L’écologie vue par les enfants

Vous savez que l’écologie est un sujet assez présent à la maison. Alors oui il y a des bonnes habitudes que nous essayons consciemment de transmettre à nos enfants et probablement même que nous espérons leur apporter des informations concrètes qui leur permettront de faire des choix que nous considérons « bons » quand ils seront adultes. Mais c’est vrai que parfois ça m’effraie un peu d’entendre Roméo faire la leçon à son camarade sur son snickers ou dessiner des épiceries bio ou militer pour plus de légumes à l’élection des délégués de cantine… C’est bien, mais c’est vrai que ça fait un peu bourrage de crâne. Donc bref, j’en parle souvent avec des copines, on se questionne sur ce qu’on transmet à nos enfants et comment ils sont perçus par les autres enfants. C’est un sujet ouvert, si vous voulez en discuter en commentaires ça m’intéresse énormément.

Mais pour faire un peu le point sur ce qu’ils ont compris de l’écologie j’ai décidé de les interviewer. Voilà donc leurs réponses à mes petites questions.

Savez vous ce que signifie le mot « écologie »?

Mona: Non

Roméo: ça veut dire protéger la planète

Est-ce que vous faites des choses particulières pour protéger la planète?

Mona: il fait bien couper l’eau quand on se lave et quand on se brosse les dents. J’aime bien accompagner papa au tri des poubelles.

Roméo: Moi je gaspille pas l’eau. On va à l’école à pied et on tri les déchets.

Est-ce que ces petits gestes sont importants pour vous?

Roméo: Oui c’est très important! Nous je crois qu’on pollue pas beaucoup car on a une voiture électrique et papa va rouler à l’alcool avec la nouvelle voiture… d’ailleurs on a une vignette à combien papa? Surtout on jette jamais les papiers par terre.

Qu’est ce qui pollue selon toi?

Roméo: euh… les gens qui jettent par terre, les vieilles voitures

Mona: les cigarettes aussi!

Roméo: les usines et les avions et les bateaux, en plus les bateaux ça fait des marées noires. Tous les bateaux recrachent du pétrole sauf peut être les vaporettos, sinon tous ils mettent du pétrole dans la mer, ça tue des poissons et des oiseaux, les oiseaux ils peuvent plus bouger les ails avec les marées noires. Ah et le plastique aussi ça tue les oiseaux… même tous les animaux. Le plastique c’est à base de pétrole et ça se biodégradable pas. C’est pas du tout comme le papier wc, ou le bois.

Mona: Il faudrait plus protéger les animaux, parce que eux ils polluent pas.

Roméo: Moi je crois qu’il faut arrêter avec le pétrole car ça pollue dans les usines, les voitures, le plastique, le goudron… Le verre par exemple c’est bien.

Est ce que les copains s’intéressent à l’écologie?

Roméo: Baptiste et Alban ils s’intéressent un peu parce que un jour ils ont ramassés les déchets dans la cour avec moi. Ma maîtresse elle en parle un peu.

Mona: Moi ma maîtresse elle en parle pas… pourtant elle a une planète qui tourne dans sa classe. La dame de la garderie elle a jeté ma gourde de compote réutilisable parce qu’elle ne connaissait pas.

Roméo: Certains copains se moquent un peu de la voiture électrique… mais je crois que c’est parce qu’elle est petite et un peu moche.

Est-ce que vous savez ce que ça veut dire « bio »?

Roméo: ça veut dire « agriculture biologique », ça veut dire sans pesticide. C’est bien pour nous, parce que pour notre santé c’est pas bon les produits chimiques et puis c’est mauvais pour les vers de terre.. pour la planète quoi. C’est bien de manger local aussi.

Est-ce que vous avez des conseils pour préserver la planète? 

Roméo: Je sais pas si ça va pouvoir s’améliorer car les gens ils font rien. Les gens ils continuent à polluer. On a encore le temps de réfléchir à ce qu’il va falloir faire quand on sera adulte. Je crois qu’il faudra faire plus de choses électrique car même si ça pollue c’est moins pire.

Mona: Moi quand je serais grande, je lirais des histoires qui parlent de la planète à mes enfants.

J’attends vos retours sur le sujet, que j’espère nombreux.

17 réflexions au sujet de « L’écologie vue par les enfants »

  1. Moi j’adore la petite phrase de Mona « Il faudrait plus protéger les animaux, parce que eux ils polluent pas »
    J’ai hâte de voir si on arrivera à transmettre ça à June et comment elle le percevra.

  2. C’est une très bonne idée cette interview. On découvre leur vision de l’écologie. Et avec leurs mots on voit bien qu’ils ont compris beaucoup de choses, surtout Roméo plus grand. Il est vrai qu’à leurs âges nous n’en parlions pas ou si peu. Mais les temps changent, et pas forcément en bon (désolée fait pas beau je vois tout en gris 😉), je pense que c’est important de leur transmettre l’importance de l’écologie et comment nous pouvons, à notre niveau, faire des gestes qui comptent (ça ils l’ont bien compris). Après ce n’est pas non plus évident : la comparaison avec les copains, le côté angoissant quand on voit que rien ne change… Pas évident de trouver le bon équilibre, même quand on est adulte ! Mon fils va sur ces 3 ans et j’essaie de lui expliquer des petites choses. Pour l’eau qui coule c’est pas encore ça mais pour les « babelles » de tri on est pas mal 😁

  3. C’est vraiment génial comme discussion à avoir, d’interroger ses enfants sur les sujets qui nous semblent important et de voir comme ça à chaud ce qu’ils ont retenu de ce que tu essaies de leur transmettre…. On dirait que tu as fait un beau boulot…
    Je t’avoue moins me poser de questions que toi niveau éducation sur l’écologie vu qu’on habite en Allemagne et que c’est plutôt moi qui risque de faire figure de mauvaise élève à côté de lui (à 2 ans, mon fils me dit « pas gâcher l’eau » a chaque fois qu’il eteint le robinet, trie le papier pour le ramener au jardin d’enfant qui le revend à un recycleur pour subventionner les activités jardinage où il y a un compost toussa toussa)
    Je comprends cela dit tout à fait tes craintes de faire du « bourrage de crane » et co, de savoir comment ils sont vus par les autres enfants…
    Je crois que tout se joue dans le s’assurer qu’ils ne voient pas tout trop en « noir et blanc » (effectivement, on fait plein d’efforts et on fait ce qu’on peut et c’est très important et tout et tout mais on est pas parfaits non plus, rares sont ceux qui le sont … deja on en apprend encore tous les jours (peut etre que là ton copain il a pas encore compris / il est pas encore prêt à comprendre que les snickers c’etait pas top comme nous avant on avait une voiture qui polluait/des couches jetables/que ne sais-je et puis petit à petit chacun fait ce qu’il peut et puis tout le monde a des points sur lesquels c’est difficile de faire des concessions ton copain il mange un snickers mais nous on prend beaucoup l’avion, oui on economise l’eau quand on se lave les mains, mais bon il faut je sais pas combien de centaines de litres d’eau pour produire un steak haché, (non non leur dit pas ca, ils vont faire fermer la cantine de l’école :DD)

  4. Excellente idée que tu as eu d’en les interroger …
    Dans les paroles de Romeo je reconnais celles de ma
    grande …. « 
    Tu sais maman j’ai demandé à Tata ( sa nounou) si elle avait fait les frites ou si c’etait des frites en paquet avec des produits chimiques …
    ou Tata elle nous lave le visage avec des cotons et pas des cotons lavables ….oups …
    Et puis après tout je me dis que si par ces mots d’enfants elle arrive à sensibiliser d’autres qui n’en le sont pas du tout ….pourquoi pas ….
    Merci pour ce bel article …

  5. Ouah ! Je suis épatée par Roméo. Il est super bien calé je trouve sur le sujet. Ils ont bien compris que c’était important pour notre santé et je trouve ça trop bien. Ca me donne envie de voir si les miens sont conscients de tout ça. On essaie de faire le maximum d’effort à la maison. Mais comme dit Roméo il faudrait vraiment qie tout le monde s’y mette.

  6. Bonsoir Déborah,

    Bravo pour votre éducation qui a l’air de porter ses fruits car Romeo est drôlement calé sur le sujet!
    Mona a déjà bien compris également la finalité de vos actions.
    L’an passé , à l école de mes filles le sujet était l’environnement, la sensibilisation s’est faite toute l’année et les deux pique nique de fin d année étaient zéro déchet.
    Cette année les goûters sont collectifs à l initiative de la maîtresse pour éviter d’avoir une poubelle remplie de compote à boire entre autre!

    Ce qui me désole un peu c’est que nos gestes individuels ne suffiront pas à sauver notre planète si les industriels ne changent pas radicalement leur façon de produire.

  7. je suis admirative de ce que dit Roméo, à son âge, beaucoup d’enfants s’en fichent complètement de la planète et de l’écologie (ils en savent même pas que ça existe)
    alors bravo à vous deux parents aussi!
    bon We

  8. Je suis une lectrice fidèle et je te remercie pour tout ce que tu nous apportes via ton blog.
    Quel joli sujet cette interview! Ici aussi mes loulous de 4 et 7 ans sont déjà assez au courant et ne comprennent pas pourquoi on pollue la planète.
    Nous ferais-tu, stp, un article concernant la voiture électrique et votre futur véhicule? Nous sommes en pleine réflexion sur le sujet et je pense que cela peut intéresser pas mal de monde.
    Merci si tu peux. 🙂

  9. Les enfants sont pessimisstes et nous en veulent un peu de constater toutes ces derrives actuelles. Et pourtant ils gardent leur motivation et leur investissement intacts. Quel bel exemple . Mon fils de 14ans s.est intéressé a la Terre en maternelle. Il a était vite ignoré par les autres enfants qui avaient d’autres centre d’intérêt. Aujourd’hui rien à changé sauf son niveau d’implication 😉 Sa petite soeur de 7ans prone l’autosuffisance. C’est son rêve. Vivre de ses cultures et de son artisanat. Vivre de peu. D’ailleurs c’est ce qu’elle fait déjà. Elle a peu de jouets par choix. J’ai donc 2 enfants sur 4 qui sont très sensibles sur ce sujet. Ils peuvent même se créer des angoisses… mes 2 autres enfants semblent plus loin… Ils écoutent sans y être sensibles au point d’agir. Et on ne les pousse pas dans ce sens non plus. On montre l’exemple. On attend le respect des règles simples de savoir vivre comme ne rien jeter par terre… le reste doit venir d.eux.

Laisser un commentaire