Ode à l’ennui

« Ils font quoi tes enfants comme activités? »… Je me sens toujours un peu mauvaise mère lorsque je réponds « heu rien.. ». Au départ je me sentais vraiment coupable parce que je pensais que la vraie raison de cette vérité était mon manque de motivation et d’envie à les trimballer à gauche à droite à des activités. C’est vrai que c’est une des choses qui démotivent les futurs parents, non? Les allers-retour au piano ou à l’anglais et les samedi passés sur le bord d’un terrain à acclamer son enfant prodige dans le froid. En tout cas moi c’est toujours quelque chose qui m’a effrayé. 

Peut etre tout simplement parce que je garde de mauvais souvenirs de mes mercredis après midi à la danse à me faire remonter les bretelles (du justaucorps). Je me souviens que je n’arrivais pas à profiter de mon temps avant 14h, je guettais l’horloge en sachant que ça allait arriver, et que j’allais encore « perdre » mon après midi. Le mercredi après midi, je rêvais de jouer, de courir dehors, de rêvasser. Je rêvais de n’avoir pas de programme. Le pire c’était le vendredi soir, le cours de piano: le vendredi soir…. ça devrait être le week end, non? Et puis le piano c’est fourbe parce que j’étais censé m’entraîner un peu tous les jours…. tous les jours!!! (Chose qu je ne faisais absolument pas évidemment)

Peut être bien que j’étais paresseuse, sûrement que j’étais trop rêveuse, mais qu’est ce que je me sentais prisonnière de ces horaires. Je comptais le temps qui me restait en dehors de l’école, de la nuit, des repas, des activités, pour ne faire que ce dont j’avais envie, et ce temps me paraissait tellement mince, vous n’imaginez même pas. 

Lire la suite

La marmotte skieuse

C’est Roméo, aujourd’hui qui vous propose un atelier du Mercredi récup et de saison

Des fois en regardant Roméo j’ai l’impression de me voir, toujours un bout de ficelle ou une agrafeuse à la main à tenter de bidouiller quelque chose. Depuis qu’on a installé le bureau commun en bas, il est parfaitement autonome et sait où est rangé tout ce dont il a besoin. 

En revenant du Collet d’Allevard, il a récupéré des couteau en bois pour en faire des skis à sa marmotte. J’adore l’idée. En plus c’est super facile, et c’est un petit garçon de 6 ans qui vous le dit!

Il a décoré les skis avec des feutres et les a fixé aux pieds de la marmotte avec des petits bouts de laine. 

Lire la suite

Chez Miss Mona

J’avais très envie de publier un article déco, mais la salle de bain n’est pas encore complètement finie et il n’y a pas eu de changements majeurs chez moi. Du coup sur Instagram, je vous ai demandé s’il y a une pièce que vous voudriez revoir. Et ça a été presque à l’unanimité la chambre de Mona.

Rien de bien nouveau depuis la dernière visite ici, alors à votre demande j’axe cette visite sur le rangement et les jouets. En effet, à chaque fois que je poste une image de la chambre de Mona vous me demandez où sont ses jouets et si tout est toujours si bien rangé. Je vous l’ai déjà dit plusieurs fois, je ne supporte pas trop le désordre, donc oui c’est toujours à peu près rangé sauf quand les enfants sont en train de jouer… ce qui semble logique n’est ce pas?

Les enfants rangent volontiers après avoir joué, même si leur vision du « rangé » est un peu différente de la mienne. Ils y mettent tout de même assez de bonne volonté. En ce qui concerne la chambre de Mona, elle a plusieurs espaces dédiés au jeu ce qui aide à ranger chaque chose à sa place. Elle a un coin pour ses poupées au pied de son lit, un coin avec sa maison de petites petits malins qu’elle utilise beaucoup, un coin bureau, un coin lecture avec son petit matelas de bébé. 

Lire la suite

La poupée qui ressemble à mes enfants

On joue à la poupée pour cet Atelier du Mercredi

(et on joue pour en gagner une)

img_5396

Il y a quelques semaines nous avons eu le plaisir de découvrir les poupées mannequin Lottie, qui justement n’ont pas la taille mannequin. Le concept m’a tout de suite séduit car ce ne sont pas des poupées aux formes disproportionnées et au maquillage vulgaire, c’est justement tout le contraire. Les poupées Lottie ont pour modèle la silhouette d’un enfant de 9 ans. Ce que j’ai également beaucoup aimé c’est que ces petites filles ne sont pas que des princesses, elles sont aussi super héros, pirate, astronaute, rockeuse ou archéologue. D’ailleurs Mona avait porté son dévolu sur la poupée pirate, malheureusement elle n’était plus en stock. La troisième chose que j’ai grandement apprécié c’est que ne m’a pas juste proposé un modèle pour Mona, mais aussi un pour Roméo. Car non les poupées ne sont pas que pour les filles!! Dommage cependant car il n’y a qu’un modèle garçon. Roméo était tout excité de recevoir une poupée qui lui ressemble, et d’ailleurs étrange hasard, le jour où nous l’avons reçu Roméo était habillé presque comme sa poupée. 

img_4660img_4665img_4667img_4668 Lire la suite

Pâte à sel à suspendre

On fait de la pâte à sel pour cet Atelier du Mercrediimg_5019

Mona avait très envie de faire de la pâte à sel à la maison. Ils en font très souvent dans sa classe, du coup je crois qu’elle voulait me montrer comme elle manipulait très bien cette consistance. Mais j’avais quand même envie de lui proposer de fabriquer quelque chose  en plus de la simple manipulation. On a pensé à un petit mobile avec une jolie branche.

La recette de la pâte à sel c’est 2 mesures de farine, 1 mesure de sel et une mesure d’eau tiède. img_4281img_4285

img_4282Pour réaliser le mobile, 4 étapes necessaires: le modelage avec un trou à faire avec un pic. Ensuite c’est au tour des parents de prendre le relais pour la cuisson. Le lendemain il sera temps de passer à l’opération peinture, et enfin la dernière étape: l’assemblage! img_4286

img_4905img_4911img_4908img_5012img_5014img_5020img_5021

Bon mercredi chez vous!

Mona et Mémé

img_4746

Mona et sa Mémé se sont certainement croisées quelque part, enfin c’est ce que je pense moi, quelque part, juste là entre la vie et la mort. Elles se sont loupées, ou relayées. J’étais enceinte de 6 mois lorsque je faisais ces allers retours tous les jours à l’hopital, en plus du travail et de Roméo, oubliant ma fatigue et ma grossesse. J’étais enceinte de 6 mois et demi quand elle est partie, après de longues journées à se battre en vain. Elle a défié les prognostics de la medecine, ils nous ont dit que c’est ce qu’on font les personnes qui attendent quelqu’un. Celle qu’elle attendait, moi j’en suis certaine c’était Mona, mais mamie tu as bien fait de partir avant, tu n’aurais pas pu tenir encore 2 mois et demi.

J’avais un ventre bien rebondi dans un petite robe grise toute simple quand j’ai pris la parole devant une église bien remplie. Je parlais de la mort, une main sur la vie. Beaucoup ont pensé que ça m’aiderait de porter la vie, en réalité je ne crois pas que ça nous a aidé Mona et moi.

Après ça, Mona elle s’est fait discrète et moi pour tout vous dire je l’ai un peu oubliée. Elle bougeait peu et ne me dérangait jamais, elle nous a laissé tranquille ma peine et moi. Je me suis demandé comment elle allait arriver dans ce monde, imbibé de toute cette tristesse. Et puis elle a debarqué pleine de vie, pleine d’espoir et d’avenir. C’est elle qui a ramené le sourire et la joie,  Mona c’est la vie.

img_4641

Elle porte Louise en second prénom, comme sa Mémé. Ce n’était pas prévu, on l’a décidé en allant à la maternité, je pensais que ce serait la seule chose qu’elle porterait de cette arrière grand mère. En réalité Mona est gauchère, comme sa Mémé, c’est pas grand chose mais pour moi ça veut dire beaucoup. Je me plait à penser que quand elle se sont croisées, elle a du lui donner cette petite particularité, juste pour deux ans après, je retrouve un bout d’elle.

C’est vrai qu’aujourd’hui encore quand je repense à cette grossesse, j’ai un petit goût amer, un goût d’inachevé, car je n’ai pas su, ou pas pu profiter de Mona comme j’aurais du, et d’ailleurs je m’en suis beaucoup voulu. C’est triste mais quand je regarde son sourire et notre relation aujourd’hui, je ne peux rien regretter. Mona m’a reconcilliée avec la vie, elle m’a permis de me pardonner de l’avoir mise de côté, elle m’a appris à savourer la vie seconde après seconde, sans en laisser une miette. Parfois, je vois bien que je suis plus coulante avec elle que je peux l’être avec Roméo, je souris plus facilement de ses bêtises, c’est pas juste c’est vrai, mais pas plus juste que d’avoir eu une maman indisponible à un moment. Notre relation elle est comme ça, elle est fantastique tant elle est unique, je l’ai fait naître, elle m’a fait renaître et je ne peux rien lui en vouloir. C’est ma Mona, ma magicienne du bonheur, et je mesure notre chance de l’avoir à nos côtés.

Coucou Minnie

On bricole un déguisement pour cet Atelier du Mercredi

minnie-1

Est ce que vous aussi vous pensez à ouvrir le cahier de liaison de vos enfants seulement le matin lorsque vous les posez devant la porte de l’école? Bref, mardi dernier en ouvrant le fameux cahier j’ai découvert que le carnaval serait le vendredi. Déjà?? Je n’avais même pas commencé à réfléchir aux déguisements des enfants. Mona a eu un joli déguisement de chevalier à Noël, à sa demande, qu’elle porte très souvent, alors je lui ai proposé de mettre celui là pour la fête de l’école. Ce à quoi elle m’a répondu « ben non il me faut un vrai déguisement de fille pour l’école, qu’est ce que tu vas me faire comme déguisement? »

J’adore bricoler des petits costumes pour les enfants, mais là je me sentais un peu prise de court. J’ai finalement eu la révélation en voyant son serre tête de Minnie qu’elle adore porter. J’ai filé dans mon magasin préféré de fournitures de déguisements…. à savoir Kiabi, et j’ai dégoté ce sous pull en soldes et cette jupette à 7 euros, il existe celle ci d’encore moins chère mais elle n’était pas en magasin.

minnie-8minnie-9

J’ai ensuite découpé des points blancs dans une feuille de feutrine, que j’ai collé au pistolet à colle. Si vous voulez pouvoir remettre la jupe en d’autres occasion, vous pouvez faire un point grossier au centre qui pourra facilement se retirer après la fête.

minnie-10 Lire la suite

Des graines pour les petits oiseaux

On nourrit les oiseaux pour cet Atelier du Mercrediimg_4079

Encore une idée soufflée par l’adorable Cecilia, pour nourrir les oiseaux cet hiver. C’est très simple, il faut juste des graines pour oiseaux, de la végétaline et des pots de yaourts vides. Les enfants se sont occupés de remplir les pots de graines pendant que je faisais fondre la végétaline (première fois de ma vie que j’en achète… je ne sais d’ailleurs pas ce que je vais faire du reste.)

On a rajouté un bout de ficelle et on a déposé les pots dehors pour qu’ils refroidissent vite. Après il nous a suffit de les accrocher dans les arbres!

img_3898img_3899 Lire la suite