Les couches lavables: la découverte

Finalement contre toutes attentes, l’article sur les couches jetables vous a plu! Alors me voilà regonflée à bloc pour vous parler cette fois des couches lavables. Je sais que ça peut faire peur à certains et surtout paraître compliqué pour beaucoup, alors je vais aujourd’hui parler de ce que j’ai compris des couches lavables en essayant de rendre le sujet le plus simple possible. Puis, plus tard, je reviendrais vous faire une petite mise au point sur notre organisation au quotidien si ça vous dit.

Soyons clair, le monde de la couche lavable est une véritable jungle: il y a des tas de modèles et encore plus de marques. Alors c’est vraiment difficile de savoir comment s’orienter au milieu de tout ça! J’ai eu la chance de participer à un Atelier sur les couches lavages lorsque j’étais encore enceinte de Loni et c’est très intéressant, s’il y a ce genre de réunions autour de chez vous je vous invite vraiment à en profiter. Cela permet de poser toutes ses questions et de recueillir des conseils précieux.

Mais ce qu’il faut comprendre c’est que même si les systèmes sont nombreux, le principe de base est toujours le même: un extérieur imperméable et un intérieur absorbant (+un voile pour les selles si vous le souhaitez)

Les différents modèles: 

  • Les TE1: qui signifie « tout en 1 »

C’est le modèle qui ressemble le plus à une couche jetable, et c’est probablement le plus simple pour les réticents (je pense notamment aux nounous), car il n’y a rien à installer à intérieur, ni à enlever. Quand on change bébé, on met toute la couche au sale comme on mettrait une jetable à la poubelle. Personnellement j’en ai qu’une seule, c’est une Tot Bots (marque anglaise)

  • La couche à poche

C’est le même fonctionnement qu’un tout en un, sauf qu’on glisse l’insert à l’intérieur d’une poche. C’est pratique car on peut choisir l’absorbant qu’on préfère, et même en mettre plusieurs. Par contre comme pour la précédente, on change tout à chaque change. Les modèles que j’utilise sont les Baba+ boo, les Apple cheaks (marque canadienne)

  • Les TE2

Là, contrairement à la couche à poche, la partie absorbante n’est pas à glisser dans une poche, mais à fixer (par scratchs, pressions, ou autre) dans la couche imperméable. L’avantage c’est qu’on peut donc garder la couche extérieure plusieurs fois et ne changer que l’absorbant. Les TE2 les plus connus sont les hamac. En TE2, j’utilise les wua wua (marque française, fabrication artisanale par un papa en région parisienne), les bambino mio, les popin et les monpetitou

  • La couche plate

C’est la couche « traditionnelle », avec une couche textile ou un lange plié à glisser dans une couche imperméable. J’en utilise une seule, la little lamb, je l’utilise soit avec un lange, soit avec une couche textile.

  • La couche en 3 parties ou hybride

Là, il y a une partie externe, une partie imperméable et un insert absorbant. L’avantage c’est que la couche extérieure reste propre longtemps et peut donc être utilisée plusieurs fois. Ces modèles de couche se veulent hybrides car elles proposent également des inserts absorbants jetables (qui peuvent être utiles pour les indécis, pour les vacances ou pour d’autres raisons). J’utilise la G diaper (marque américaine), la hamac TMAC (marque française) et la Gladbaby (version chinoise de la G diaper)

(Vous avez peut être l’impression que je vous citer beaucoup de marque, pourtant il doit bien en exister dix fois plus!)

Les différents accessoires:

Les inserts sont de toutes marques et il existe des compositions différentes, il y a le microfibre, le bambou, le chanvre, le coton et des mix de plusieurs.

En plus des inserts il existe des doublures/ booster à rajouter en plus. Sachant qu’on peut très bien mettre 2 inserts également.

Et il y a les voiles de protection, destinés à récupéré les selles. Ce n’est pas obligatoire mais pratique. Ils peuvent être remplacés par un rectangle de polaire fine car la polaire est hydrophobe, les selles n’accrocheront donc pas dessus. Autre interêt la polaire permet de garantir une sensation de sec pour le bébé.

Le lavage:

Ah… on pense que ça va être hyper compliqué ça… En fait pas du tout. Si les couches sont tachées vous pouvez faire un cycle de rinçage avant, sinon moi je lance dans un cycle normal de linge blanc (avec du linge donc) et tout se passe très bien. Il faut juste laver à 40°C max et ne pas utiliser de lessive avec de la glycérine. Rien de compliqué donc.

Par contre il faut bien penser à fermer les velcros… pour éviter qu’il s’accroche au reste du linge et surtout qu’ils s’abîment.

On entend souvent que les couches peuvent être « encrassées », c’est du à l’utilisation de crèmes, liniment, détergents (à limiter donc) et cela leu fait perdre de leur efficacité, pour « décrasser » il va suffire de laver les couches avec des cristaux de soude.

Parmi les produits utilisés pour détacher les couches lavables, on compte le savon de fiel et la terre de sommière.

Est-ce que vous avez l’impression que j’ai un peu « débroussaillé » la jungle de la couche lavable?

Je reviendrais vite vous faire un article plus personnel, sur notre utilisation/ organisation à la maison (mais aussi le coût et nos préférences)… enfin si ça vous dit.

16 réflexions au sujet de « Les couches lavables: la découverte »

  1. Salut!
    Parfaite explication ! Je viens de découvrir plein de modèles et façons de faire alors que je connais le sujet depuis 9 ans, âge de ms première. Les Bambino Mío m’avaient séduite à l’epoque et j’avoue avaient dérouté plus d’une auxiliaire de la crèche … Le papa était un peu sceptique mais a vite pris le pli. Les couches ont servi pour numéro 2 deux ans plus tard et là, pour BB3 qui arrive en décembre, je compte bien les réutiliser. Pour celles qui ne seraient pas convaincues : pas plus de « fuites » qu’une couche jetable et je ne me suis jamais sentie « débordée » par beaucoup de lessives, c’est très gérable.

  2. J’allais justement demander comment tu jongles entre les couches lavables et jetables, je me réjouis de lire ton prochain article sur le sujet. Je suis justement en pleine réflexion sur le sujet pour l’arrivée de mon 2e enfant.

    Des bisous

  3. En CL pour mes 3, bientôt pour le 4e.

    On a acheté le pack découverte de Flip pour la 1e (qui a aujourd’hui 6 ans). Au début, je visais le 100% CL, sauf en vacances. Quand n.2 est né 20 mois après, on a utilisé les CL pour les deux, mais plus la nuit (et bien sûr pas pendant les vacances). Je les ai remisées quelques mois, jusqu’à la naissance de n.3 (presque 3 ans après son frère). Depuis, j’ai gardé tous les inserts, mais les couches extérieures sont mortes et j’en ai racheté des sous-marques qui pouvaient convenir. On est loin du 100% CL: couches du commerce la nuit (comme depuis n.2), pour les vacances et pour les sorties (plus de remords ^^). Bébé 4 aura 21 mois de différence avec n.3, on sera bientôt au même rythme qu’avec les deux grands il y a quatre ans. 😉

    Je bosse de la maison, c’est bien pratique d’avoir des couches à disposition (je tombe régulièrement à court de couches du commerce parce que je ne pense pas à mon stock ^^). C’est un pli qu’on a pris, je crois que je retenterais si j’en étais à mon bébé 1, mais je suis consciente des obstacles/désavantages et je demande toujours à la personne intéressée quel est son rythme de travail avant de conseiller (si le mode de garde refuse les CL, par exemple, vaut mieux oublier… On n’y gagne pas grand-chose et il n’y a jamais assez de CL pour lancer une machine, ça traîne, ça pourrit, tu lances des machines à moitié vides… Bref).

    Bonne continuation à vous cinq!

  4. Oh merci ! Je pense me lancer pour les « couches d’après caca », histoire de limiter la consommation de couches jetables… En deux mots, car j’aimerai passer commande très bientôt, quel est ton principe préféré ? Comme ça je me tournerai plus vers les T1, car ça me paraît plus simple, mais peut-être est-ce une fausse idée ? Merci !!!

    1. mes préférés sont les 3 parties, mais en fait je me sers de presque toutes. J’avais commandé plusieurs kits d’essai et je n’ai pas envie de repasser une grosse commande dans 1 seul modèle alors que j’ai suffisament de couches pour tourner plusieurs jours. Je pense que c’est bien d’essayer plusieurs systèmes car cequ’on pense etre le plus simple ne l’est pas forcement à l’usage. Par exemple je me disais que les langes c’était dépassés et en fait c’est très efficace pour les longues siestes c’est le top donc je suis bien contente d’en avoir!

  5. J’ai commencé les CL lorsque mes jumeaux avaient 4 mois. Au départ mixte couche lavable couche jetable. A chaque couche lavable je me disais « la planete me dit merci! » et puis petit à petit on prend le pli et nous étions en 100% lavable sauf pendant les vacances
    Je trouve globalement qu’en CL on a plus de fuites de pipi mais moins de caca…
    Pour notre troisième il a été en lavable à la sortie de la maternité!!
    Tes couches sont vraiment jolies! A mon époque (mon dernier a 6 ans!) il n’y avait pas d’aussi beaux imprimés!

    Coté couche, il faut faire des essais certaines coupes de couche vont à certains bébés et pas à d’autres alors mieux vaut tester avant d’acheter un gros stock!

    Je n’ai jamais eu de pb avec le liniment qui encrasse, en revanche je lavais à 60° (si non mon linge sentait un peu )
    Je mettais un voile en polaire pour l’effet fesse au sec et un voile à jeter en cas de selle (plus pratique) et pas de toilettes dans la salle de bain

    Bref j’en garde un « bon » souvenir… il n’y aura pas de bébé 4 mais si oui il aurait eu les fesses en lavable!
    Bonne continuation! c’est une belle expérience et … la planète te dis merci!

    1. Moi je t’avoue que c’est le contraire, la nuit nous sommes en jetables pour eviter les reveils dus aux fuites ou juste à la sensation d’être mouillé. Loni dort 10h voire plus, du coup je n’ose pas encore franchir le pas, mais il faudrait tester.. en plus j’ai des inserts speciaux nuits.

  6. Je suis en plein dans l’achat des couches lavables pour un premier bébé qui arrive en novembre.
    Nous avons laissé les formats TE1 et TE3 de côté pour nous concentrer sur les couches classiques et les TE2 qui nous semblent plus polyvalentes et plus économiques. Dans l’idéal, on aimerait combiner tout ça avec un peu de HNI pour limiter encore plus les dépenses en énergie.

    Pour un prochain article j’aimerai beaucoup savoir ce que tu utilises à la place du liniment 🙂

    1. je te conseillerai de prendrec des kits d’essai de plusieurs modèles car parfois ce n’est pas ce qu’on trouve le plus simple sur le papier qui l’est vraiment. Et pour le change je n’utilise que de l’eau! je garde le liniment pour le côté soin en cas de fesses rouges mais comme ça n’arrive jamais…

  7. Bonjour,
    Artclce très sympa sur les couches lavables ! J’ai investi pour mon premier quand il avait 5 mois et je ne le regrette pas ! TE1 et TE2 de Bambino mio pour nous!
    Au début à la crèche on faisait avec les TE1 (mais juste matin et soir, trop compliqué pour la journée) puis on est passé aux TE2 et ça fonctionne encore ! Je trouve qu’il y a moins de fuites avec les TE2 alors on a remisé les autres !
    J’adore leur graphisme, c’est bien plus joli qu’une couche jetable !! 😀 Par contre jetable la nuit à cause des débordements !! (et ça déborde quand même !!! 🙁 )

    Et j’avais trouvé un site de location de couche lavable http://www.locacouche.com/ qui loué plusieurs marques et plusieurs principes et qui permet de faire un choix parmi la jungle de marque et de type de couches !!Peut etre que ça peut servir à celle qui hésite encore 😉

Laisser un commentaire