La vie simple en famille: vadrouilles et fait-maison

La petite graine qui n’a pas grandie

Tu étais une petite graine nichée en moi… tu n’es pas née, tu n’as pas grandi, tu n’étais pas encore un bébé. Ton coeur n’a peut être jamais battu, sûrement que si mais pas suffisamment. Pour moi tu es surtout une jolie idée qui s’est envolée. Tu es la promesse qu’on s’était faite au creux de l’oreille pour 2017. Tu es le bébé qui devait arriver en novembre, tu es le cadeau en plus à glisser sous le sapin, tu es le joli ventre rond à caresser en Grèce, tu es la jolie chambre à préparer à la rentrée, tu es les petits coups de pieds que j’attendais avec impatience, tu es la cerise sur le gâteau d’une vie déjà bien jolie… Tu es le bonheur que j’ai perdu le mois dernier.

Je me surprends encore à repenser à ces moments d’insouciance où je pensais que tout allait bien. Je ne peux pas m’empêcher de me souvenir de ces presque deux mois avec nostalgie. Je l’aimais ce petit sourire secret qui portait la magie de la vie. Je ne peux pas faire comme si de rien était car cette idée, elle était en moi. Je l’ai sentie tout de suite, j’ai dévoré des dizaines de pommes grany, j’ai fait pipi sur un bâtonnet et le trait est apparu plus vite que le témoin, j’ai fait des prises de sang, j’ai eu le coeur au bord des lèvres et les odeurs en horreur, et même pas de mauvais pressentiments… Ma tête sait bien que ce n’est rien, mais mon corps ne parvient pas à oublier que c’était tout.

J’aurais aimé t’écrire une autre histoire, à toi la petite graine pleine de promesse. J’aurais même voulu ne jamais l’écrire cette histoire là… Une histoire d’échographie qui vire au cauchemar. Les jambes qui flagellent, les larmes qui montent, le cerveau qui déconnecte et mon coeur qui me crie que je ne vais jamais y survivre. Et puis la suite, j’aurais préféré ne jamais la vivre: les médecins qui se contredisent, les rendez vous qui se succèdent, les médicaments qui me tordent de douleur, la main de mon amoureux que je n’arrive pas à lâcher. Et la fin qui n’arrive pas… l’embryon qui est toujours là et le départ pour le bloc qui se précipite.

Pour être honnête avec toi, toi la petite graine, j’aimerais encore croire que rien ne s’est passé…. même si je sais, j’ai encore un peu de mal à faire le deuil de notre jolie idée, et encore aujourd’hui quand je pense à un bébé… je ne vois que celui qui devait arriver en novembre. Pourtant, je ne souhaite rien oublier. Je ne veux pas t’oublier toi petite graine qui était déjà un bébé pour nous, et puis moi non plus je ne veux pas m’oublier. Moi la fille avec son sac sous le bras, debout sur ses jambes qui est arrivée à 7h à l’hôpital en refusant de se laisser anéantir. Celle là même qui la semaine d’avant ne pensait ne jamais s’en relever. Ce jour là, je me suis rendue compte que j’avais plus de ressources que je ne j’imaginais, et de la puissance de cette force qui me pousse à aimer la vie et à continuer à sourire. Je ne t’oublie pas petite graine, même si tu n’existera jamais car j’ai aimé ces deux petits mois à t’espérer plus que j’ai détesté te perdre. Alors j’ai réuni mes forces pour rassembler tous ces papiers médicaux, tous ces taux, mon bracelet d’hôpital, le dessin de moi avec la petite graine dans le coeur et mon test de grossesse qui traînaient un peu partout à la maison comme les vestiges d’un drame, j’ai écrit un petit mot (que j’ai décidé de partager ici);  j’ai tout mis dans un petit pochon, et puis je l’ai rangé au fond d’un placard, c’est comme commencer à tourner la page.

PS: Merci pour vos mots… beaucoup avait deviné. J’ai d’autres choses à vous dire qui me semblent importantes, mais j’y reviendrais un autre jour, car là c’est déjà beaucoup pour moi.



68 thoughts on “La petite graine qui n’a pas grandie”

  • J’en ai les larmes qui me montent….voila ce mois cauchemardesque pour toi ….que te dire en pareil circonstance….c’est trés personnel, et le partager ici , montre ta force, ton courage ….je t’admire …. j’ai eu aussi une petite graine, il y a plus de 15 ans qui n’a pas grandit et j’y pense encore ….j’imagine ce que notre vie serait …. personne ne l’a su sauf l’amoureux et taire cette tristesse a été trés dure à surmonter…alors je t’admire et c’est trés bien que tu puisses en parler ainsi …. alors 2017 vous réserve surement d’autre surprise, joie et Bonheur …. Je te souhaite beaucoup de courage, mais tu as ta famille , tes deux loulous merveilleux, ….je pense bien à toi , ( qui fait un peu partie de ma vie , comme une amie …. meme si on ne se connait pas ) et j’aimerai te réconforter de vive voix…. comme on fait avec ses amies…. je te fais plein de bises ….

  • C;est triste mais il faut se dire que cela ne devait sans doute pas se faire. Regardez ce que vous avez là près de vous, puis vous êtes jeunes vous avez encore de l’espoir. La vie n’est pas un long fleuve tranquille, elle nous apporte son lot d’épreuve et nous nous apercevons que nous avons la ressource en nous pour franchir cette étape. Vous avez encore le temps de continuer à construire votre vie. Pleins de pensées positives pour franchir cette épreuve. A bientôt

  • J’ai vécu la même chose que vous à peu près en même moment ( en mars pour le bloc mais il s’est passé du temps entre l’annonce lors de l’écho et l’intervention) chacun vit les choses différemment et je ne prétends pas comprendre votre peine mais je vous souhaite une nouvelle petite graine et tout plein de sourires pour l’avenir. Je Nous souhaite d’ailleurs 🙂

  • Oh je suis sincèrement désolée et je te comprends même si j’ai cette chance que ma petite graine à moi ait poussée …
    Je ne sais ni pourquoi ni comment, par écran interposé, cette idée m’avait traversé l’esprit, comme une intuition, un sentiment…
    Je te souhaite de trouver les ressources pour oublier (un peu), l’amour des tiens pour continuer à avancer et ton optimisme pour rester positive.
    Je me permet une petite familiarité. Je t’embrasse.

  • Bonjour. Je lis votre blog régulièrement et cette parution me touche particulièrement. Vous trouvez les mots justes et les mots doux concernant ces moments difficiles… Ils me parlent d’autant plus que j’ai connu cette douleur plusieurs fois l’année dernière… Malgré les mots et le soutien important des proches, le temps qui passe est un ami qui nous fait du bien… On oublie pas, simplement il faut se laisser le temps… Jolies pensées

  • Oh la la, je suis tellement désolée…
    Tes mots résonnent en moi comme un écho, il y a sept ans déjà presque jour pour jour je vivais exactement tout ce que tu décris. J’ai l’impression de vivre ma propre histoire et je sais combien c’est dur.
    Je t’envoie tout ce que je peux de réconfort et de courage .
    <3

  • Toute ma tendresse pour la suite
    Je ne sais pas si un jour on s’en remets vraiment mais pour ma part je me dis que grâce à cette petite fille qui n’est jamais vraiment née j’ai maintenant cette magnifique famille. Mes 4 beaux gosse qui mène font voir mais que j’aime aussi tellement.

    Beaucoup de courage et j’aime ce côté symbolique du petit pochon pour la petite grainé qui restera toujours la au fond de toi

  • Je t’envoie toute ma tendresse….!
    Je sais que chaque histoire est différente…mais j’avoue que lorsque j’ai fait ma fc. ..c’est exatement ça que j’ai ressenti…la perte d’une promesse…cette vie à 5 que l’on imaginait depuis plusieurs semaines…l’idéede l’annonce a nos filles qui senvolait…ce bébé de juin qui ne viendrait jamais. Heureusement physiquement tout a été « facile ».
    Alors bien-sûr je n’oublie pas..cela restera toujours dans un coin de mon coeur….mais 6 mois après j’ai eu la chance d’avoir à nouveau ce trait positif…ce nouvel espoir d’une vie à 5.
    Aujourd’hui mon dernier bonheur à 4mois.
    Je te souhaite…je vous souhaite le meilleur.

  • J’y avais pensé… Je suis bien désolée. J’ai eu plusieurs FC, les medocs, l’intervention parce que l’embryon reste… Je sais comme c’est dur. Mais au fond de moi comme c’était avant les 3 mois je ne m’attachais pas vraiment. Et puis, tu sais, je sais que c’est facile de dire ça, mais c’est mieux ainsi, ces bébés auraient surement eu des problèmes plus tard ou n’aurait pas tenu toute la grossesse. (tu sais pourquoi je dis ça…) Tu es jeune tu pourras recommencer ! <3 Des gros bisoux

  • Quelle tristesse ce matin en te lisant….. Je n’ai pas de mots. En tout cas, un billet rempli d’émotions et d’amour! Tq petite graine veille sur vous. Je pense bien à toi et je t’embrasse

  • J’aurais voulu que tu n’écrives pas ces mots malgré la beauté et l’amour qui s’en dégagent cependant. Je n’ai pas de mots, je me sens inutiles. Je te souhaite simplement de pouvoir passer doucement à autre chose… si c’est possible… J’avoue, je ne sais pas…
    Je t’embrasse fort….

  • Oh, je suis tellement désolée pour vous. J’espère que vide que votre petite graine laisse fera bientôt place à une autre promesse d’avenir à 5. Mais je tous ces souvenirs que cet ange t’a laissé t’ont aussi permis de réaliser la force de votre désir et de votre amour . Ton coeur s’est encore agrandi grâce à cette graine. Merci d’en parler, je suis sûre que ton billet pourra aider d’autres parents .

  • Je vous embrasse bien fort et j’espère de tout cœur que ce beau projet revienne !!!!
    Ma pudeur m’empêche d’en dire plus!!
    Bon courage

  • Je suis tellement désolée pour toi, pour vous… Tu as une nouvelle fois réussi à trouver les mots justes, ton texte est magnifique et tout ce que tu as fait est très courageux. C’est certainement grâce à tout cela que tu arrivera à te relever. L’avenir vous réserve encore de belles surprises j’en suis sûre. De gros bisous à vous 4.

  • Je suis désolée que vous soyez passée par ces moments extrêmement douloureux. J’y suis passée également, alors je comprends votre douleur. Les mots ne sont pas suffisants, seul le temps arrive un peu à apaiser cette douleur, même si on n’oublie jamais. Bon courage et bravo d’avoir encore la force de partager tout cela avec nous.Je vous souhaite beaucoup de bonheur à venir.

  • Bonjour,
    Ton article m’a touché ! J’avais deviné pour ta petite graine …. Malheureusement nous sommes nombreuses à avoir des petites graines qui ne deviendront jamais de jolies fleurs où à attendre cette graine qui a décidé d’aller se planter ailleurs ! Fichues graines tiens !!! J’ai pris le parti de me dire que c’est la vie et que nous n’avons aucune prise sur ce qu’il se passe dans ces moments là. Peut être qu’il y a une raison, peut être est ce une fatalité, peut être que cette graine n’était destiné qu’à préparer le terrain pour celle d’après … Nous n’en savons rien ! Tout ce que nous savons c’est que la vie réserve son lot de malheurs et de bonheurs ! Alors retenons qu’elle est belle quand elle ne se décide pas à nous tester …. Je me dis parfois que tout ça, nous sert de leçons sur notre chemin de vie et que le jour où la graine deviendra fleur on en appréciera même les inconvénients ! Je vous souhaite une belle année 2017 avec son lot de bonheurs et de bonnes nouvelles … Je t’envoie des bises de réconfort. Prends soin de toi !

  • Tu à l’air déjà si forte, si courageuse, si optimiste … je te souhaite de l’être encore et encore pouvoir continuer heureuse et apaisée.
    Belle journée.

  • Je n’avais pas deviné, mais je suis désolé de l’horreur que tu as vécu le mois dernier. Je comprends ce que tu as traversé, il m’ait arrivé la même chose il y a 5 ans, et j’y pense encore aujourd’hui. Il avait 4 mois ce petit ange, et je l’ai tenu dans ma main, je refusais de le lâcher, de le jeter dans la cuvette comme un vulgaire objet. Il y a eu l’hôpital, les jours suivants qui ont été un cauchemar, les symptomes ne disparraissants pas si vite qu’on l’aurait voulu. Il y a eu les mois suivants, douloureux, en, silence, c’était mon souvenir à moi, mon mari ne le comprenait pas. Et il y a aujourd’hui, ou je repense à mon petit ange, l’émotion. Biseous et de tout coeur avec vous

  • Quel émouvant témoignage… La vie distribue ses coups sans savoir qui les mérite les plus !
    Je vous souhaite beaucoup de courage et vous embrasse bien tendrement.

  • Des brassées de courage ma Deb, pour toi et ta petite famille. Ta petite graine sera toujours là dans ton coeur, elle veille sur vous. Plein de gros bisous.

  • Oh quelle tristesse, je suis désolée pour toi, pour vous…
    Je comprends ta douleur même si je ne l’ai pas vécue car nous la petite graine refuse de s’implanter pour l’instant.
    On essaye de penser à autre chose, de ne pas y penser mais c’est tellement dur.

    En tout cas je te souhaite beaucoup de douceur pour surmonter cette tristesse.

  • Ce texte est magnifique… J espère qu’avoir pu réussir à transcrire tout cela par écrit à pu te faire ru bien. Je te souhaite plein de bonheur entourée par ta jolie famille…

  • Ohhh..de tout coeur avec toi . Merci pour ton temoignage plein d’Amour. Comme elle a de la chance cette petite graine d’avoir été/d’être tant aimé. C’est le plus beau cadeau que tu puisses lui faire..
    Plein de courage à toi pour poursuivre ton chemin !

  • Que rajouter de plus ? Mais j’ai envie quand même de participer moi aussi, peut être apporter un peu de douceur.
    Moi quand j’ai perdu ma petite graine ( c’était la 1 ère) j’ai fini, avec du temps, par me dire que cette graine la n’était pas assez forte pour rester et que finalement c’est mieux comme ça. Parce que je ne sais comment aurait était ma vie et celle de cette graine dans le monde où on vit. Il n’y a pas beaucoup de place pour les fleurs malades ou handicapées malheureusement.
    Notre couple a su retrouvé la confiance dans la vie qu’il faut pour avancer et replanter une graine et puis 9 ans après notre famille est au complet. La vie nous a même offert une troisième graine surprise pour finir en beauté ! Mes enfants ont 7, 5 et 2 ans et demi et si je les aime si fort c’est peut être grâce à cette première graine qui n’a pas pu poussé. Alors merci petite graine…
    Je suis sûre qu’avec tout l’amour qui t’entoure tu réussira à retrouver ton joli sourire.
    Merci à toi

  • Que c dur ces moments. Je ne peux pas savoir ce que tu vis et ne veux l’imaginer. J’espère que vous arriverez à vivre vos rêves et a les concrétiser. Ces phrases donnent creux alors j’arrête là. Bisous à vous 😚😚

  • Quelle triste nouvelle. Je suis désolée pour toi. J’ai connu cette situation à deux reprises et c’est dur à traverser. Mais, la vie réserve de belles surprises alors garde l’espoir du lendemain. De tendres bises.

  • Tes sentiments ambivalents étaient perceptibles ces derniers temps, mais j’espèrais que ce n’était pas ça… La crainte de toute femme, de tout couple… Heureusement tu as pour toi le pouvoir magique de rendre le quotidien plus joli et plus doux, pour rendre ce cap moins difficile à passer, même si j’imagine qu’on le garde toujours au creux du coeur… Bref juste de tendres pensées pour toi et pour ton amoureux

  • Tu as beaucoup de courage de coucher tout cela ici. C’est un exutoire important, beaucoup de bisous pour traverser ce moment difficile et plein de sourires pour continuer à voir la vie en couleur.
    Je t’embrasse

  • Que tes mots sont beaux, justes, choisis, authentiques, touchants…
    Une douleur de perdre un tout petit bout de rien (ma petite graine était encore moins ancienne que celle que tu as portée), je l’ai connue, et elle était violente, injuste, révoltante.
    Je retrouve ces sensations dans ton billet ; ton écriture est tellement humaine et pudique, elle a le don de réveiller la nostalgie et non pas cette douleur…
    Je te souhaite ce que la vie peut t’apporter de meilleur et beaucoup d’amour.
    Je t’embrasse

  • Courage c est une épreuve difficile! Tu n oublieras pas comme beaucoup d entre nous… mais je vous souhaite d avoir quand le moment sera venu un nouveau bonheur à naître! En attendant prends soin de toi et de ta famille

  • Première fois que je commente, je vous souhaite plein de courage, j’ai vécu la même chose, la graine , les douleurs, les échos et puis le reste et le bloc… Et la roue tourne et le bonheur reviens .
    Je vous souhaite plein de bonheur

  • Comme la vie est parfois étrange, mes petites graines ne veulent pas grandir en moi et j’ai rendu les armes après un (trop) long combat. C.est à cette période que j’ai découvert votre blog, il a été un peu mon médicament, ma béquille après tous ces moments douloureux. Votre bonne humeur, vos jolies couleurs et votre bonheur m’ont aidé d’une certaine manière. Il m’apporte quelque chose de paisible.
    Cette douleur est immense mais comme il a été souvent dit dans les commentaires, laissez le temps faire son travail, cette graine fera toujours partie de vous et maintenant c’est une petite étoile qui vous regarde de là-haut.
    Prenez soin de vous…

  • Un article si bien écrit, pour parler de quelque chose si difficile.Bravo pour votre courage, pour ce partage et je vous souhaite de tout coeur, plein d espoir et de bonheur pour la suite!

  • Courage dans cette epreuve…que j’ai vécue egalement à 3 mois de grossesse pour mon 3eme, au moment où on s’apprete à annoncer à tout le monde une bonne nouvelle. Tout s’effondre, tous nos projets sont remis en question, on se dit que ce n’est pas possible. La vie peut etre tellement dure parfois. Mais je me disais que si il fallait que cette petite graine ne poursuive pas son chemin c’etait mieux comme ça, c’est peut-etre que quelque chose clochait. Ne desespere pas surtout: pour ma part je suis tombée enceinte 1 mois apres cette terrible epreuve, sans trop y croire tellement c’etait rapide. Je te souhaite le même chemin!
    C’est bien d’avoir livré tes émotions, je pense que c’est therapeutique d’ecrire ce qu’on ressent, on se décharge d’un poids émotionnel. Je te souhaite beaucoup de courage et plein d’amour car c’est vraiment ce qui compte.

  • Tes mots sont eux que j’aurais pu écrire en février! Comme toi je voulais un petit troisième et cette petite graine n’a pas grandi non plus! C’est dur car on s’imagine effectivement plein de choses, on se projette et puis plus rien! De plus, les médecins avaient suspecté une grossesse molaire qui s’est avérée ne pas en être une mais il a fallu que mon taux de Beta HCG redevienne nul, c’est à dire en dessous de zéro pour que mon gynéco en soit totalement et que je puisse réessayer de faire un bébé. J’ai donc fait des prises de sang toutes les semaines depuis mon curetage du 14 février et le taux est enfin redescendu en dessous de 5 le 2 mai!!! C’est super long! Bref, on compte bien recommencer, je vais avoir 37 ans le 2 juin et le temps file… C’est une bonne idée de garder ces petits souvenirs dans un sac! Moi, je n’ai rien gardé en pensant peut-être qu’on oublie plus facilement mais NON! Pour ma première grossesse, j’ai fait une Interruption Médicale de Grossesse (IMG) à 3 mois et demi de grossesse car mon bébé avait une clarté nucale énorme…Ils ont fait le caryotype du bébé et rien… Pourtant les médecins n’étaient pas confiants! On a pris la décision de faire une interruption de grossesse, non sans douleur! L’autopsie n’a rien donné non plus donc on ne saura jamais si cette petite fille (car c’était une fille) aurait eu des malformations ou autres! Le jour de l’accouchement (car oui, à 3 mois et demi, on te fait accoucher en t’administrant un cachet donnant des contractions!), on avait décidé de ne pas la voir de peur d’être choqué! L’hôpital garde des photos 6 mois je crois au cas où on changerait d’avis! On n’est jamais retourné la voir! Là encore, je pensais qu’on oublierait plus facilement mais il n’en est rien!!! Je regrette maintenant mais bon, dans la douleur, chacun réagit différemment! La deuxième fois que je suis tombée enceinte, j’ai fait un oeuf clair, 6 mois après, des cachets ont permis que je l’évacue chez moi. J’ai trouvé cet épreuve presque plus dure à supporter… Bref, je ne voulais surtout pas te plomber le moral encore plus mais juste partager mon expérience que je n’ose partager sur mon blog finalement! Je t’envoie plein de courage et te souhaite de réaliser ton rêve de petit
    troisième…J’espère que bientôt nous partagerons nos bonheurs de grossesse future… Je me dis que j’ai déjà la chance d’avoir deux beaux enfants, de l’âge des tiens à peu près et un garçon, une fille en plus! Encore plein de courage! Et encore désolée pour mon long discours!

  • oh Débo, je suis triste pour vous. Votre texte est très beau, très doux, et c’est si généreux de votre part de le partager. J’ai vécu 2 fausses-couches (que c’est moche ce mot !), et je me suis sentie bien seule. Je suis certaine que votre témoignage aidera bien des futures mamans. Prenez bien soin de vous. Je vous souhaite très sincèrement de voir vos projets aboutir.

  • Tu me Surprendras Toujours… Bravo pour ces Mots, pour ce Courage, pour ta volonté à rester positive, pour cette façon bien à toi de faire ton « deuil » (Même si je déteste ce Mot!)
    Une Petite Graine qui ne grandissait pas mais qui a Projeté tellement de Bonheur et d’amour… Et Malgré la douleur, la Colère et la peine, C’est bien ça qu’il est bon de retenir.
    C’est une lourde épreuve à surmonter et le temps fait bien son job pour atténuer les Peines. Alors prends le temps qu’il te faudra pour tourner la page de ce triste Chapitre sans être trop dure avec toi même. Même si je sais que le plus gros du travail est fait! Et pour ça je voulais te dire encore que je suis fière de Toi! Vraiment très très Fières.
    Et que je t’aime… avec tout mon Amour de Soeur.

  • Comme je comprends ta souffrance pour être passée par là également… les mots sont difficiles à trouver…
    Je t’embrasse juste bien fort.

  • Je suis très touchée par ton billet, tes mots si francs et si doux. C’est une bien jolie idée d’avoir rassemblé ces traces de ta petite graine, moi j’ai tout jeté, sauf l’échographie..On oublie pas mais on avance, on se découvre en effet dans ces moments une force insoupçonnée. Ce projet de vie mérite qu’on se batte pour lui, je te souhaite de bien jolies choses à venir et t’embrasse. Et tu le sais déjà mais je suis là si besoin de parler ❤

  • Je t’envoie mes plus tendres pensée Debohra. J’ai aussi connu ce drame avant d’avoir ma fille. À presque 3 mois de grossesse, la découverte d’un petit cœur qui ne bat pas. J’avais eu une infection banale la semaine précédente, qui a probablement provoqué cela. Et 5 jours horribles à attendre qu’il s’en aille seul. Mais cela ne s’est pas passé aussi simplement : énorme hémorragie, opération en urgence, et l’après à gérer. J’ai compris que je ne pourrais pas être à nouveau enceinte tant que la date de terme ne serait pas passée. En effet, 10 jours après le terme j’étais enceinte de ma Cacahuète. Malgré ce bonheur, je n’oublie pas et je sais qu’à 80 ans je penserai toujours à ce petit ange. N’écoute pas celles qui disent « ce n’est rien ». Celles-là ne savent pas de quoi elles parlent. Tu as le droit d’être triste, et d’avoir besoin de temps pour faire ton deuil. Tu as bien fait de partir pour te changer les idées. Écoute tes envies et tes besoins, fais-toi chouchouter. Ce pochon est une très bonne idée. Moi je lui avais écrit une lettre, cela m’avait beaucoup aidé. Je te souhaite la paix du cœur (mots de ma sage-femme lorsque j’avais annulé le rdv prévu, qui m’avaient fait du bien 💗). Je sais que tu pourras puiser dans ta si belle famille cet amour qui guérit. Je t’embrasse.

  • Tous les plus beaux mots de soutien ont été écrit mais je tiens t’embrasser fort virtuellement. La vie nous réserve bien des surprises et parfois certaines sont cruelles. Recentre toi sur tes loulous et ton amoureux car il me semble qu’ils sont ta principale force ! Je t’embrasse fort fort fort.

  • Comment dire, comme l écrire votre texte me fait écho et résonne si fort en moi, je ne vais pas dire plus que tout les émouvants témoignages que vous avez eu pour vous réconforter. Juste l envie de partager aussi un peu de moi sûrement un peu pour moi de me laisser moi aussi vs dire que apres 5 longues années d attente d un petit bébé le miracle arrive et cette promesse repart aussi vite la petite graine grandit mais se loge dans ma trompe intervention tt espoir s envolé déjà des difficultés pour avoir bébé deux et avec une tripe en moins plus d espoir et pourtant 10 mois plu tard mon petit homme pour mes 30 ans est la et il partage notre vie maintenant depuis 3 ans et se n est que du bonheur. Bon courage entouré toi de ceux qui t aime, pleure, rit et meme tu peux être en colère mais pas envers toi s est juste la vie. La vie un combat à vivre. Merci pour tes jolis mots vraiment merci

  • Je suis de tout cœur avec vous et votre famille. Je sais que c’est très dur à surmonter. On se dit pourquoi moi !!! On se dit qu’est ce que j’ai pu faire pour qu’il parte ? Et au final c’est la vie si je puis dire. Pour moi c’était en 2011, que notre petit Simon nous a quitter, je l’ai porté pendant 9mois. Il n’était pas pressé de sortir alors dernier jour avant le déclenchement, aucun bruit pas de battement de coeur que j’adorais entendre. Mon mari s’est écroulé moi je suis resté de pierre, je demande au médecin ce qu’on devait faire, nous sommes rentrés pas un mot et je me suis effondrée dans les bras de mon papa. Nous sommes rentrés je me suis couchée en pleurant. Mon mari, mon héros c’est occupé de notre fille pendant le reste de la soirée. Et les choses se sont faites le déclenchement, l’accouchement, les pleurs dans ma chambre et le retour sans bébé. Et 5 mois plus tard j’apprennai que j’étais enceinte. Ce bébé je ne lui ai jamais parlé, pas trouvé de prénom avant les 8 mois et aujourd’hui il a 5ans et il est la prunelle de mes yeux . Personne ne peut lui faire du mal car je deviens très méchante . Bon courage et je ne dirai pas bienvenu maid vous êtes une mam-ange

  • Je te lis depuis longtemps… Je n’ai jamais vécu ce que tu vis alors les mots ne peuvent pas être justes. Mais comme toutes mamans j’ai déjà redouté de vivre ce que tu vis. J’imagine les mots maladroits qui doivent te meurtrire en ce moment « vous en aurez un autre, ça aurait été pire plus tard… » Alors je voudrais juste te dire que j’imagine très bien ton désarroi et que si j’étais face à toi je te prendrai juste dans mes bras…

  • J’ai aussi connu ça, c’est tellement triste ! Ton post est très touchant, il est juste, il parle à toutes celles qui ont connu ce mauvais tour de la vie…
    Courage, des bises
    M

  • Tu as beaucoup de courage et de force pour en parler ici, je ne sais pas ce que tu as vécu et ne l’imagine d’ailleurs pas un instant, je te souhaite simplement de profiter de la douceur qui t’entoure et puis quand tu auras tourner cette douloureuse page, peut-être que cette fois-ci ta jolie graine t’apportera son flot de bonheur, prend soin de toi <3

  • Je cherchais une idée pour une autre forme de deuil, ta jolie pochette est pleine de sens… Je t’embrasse doucement, j’espère que tu vas aussi mieux que tu le peux.
    Camille

  • Je suis passée par la il y a maintenant 6 ans et ce texte résonne en moi avec beaucoup d’émotions …..je te souhaite beaucoup de douceur et de câlins des gens qui t’aiment et je pense bien fort à toi …..

  • Les mots sont difficiles à trouver pour vous apporter un peu de réconfort mais je vous souhaite sincèrement qu’une petite autre graine vienne vite se nicher dans ton bidou pour vous apporter le sourire à tous.

  • Un très bel hommage à cette petite grainé qui, même si elle ne prend pas bcp de place, ni aux yeux des autres, prend bcp de place dans votre coeur et seule vous pouvez le ressentir et l exprimer.
    J ai vécu cela pour un 3eme… 4 fc et un avortement thérapeutique. Puis… le miracle ou le désir trop fort l à emporte pour une nouvelle grainé qui est devenu ado aujourd’hui (16ans) que j’élève seule et ma grande fierté et mon rayon de soleil! Je vs admire de coucher vos émotions sur le papier, qui libère la pensée mais serre le coeur!
    Vivez les instants présents. Lâchez prise (mem si douloureux de RE venir en arrière pour un grd pas en avant!) Il est comprehensible que vs vous sentiez « vide » et le temps vs remplira de nouveau de tous les petits riens et petits bonheurs. Et qui sait…??!
    je vs souhaite de retrouver la sérénité après ce douloureux passage qu il est important de reconnaître et de laisser le temps au temps.
    Sincères pensées d’une mamie aujourd’hui. ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *