La Crète: Itinéraire & Détails

J’ai décidé de rattraper tout mon retard sur le blog et notamment cet article qui me tient très à cœur, sur notre voyage en Crète. Alors oui c’est un peu loin, puisque notre séjour date de novembre mais je me suis dit que ça pourrait toujours vous être utile d’avoir toutes ces infos et puis juste j’ai très envie de consigner tout ça. J’avais déjà rédigé un article pratique sure notre voyage avec notamment les réponses à toutes les questions que vous m’aviez posé.

Aujourd’hui, j’ai envie de revenir sur notre itinéraire, nos découvertes pendant cette semaine. J’ai donc dessiné notre trajet sur la carte ci-dessous. On a atterrit à Héraklion, notre premier logement était assez proche de la Canée, il est matérialisé par un rond violet à l’Ouest. Notre second logement était au Sud Est matérialisé par un autre rond violet.

Jour 1

Nous atterrissons à Héraklion vers 14h, nous récupérons notre voiture de location, et prenons la direction de la Canée. Sur la route nous faisons une halte à Réthymnon pour faire des courses et visiter la vieille ville.

Jour 2

Nous passons la matinée à la Canée, c’est vraiment une jolie ville, nous avons beaucoup aimé. Le port vénitien est magnifique, et les petites ruelles sont un vrai régal. Super découverte. Nous déjeunons très tard à la maison et surtout petite anecdote toujours sympa… quelqu’un claque la porte de la maison alors que nous sommes tous attablés dehors. Cela verrouille la porte, nous voilà tous enfermés à l’extérieur. Nous appelons les propriétaires (avec le téléphone des voisins car évidemment les nôtres sont dans les maison), c’est une situation qui s’est déjà produit, alors ils ont caché une clef dehors. Mais comme la clef est de l’autre côté, à l’intérieur, nous ne pouvons pas ouvrir. Nous arriverons finalement à nous « libérer » de cette séquestration extérieure grâce à une pochette plastique à glisser dans l’encadrement de la porte pour lever la serrure. (c’était évidemment mon idée, mais j’évite de trop craner). Du coup nous couchons finalement Loni à la sieste (et sa mère) à 16h et ne rebougeons pas de la journée.

Jour 3

Il fait tout moche chez nous mais le soleil est annoncé sur la côte Sud. Alors nous traversons l’île pour rejoindre Sfakia. La traversée par la montagne est vraiment très agréable, nous prenons conscience que la Crète est bien plus escarpée que ce que nous imaginions. Les sentiers de randonnées sont partout.

Nous pensions pouvoir rejoindre Loutro en bateau depuis Sfakia, cette petite localité coupée de la route et apparemment magnifique, mais nous nous apercevons vite que plus aucun bateau ne navigue en novembre. Tant pis, nous ne boudons pas notre plaisir, nous profitons du soleil et de la mer, c’est d’ailleurs notre première baignade crétoise.

Nous restons longtemps, profitant d’une terrasse de taverne pour un bon repas et un énorme dessert.



Dans les bouteilles c’est du Raki, une eau de vie aromatisée à l’anis.

Jour 4

Le soleil est enfin arrivé avec la chaleur et un regain d’énergie de mon côté. Nous décidons d’explorer la presqu’île d’Akroutiri qui est juste à côté de la Canée. Nous y découvrons la magnifique plage de Seitan Limanian qui se mérite après une bonne marche dans les cailloux. Moment magique à regarder le soleil prendre la place de l’ombre dans ce canyon. La couleur de l’eau était folle et la température très douce, c’est une des baignages que j’ai le plus apprécié.

Sur la même presqu’île nous découvrons le monastère de Agia Triada, devenu école de théologie. Ce lieu est d’un apaisement rare, tous les recoins invitent à la lenteur et la contemplation.

Nous terminons notre excursion par un gyros sur le port de la Canée et une fin d’après-midi piscine à la maison.

Jour 5

C’est la journée du changement de maison. Il y a 3h30 de route. Nous décidons de faire de cette journée une vraie journée de vacances et pas juste une journée de transit. Au programme: deux haltes. Tout d’abord le Palais de Cnossos situé au Sud de Héraklion. C’est un peu la visite incontournable en Crète et c’était vraiment super. C’est un lieu où l’histoire rencontre la mythologie. Ce palais serait celui du Roi Minos, et le mythe raconte que tous les 9 ans, Athènes devait envoyer 7 garçons et 7 filles en Crète pour nourrir le Minotaure. Le Minotaure vivait dans un labyrinthe à l’intérieur du palais et il était à moitié homme et à moitié taureau.
Thésée s’est porté volontaire pour atteindre la Crète et essayer de tuer le monstre.  Il est tombé amoureux d’Ariane, la fille du roi Minos. Elle lui a donné une pelote de fil pour trouver son chemin hors du Labyrinthe.
 Le héros réussit à vaincre la bête.

Cet endroit propose des parties restaurées qui permettent de vraiment visualiser à quoi devait ressembler le palais et d’autres parties en ruines. Les fresques restaurées sont particulièrement intéressantes. Cette visite a tout simplement captivée les enfants qui se sont plongés à fond dans la mythologie grecque.

Second arret à Agios Nikolaos. Avant de visiter la ville, nous cherchons une jolie plage pour pique-niquer. Nous découvrons celle de Havania au Nord de Agios Nikolas. Attention, dans ce secteur beaucoup de plages sont privatisées pour des grands complexes hôteliers. Notre petite plage est parfaite et déserte. C’est un de ces moments à la fois simples et magiques qu’on se promet de mémoriser. Notre pita ont vraiment une saveur toute particulière dans le décor au milieu des rires des enfants.

Après cela, nous faisons une longue balade dans Agio Nikolaos, c’est une station balnéaire sans passé historique mais pas dénuée de charme. Je trouve la promenade bien agréable. Par contre les prix sont bien plus chers qu’à la Canée, nous optons donc pour une glace toute simple à emporter plutôt que de nous asseoir en terrasse.

Jour 6

Nous voilà bien installé dans notre second gîte qui est vraiment un petit bijou dans la montagne. Les jours ici, s’écoulent lentement, c’est vraiment la partie des vacances que j’ai préféré. Peut-être justement grâce à cette maison qui m’invitait à la contemplation du matin au soir, peut être aussi car ici, il n’y avait « rien à faire », aucun incontournables à ne pas rater, j’ai donc réussi à être juste là à l’instant, à profiter de ce voyage en oubliant de le rentabiliser. Je crois qu’on se souviendra tous de nos petits dejs les pieds dans l’eau et de nos longues soirées dehors.

Nous décidons d’aller au monastère Moni Kapsa, le seul lieu recommandé dans notre guide. C’est un lieu très beau puisque le monastère est construit à flanc de falaise et donc à moitié troglodyte. Il n’y a plus que 1 moine qui y vit aujourd’hui, mais l’endroit est vraiment agréable, malgré la chaleur écrasante.

La température extérieure ne nous donnait envie qu’une seule chose: nous baigner! Et c’est là que nous avons trouvé NOTRE plage. Une plage dans une crique qui est normalement privée, mais qui était fermée. Les parasols et transat étaient en place, nous avons gouté à ce confort d’être allongé sur un transat avec cette vue de dingue et la solitude en bonus.

En fin de journée, les enfants réclament une soirée coucher de soleil…. mais en novembre, il se couche à exactement 17h21, ce sera donc plutôt un gouter coucher de soleil. Nous allons à la plage la plus proche, quelques fruits et chocos en poche. Encore un moment magique, à savourer d’être là et à regarder le paysage devenir tout doré!

Jour 7

Une partie de moi aurait envie d’explorer, de découvrir, l’autre n’a qu’une envie, retourner glander sur notre plage. Il se trouve que le reste de la famille est complètement aligné avec la seconde idée. Cette fois, nous avons même prévu le jus de fuit à poser sur la tablette du parasol, c’est juste le paradis.

L’après-midi nous décidons d’explorer un peu la montagne autour de notre gîte, il y a probablement plein de petits sentiers mais nous ne trouvons pas de balises ou d’indications, nous faisons donc un tour en voiture et un petit à pied dans un village de montagne.

Puis nous descendons à Makriyialos au bord de la mer pour une longue promenade jusqu’au coucher de soleil.

Jour 8

Dernier jour, notre vol est à 14h, et nous avons 2h de route, mais nous décidons tout de même de profiter de la demi-journée qui s’offre à nous. Nous nous arrêtons pour une trempette à Voulisma au Sud de Agios Nikolaos, et au monastère de St George Selinari. Cela nous donne l’impression d’avoir passé une vraie journée de vacances avant de monter dans l’avion.

J’espère que la balade vous a plu. C’était chouette pour moi de replonger dans mes souvenirs.

4 réflexions au sujet de « La Crète: Itinéraire & Détails »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.