La vie simple en famille: vadrouilles et fait-maison

Les Cinq Terres: Guide pratique

Je me mets aujourd’hui au boulot pour recenser tous les petits détails pratiques sur notre séjour en Italie, dans le Parc des Cinq Terres. Vous m’avez posé plein de questions, et je crois comprendre que c’est une destination qui vous fait très envie… en même temps je comprends bien pourquoi.

Y ALLER

Pour notre part, habitant entre Lyon et Grenoble, nous avons choisi l’option voiture. Bonne ou mauvaise idée, difficile à dire. C’est celle qui nous a semblé la plus simple et la plus économique mais je n’ai pas comparé avec d’autres moyens de transport, car en effet, il y a une gare et un aéroport à Gênes, et depuis Gênes il y a des trains régionaux qui relient Levanto, donc c’est tout à fait possible de venir autrement. Comme nous avions tout le matos de camping, la voiture c’est quand même bien pratique. Question coût, nous en avons eu pour 56€ de tunnel de Frejus (forfait Aller/Retour) et oui c’est mega mega cher pour un tunnel sur une seule voie où tu roules à 70km/h pendant 12 km, et surtout où nous avons rencontré un bouchon de 2h!!!!! au retour…. A rajouter à cela, 80€ de péage, et autant de carburant, ça fait quand même un budget total de 200€. Cela peut paraître cher mais à quatre ça ne représente que 50€/personne A/R et c’est difficile de faire moins en train ou avion. Par contre sur place, nous n’avons plus touché la voiture, donc si vous arrivé en train à Levanto, aucun soucis pour se déplacer la voiture ne vous manquera pas.

Y LOGER

On a regardé en diagonale les prix des logements sur Airbnb, mais on s’est vite rendu compte que ça ne rentrerait pas dans notre budget, ça tombait bien puisqu’on avait très envie de camper…. Camper c’est pas cher, ah si? Oui en effet, n’oubliez pas que c’est THE Cinq Terres, et que ça se ressent sur les tarifs. Nous voulions absolument planter la tente à Levanto pour être à proximité de la gare. Il y a 4 campings à Levanto que j’avais pris soin de contacter à l’avance, 2 étaient complets. Sur les deux restants, un était très éloigné du centre, et l’autre était le plus cher… c’est ce dernier qu’on a choisi pour sa localisation idéale: Camping Albero d’Oro, 43€ la nuit quand même. Pour ce prix là, il y avait la piscine, la supérette, et Tom de Camping Paradis? Ben non, rien de tout ça. Bon cela étant dit c’était très propre, le personnel était adorable, il y avait un congel à disposition pour les blocs froid et ça c’est juste génial, l’emplacement était très ombragé, et on a pu y faire la sieste tous les jours malgré les 30°C ambiant, donc c’était plutôt bien mais quand même cher.

S’Y DEPLACER

Pourquoi voulions nous absolument baser notre camp à Levanto? Pour sa gare évidemment. Les 5 villages sont situés à quelques kilomètres chacun…. à vol d’oiseau mais par la route c’est une autre histoire puisqu’il y a 1h de route entre le premier et le dernier, sans compter qu’il est très très difficile de stationner dans ces villages et que les rares places sont très chères (environ 20€ la journée). Donc nous nous sommes très rapidement penchés sur l’option train. Il y a en effet un train qui relie Levanto à La Spezia en s’arrêtant dans tous les villages. C’est super pratique il n’y a pas à dire, pour moi c’est vraiment la meilleure solution. En plus de villages en villages on peut profiter de la vue sublime sur la mer…. ahahah non ça par contre c’est pas vrai puisque le chemin de fer ne passe presque exclusivement que par des tunnels (ce qui explique ce se soit aussi rapide de relier chaque village). Alors quand on a vu un touriste ventouser sa GoPro sur la vitre du train, ça nous a bien fait marrer d’avance. Donc oui ça ressemble plus à un métro en réalité, mais ma foi la plupart des trains sont climatisés et confortables, nous avons toujours trouvé de la place pour nous 4, le passage des trains et super régulier en journée, c’est quand même pas mal.

Mais oui tout ça a un coût. Soit vous achetez des billets à l’unité (4€ il me semble), soit vous optez pour un pass illimité 19€/ jour, 29€/2 jours. Nous avons choisi la deuxième solution avec le pass 2 jours, gratuit pour Mona et 20€ pour Roméo. Total de l’opération: 79€. Mais largement rentabilisé, en plus ça vous offre l’accès aux wc des gares (qui sont payants à 1€) donc si ça c’est pas de l’argument de vente… Non mais en réalité c’est très intéressant car ça permet aussi de circuler gratuitement sur les sentiers de rando payants. Des sentiers payants??? Oui ça existe, j’y reviens plus bas.

Petite précision aux usagers, les gares de Monterosso et Vernazza sont situées en plein centre, celles de Manarola et Riomaggiore sont un peu excentrée, l’accès au village s’y fait via un tunnel en 5 minutes à pied. Par contre à Corniglia l’affaire se corse, la gare est tout en bas au niveau de la mer alors que le village est sur la falaise, il n’y a pas moins de 377 marches à descendre ou gravir! Dans notre cas nous sommes arrivés à Corniglia à pied par le sentier littoral, et donc nous n’avons que descendu les marches pour reprendre un train.

S’Y BALADER

Flâner dans les ruelles des différents est évidemment très agréable, mais ça l’est encore plus de pousser la promenade d’un village à l’autre. C’est donc ce que nous avons fait. Nous avons fait deux randonnées, une entre Vernazza et Corniglia, une deuxième entre Vernazza et Monterrosso. Dans les deux cas il s’agit des sentiers littoraux autrement appelés « sentiers bleus » ce qui signifie payant (7,5€ quand même) mais dans notre cas c’était compris dans notre pass illimité de train. Les autres sentiers bleus sont fermés pour l’instant (jusqu’à 2018 pour certaines portions, 2019 pour d’autres) car il y a eu différents éboulements entraînant même deux décès… Si vous voulez relier tous les villages, c’est possible mais il faudra emprunter les sentiers rouges, des sentiers gratuits, mais qui grimpent dans les collines, donc un peu plus longs et difficiles. Avec notre Mona et ses 2 km d’autonomie en descente, vous comprendrez bien qu’on n’est pas fait ce choix, pourtant je suis sûre que ça doit être chouette.

Les deux randonnées que nous avons fait étaient de niveau égale, durant 1h30/ 2h sans réelle difficulté, si ce n’est que ça grimpe sec au départ et donc que ça descend sec à l’arrivée, souvent par des escaliers. Ces balades ne ressemblent pas tellement à celles que nous faisons en montagne car les sentiers sont très aménagés et surtout très fréquentés. A tel point d’ailleurs que ça en a même été désagréable à l’arrivée sur Monterosso, car sur les sentiers ou escaliers très étroits, nous n’arrivons même pas à croiser avec ceux d’en face. Sans ça, ce fut des moments très chouettes, agréables malgré la chaleur car très bien ombragés, et puis quel plaisir de découvrir les villages au loin et de s’en rapprocher.

Y MANGER

Dans tous les villages, vous trouverez plusieurs petits commerces et de quoi vous ravitailler: glaces, jus de citron, foccacia, poulpe frit… il y a de quoi faire et profitez en c’est plutôt bon marché. En ce qui concerne les resto, nous ne nous sommes fait qu’une pizzeria à Levanto qui était délicieuse pour un prix très correct,rien à redire. C’était La Taverna Garibaldi.Nous vous privez pas de quelques haltes gelati chez un des glaciers artisanaux, c’est toujours un délice pour bien moins cher qu’en France.

Y SURVIVRE

Ah j’exagère, mais j’arrive maintenant à ce que je nommerais comme le point noir de cette destination: Le monde! Je crois que j’avais à peu près mesuré l’ampleur du succès de cette destination car je n’ai pas été surprise une fois sur place, j’ai par contre été surprise du nombre de français. La réceptionniste du camping m’expliqué que c’était toutes les années comme ça pour l’ascension. En Mai, comme nous l’avons fait c’est encore agréable (enfin du dépend votre niveau de tolérance à la foule), nous avons pu lâcher la main des enfants dans les rues, trouver des coins tranquilles, trouver des places assisses dans le train, trouver des places en terrasses à chaque fois que nous le souhaitions, trouver une place de stationnement à Monterosso, profiter de la beauté des lieux, nous installer sur la plaGe de Riomaggiore sans grande difficulté… Et honnêtement je pense que tout cela est impossible en Juillet ou en Août. Donc honnêtement à toutes celles qui me l’ont demandé, je répondrais: oui je vous déconseille d’y aller en plein été. Avec mon amoureux on en a conclu que c’est une destination comme l’Algarve qui s’apprécie vraiment hors saison. Je ne regrette pas d’y être allé en Mai car nous avons pu profiter d’une météo estivale, nous nous sommes baignés tous les jours, et ce séjour avait vraiment un avant goût d’été.

LEVANTO, la bonne idée

Je vous ai brièvement parlé ici, Levanto a été la bonne surprise de ce séjour, une ville calme et toute mignonne avec une plage immense dont certaines zones esseulées. L’endroit est vraiment idéal pour baser votre camp, sortir le soir, se baigner, faire ses courses: Super point de chute.

COÛT TOTAL

Je vous ai donné tous les montants mais je vous évite l’addition, ce séjour nous a donc coûté 400 euros pour 4 jours et pour 4.

AVIS FINAL

J’en rêvais et ça a été à la hauteur de mes espérances. Vraiment c’est à voir. Après peut être effectivement qu’on en fait trop, et qu’il y a d’autres coins d’Italie aussi joli et moins connu… c’est possible, mais ça n’enlève rien au fait que ce soit beau ici, plein de charme, dépaysant, et un lieu parfait pour passer de supers vacances, en tout cas chez nous ça a fonctionné.

Alors ça vous donne envie?



15 thoughts on “Les Cinq Terres: Guide pratique”

  • Alors là oui, ça me donne tout à fait envie ! Je n’avais jamais entendu parler de ce coin d’Italie, c est une jolie découverte pour moi. Et merci pour ce guide très informatif et utile.

  • Merci pour ce guide si complet – et qui n’occulte pas les points noirs.

    Oui, c’est une vraie contradiction de notre société; nous voyageons de plus en plus et certains coins finissent par être aussi bondés que ceux que nous fuyons pour partir nous aérer. Les Cinque Terres sont sublimes mais je note de l’envisager uniquement hors-saison.

    • J’avoue que j’ai toujours tendance à chercher le calme pour mes vacances, mais c’est de plus en plus difficile je trouve

  • On est allées aux Cinqueterres, quelques jours après vous. En pleine semaine donc!
    Et il y avait encore énormément de français… Surtout des groupes de retraités qui étaient pour la plupart assez désagréables: ils parlaient forts, râlaient (contre les autres groupes de touristes!!) et prenaient beaucoup de place sur les chemins de randonnées sans se préoccuper des autres (et oubliant parfois que d’autres qu’eux peuvent parler français et donc les comprendre!). Heureusement nous n’étions que 2 et donc on arrivait facilement à les semer et se retrouver plus tranquilles sur les chemins.
    Hormis ça, on a adoré notre séjour, on a trouvé cela magnifique. On a beaucoup marché et c’était génial. C’était une envie depuis longtemps de découvrir ces paysages et on n’a pas été déçus. On a mangé un poisson à tomber dans un restaurant à Monterosso en terrasse. (une française en passant a dit super fort à ces amis « oh celle là elle mange du poisson, remarque ça a l’air appétissant » … oui mais surtout celle là te comprends!!!!)

    Je conseille donc moi aussi cette destination mais hors saison.

    • Ah les français…. c’est à l’étranger qu’ils se révèlent le plus!! Nou aussi on a adoré. Et vous n’avez pas eu trop chaud?

      • Si on a eu vraiment chaud et se baigner à Monterosso après une journée de marché fut vraiment un régal ! ( et quelques gelati ont aidé à supporter tout cela !)

  • tu m’as donné très envie d’y aller (surtout que j’y pense depuis longtemps) alors merci pour tous tes conseils, je vais les imprimer!!
    mon mari a le vertige (vraiment++) penses tu que les randos au bord de la falaise ou le long des falaises soient très invalidantes pour lui (tu ne peux pas savoir combien d’excursions nous n’avons pas faites à cause de son vertige, impossible d’aller sur un pont de corde par ex..)
    merci pour ta réponse!
    bonne soirée

  • Super ces infos. Merci pour les tuyaux c’est cool de savoir que des randos avec les enfants sont possibles. Ça me donne vraiment envie d’y aller.

  • J’adore ton article! Ce petit coin d’Italie me fait de l’œil depuis un certains temps….et tes conseils tombent à pic
    Merci pour toutes ces infos. Ton blog est une mine d’or.

  • Bonjour,
    Magnifique ça fait vraiment rêver!
    Avec mon compagnon on a peu voyagé tous les deux, ça ne fait pas très longtemps que l’on s’est lancé.
    On a deux enfants 2ans et 5ans et on aimerait leur faire vivre de nouvelles découvertes et envisager un premier petit voyage avec eux notamment pour voir comment ils se comportent en avion.
    Nous n’avons pas de gros moyens financiers mais en lisant ton article je me dis que finalement c’est possible à moindre coût.
    C’est plutôt le coup de se lancer dans une aventure, toujours peur que ce soit galère sur place…(marche, visite…) mais en te lisant tout paraît très simple.
    As-tu des conseils à me donner pour ce moment de voyage familial soit vraiment un moment de partage sympa?
    Merci

  • Je n’avais pas encore pris le temps de lire ton article que j’attendais pourtant avec bcp bcp d’impatience….
    Oh oui tu me donnes trèèès envie de découvrir cette région d’Italie…merci pour tous tes précieux conseils! Vs n’avez pas tenté le bateau? j’ai un collegue qui y est allé en avril dernier et qui a découvert aussi ces magnifiques villages depuis la mer…ça doit ètre chouette aussi!;Oui c fou ns aussi ns ètions en Italie pour l’ascension et c’est fou le nombre de français qu’il y avait!!!! En tout cas, merci pour cet article….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *