La vie simple en famille: vadrouilles et fait-maison

Stockholm Mode d’emploi

Bon, il faut que je m’y mette sur cet article. Je ressors mes guides, mes brochures… j’ai l’impression d’avoir un peu tout oublié, mais ça va bien me revenir, non?

Les vols:

On commence par le commencement. Comment aller à Stockholm? Pour nous au départ de Lyon, nous sommes passés par notre compagnie aérienne chouchou, à savoir easyjet. La Liaison Lyon-Stockholm est toute neuve. Nous avions pris nos billets fin novembre pour fin mars, nous avions payé notre aller/retour 60€/personne. Nous sommes arrivés le mercredi à midi et repartis le samedi midi. Le vol dure environ 2h30. L’arrivée à Stockholm est très surprenante car l’aéroport est assez éloigné de la ville et on a vraiment l’impression d’atterrir en pleine forêt.

De l’aéroport à la ville: 

Pour rallier la ville nous avons opté pour la solution la plus rapide et simple avec le train Arlanda Express qui permet d’arriver à la gare centrale en 30 minutes. Il part toutes les 10 minutes et est super confortable. Mais il a un coût, nous en avons eu pour 910 SEK A/R…. donc environ 90€. Nous avons profité d’une réduction applicable du jeudi au samedi (donc pour notre trajet retour) de 350 SEK pour 2 adultes contre 280SEK par personne le reste de la semaine. Bref c’est à l’image de la Suède… c’est pas donné. Ce billet vous pouvez l’acheter en ligne, ou au guichet sur place, par contre ne l’achetez pas directement dans le train car cela vous coûterait 50 SEK de plus.

Les transports en commun.

Stockholm est très bien desservies en métro, bus, et a même un ligne de tramway. Le centre n’est pas très étendu et vous pourrez facilement nous y promener à pied. l’intérêt des transports en communs va donc surtout dépendre du lieu de votre logement. Pour nous qui étions tout au Nord de la ville ça a été assez indispensable. Mais à titre d’exemple, il faut savoir que pour nous qui étions vers le parc Haga, rejoindre Gamla Stan à pied se fait en environ 40 minutes, dont une grande partie via une rue piétonne donc en toute tranquillité. Il existe des formules illimités pour 24h et 72h mais qui sont très cher, pour nous qui au maximum avons fait 3 A/R dans la journée ça ne valait pas du tout le coup. Le ticket de métro compagnie SL coûte 28SEK (2,8€), il n’existe pas de billet A/R et chaque ticket est valable 1h. Les distributeurs sont présents dans toutes les stations de métro.. sauf que pour nous qui n’avons quasiment pris que le bus l’affaire s’est corsée. En effet aux arrêts de bus aucun distributeur et devinez quoi… si vous achetez votre ticket dans le bus et bien c’est plus cher. La solution ça a été d’acheter nos billets en ligne via l’appli SL, la première fois c’est un pu long puisqu’il faut s’identifier et rentrer sa carte bleue, ensuite ça prend juste quelques secondes, ça génère un QR code que le chauffeur vérifie lorsque vous montez dans le bus. Si vous n’avez pas de connexion à l’étranger ça va compliquer les choses….

Comment savoir quel métro ou bus prendre? Pour les métro ils sont bien indiqués sur les cartes donc pas de difficultés particulières, mais pour les bus cela est plus compliqué car nous n’avons pas trouvé de carte de bus. Là encore nous avons du nous servir de notre petite connexion via smartphone et de votre fidèle allié google map qui a été super efficace et précis, nous indiquant toujours les trajets les plus simples et rapides, ça nous a énormément servi.

Le logement:

Nous sommes passés via Airbnb, et dans les pays scandinaves ça prend vraiment tout son sens de loger chez des particuliers car les prix sont sans commune mesure avec les hôtels. Nous nous y sommes pris un peu tard pour choisir notre studio et il y avait peu de choses qui entrait dans notre bourse, nous avons finalement choisi l’appartement de Viktor au Nord de la ville, que nous trouvions un peu loin sur le papier. En réalité une fois sur place la localisation a plutôt été une bonne surprise, certes pas de métro à proximité mais une foule de bus dont beaucoup nous ont amenés directement à nos points de chute sans correspondance. Nous avons beaucoup aimé ce quartier entre ville et parc avec ses grands boulevards à la fois vivants en terme de commerces et commodités et à la fois extrêmement calme: nous n’entendions pas un bruit la nuit! Nous avons bien aimé ce petit studio qui avait beaucoup plus de charme en vrai que sur l’annonce. Pour le prix, les trois nuits nous ont coûtés 223€, les draps et le ménage étant compris.

 

Qu’est ce qu’il reste à savoir?

Le coût de la vie est assez cher en général mais nous avons trouvé l’addition de nos courses en supérettes assez raisonnables. Nous avons choisi de privilégier les visites et surtout l’escapade dans l’archipel aux restos ou souvenirs. C’est sur c’est un peu dommage, mais nous n’avions pas tant été frustré que ça puisque nous avons mangé des choses locales (pain, boulettes, viande de renne, saumon..) mais à la maison. Et d’ailleurs les produits suédois nous ont vraiment régalés.

La météo a été vraiment super, fin mars nous pensions avoir un temps glacial et en fait nous avons eu un soleil radieux pendant trois jours. Il faisait tout de même assez frais, surtout le vendredi j’ai eu froid, il y avait une sorte de brise légère mais très sèche et fraîche, ce qui m’a valu une bonne irritation des yeux. Aux vues du rayon de collyre en libre service dans la pharmacie je pense que c’est assez commun. Du coup en y faisant attention, j’ai remarqué que les suédois s’essuyaient régulièrement les yeux, je pense que c’est pour éviter que les larmes ne sèchent les yeux. Par contre c’est très étonnant car malgré le climat nordique, les suédois vivent vraiment dehors toute l’année, les enfants sont en combi de ski et jouent dehors toute la journée.

Les vélos ne sont pas aussi présents qu’au Danemark, de ce que nous avons lu dans les guide, c’est surtout aux beaux jours qu’ils font leur apparition dans les rues. Nous n’avons croisé qu’un seul loueur sur notre trajet (mais il y en a sûrement plus évidemment). Nous avons été un peu déçus de ne pas trouver de vélos en libre service et du coup nous n’avons pas pédalé à Stockholm.

Je conclurais sur une question que vous m’avez posée: quelle est ma préférence entre Copenhague et Stockholm? Les deux villes sont superbes et méritent d’être visitées, elles se ressemblent sur bien des points et surtout sur le mode de vie tellement singulier des scandinaves. C’est ce mode de vie qui me séduit, ce plaisir à finir le travail tôt, puis se retrouver dans les cafés, se balader de partout en poussette, vivre dehors même quand il fait froid, s’arrêter pour aider les touristes perdus et surtout sourire. Mais si je dois choisir, je garderai Copenhague qui m’a touché en plein coeur, que j’ai trouvé plus conviviale, plus rurale si je peux dire, plus ouverte, plus écolo… Je rêve d’y retourner avec les enfants et de pousser la route hors de la ville. L’amoureux est assez d’accord en ce qui concerne la comparaison entre les deux villes, par contre il a vraiment eu un gros coup de coeur pour le peu du reste de la Suède que nous avons vu; l’archipel, la forêt aperçue à l’aéroport, et lui rêve plutôt d’amener les enfants visiter ce pays. Alors il va falloir faire vos propres expériences pour vous faire votre propre avis… (Et nous ça nous fait deux destinations de plus sur notre wishlist de voyages longues comme le bras)



11 thoughts on “Stockholm Mode d’emploi”

  • Ah je suis étonnée sur ce que tu dis sur les vélos ! Il y en avait a foison quand nous étions (mais je ne peux pas comparer avec le Danemark que je ne connais pas), c’était fin Mai-/juin donc plus tard aussi. . Nous avons tout fait en vélo pendant notre séjour et c’était parfait ! Nos amis nous en prêté un et nous en avons loué un autre facilement ! J’ai même regretté de ne pas avoir testé le métro du coup LOL

    • De ce qu’on a lu dans les guides, les vélos sont vraiment de sortie avec les beaux jours, en hiver, les suédois préférent les transports en communs.

  • Bah on les comprend de ne sortir les vélos qu’aux beaux jours 😉 Parce que pédaler dans la neige et/ou dans un temps glacé, c’est pas évident . Il existe un système genre vélib.
    Merci pour tes adresses.
    Pour info, il existe un trajet Arlanda-centre beaucoup moins cher, mais un peu plus long, et accessible avec le Pass . Lequel Pass est très vite rentabilisé en 2-3 jours, entre métro, bus et tram.
    Et pour faire envie à ton amoureux : le road trip en Suède, c’est top, allez-y ! D’autant plus que c’est un pays kids friendly.

  • Ah ah, je l’ai lu avec attention ce billet ! Merci pour ce retour d’expérience. Je vois que la connections internet simplifié bien la vie, faut que je me penche sur la question.
    Vivement août !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *