Les couches lavables: le bilan

bilan couches lavables

J’avais dit que j’arrêtais avec les articles couches lavables… mais que voulez vous, quand on aime on ne compte pas!

J’en suis à 21 mois d’utilisation de couches lavables, je m’approche donc doucement de la fin des couches (enfin j’espère)… Disons que je suis plus proche de la fin que du début. Du coup j’ai eu envie de faire un bilan. Je partager à cœur ouvert avec vous ce qui m’a plu, ce qui ne m’a pas servi, etc. En gros ce que moi j’aurais aimé savoir avant de me lancer. J’espère donc que cela pourra être utile aux jeunes parents s’interrogeant sur les couches lavables.

Alors bien sur c’est complètement subjectif, d’ailleurs en terme de couches lavables il y a quasiment autant de routines que de familles. Ce n’est pas un guide à reproduire à la lettre chez vous, c’est juste un retour d’expérience d’utilisatrice à prendre comme tel.

bilan couches lavables

La question du type de couche.

Vous vous souvenez, je vous avais l’inventaire des modèles de couches existantes ici? A la maison, nous avons opté pour les modèles dits « TE2 », comprendre Tout en Deux. Ce qui signifie que l’insert (la partie absorbante) n’est pas solidaire avec la couche (la partie imperméable). L’avantage est double selon moi mais il y a un inconvénient tout de même. J’ai préféré ce système pour ne pas changer la couche à chaque change, mais soyons honnêtes, je ne peux pas la garder systématiquement non plus. Cela me permet d’économiser une ou deux couches par jour par plus… c’est toujours ça de pris. Par contre, au lavage c’est vraiment plus simple selon moi, de pouvoir démonter les différentes parties pour que toutes se lavent bien, mais aussi pour pouvoir sécher les inserts au sèche-linge et donc gagner un peu de temps. Cela me permet également de faire des couches à la carte avec un, deux, ou même trois inserts. Par contre c’est long à plier, remonter, c’est pour moi le seul inconvénient.

La question des scratchs

Au départ, je ne jurais que par les scratchs, les pressions je trouvais ça long et compliqué. A l’usage, j’ai complètement changé d’avis sur le sujet. Pourquoi? Car les scratchs s’abîment, ils rebiquent, ils abîment également la couche et parfois d’autres vêtements se trouvant dans la machine. Les pressions à l’inverse résistent bien à l’épreuve du temps, et ne s’accrochent à aucun vêtement dans la machine à laver. Finalement tant pis pour les 4 secondes supplémentaires au moment du change, je suis devenu une inconditionnelle des pressions.

Couche mamouth Vanora Création

La question des tailles

J’utilise des couches taille unique depuis un petit moment maintenant. En fonction des formes, j’ai déjà du en remiser certaines, mais Loni est particulièrement grand pour son âge, donc cela peut s’expliquer. Je trouve les modèles taille unique plus plus pratiques et économiques. Pas besoin d’acheter plusieurs tailles. Par contre je reste tout de même convaincu de l’intérêt des couches nouveau né, pour les premiers mois, de façon à avoir un produit qui soit bien adapté au gabarit de l’enfant mais également aux début d’utilisation pour les parents.

Lorsque le bébé grandi, certaines problématiques peuvent apparaître, notamment au niveau des cuisses où les goussets peuvent serrer, voire blesser. C’est pourquoi si je devais me ré-équiper aujourd’hui, je serais plus vigilante sur ces fameux goussets, en privilégiant la souplesse des bandes aux élastiques.

bilan couches lavables
bilan couches lavables

La question du sac étanche

C’est l’accessoire que j’avais sous-estimé. J’en ai finalement besoin de 4 pour tourner au quotidien. 1 grand pour la maison, 3 moyens qui font les allers-retours chez la nounou et les mamies, de façon à ce que j’en ai toujours un de propre à mettre dans le sac du lendemain.

Petit détail qui a son importance. Privilégiez les sacs qui ont deux poches, surtout si vous utilisez des modèles aux inserts mobiles. Ainsi, vous pourrez différenciez les inserts souillés de la couche extérieure encore propre.

La question de l’entretien

Alors là on touche carrément au sujet intime, et j’ai envie de dire, chacun lave ses couches comme il veut! Cycle que de couches, cycle mélangé, prélavage, rinçage, lessive maison, lessive ecolo… le tout est finalement d’être à l’aise avec sa routine.

Ici nous sommes particulièrement paresseux, du coup nous avons une routine très simple qui n’est pas énergivore ni chronophage. Nous n’utilisons même pas de filet de lavage (alors que c’est mal), juste par flemme. Voilà aussi pourquoi je préfère désormais les pressions.

bilan couches lavables

Par contre les conseils que je peux donner, sont:

  • être très vigilent sur le séchage, on peut les mettre à proximité d’un radiateur mais pas dessus, car la forte chaleur va abîmer les fibres et surtout les parties élastiques
  • Ne pas abuser de liniment ou autre corps gras pour éviter les dé encrassages.
  • Ne pas dé encrasser ses couches si ce n’est pas nécessaire car cela abîme également les fibres. A titre d’exemple en 20 mois, je l’ai fait 3 fois. Je rappelle les signes de couches encrassées sont les fuites et les odeurs.
  • Bien fermer les scratchs à l’intérieur pour le passage en machine, car le lavage est la première cause d’usure des scratchs.

La question des voiles

J’ai totalement arrêté les voiles jetables. Je les utilisait exclusivement pour la nounou, mais il s’avère que les voiles sont à l’origine de fuites. Et oui, car l’humidité ne pas être si bien adsorbée, au contraire elle va s’étendre jusqu’aux côtés de la couche par capillarité… Donc ce n’est pas un bon plan.

La question de l’occasion

Sur le papier, c’est très tendant. Je me suis moi même ré équipée de temps en temps d’occasion, c’est économique et écologique mais… Car oui, il y a un Mais. J’ai eu quelques mauvaises surprises sur les couches étanches extérieures qui ont perdue de leur revêtement imperméable (comme on le voit sur la photo) Et oui… des couches qui ont servies longtemps, qui n’ont peut être pas été entretenues de façon optimale, qui ont peut être été stockées longtemps au chaud, au chaud, au froid, à l’humidité, c’est évident, cela multiplie les facteurs d’usure. Par contre en ce qui concerne les inserts, on peut y aller les yeux fermés d’occase, les inserts ont une durée de vie vraiment très longues, et les vieux inserts sont plus absorbants que les neufs, donc là, le seconde main est idéal.

La question du pack idéal

Si je me retrouvais au tout début de l’aventure des couches lavables voilà ce que je ferais. J’investirais dans 6/ 8 couches étanches taille nouveau né modèle tout en deux à scratchs pour me faciliter les débuts et la prise en main (pour les 3 premiers mois). Puis 12/15 couches taille unique à pressions (toujours modèle tout en deux). Pour les couches, je privilégierai le neuf en faisant attention au label Oeko Tex, et aux engagements de la marque. Pour les inserts je me tournerais vers les lots d’occasion, là il en faut 25/30 je dirais. Personnellement je mets deux inserts à chaque change et 3 la nuit, ça va donc très vite. Je chercherais aussi d’occasion 4 sacs étanches.

Les couches que j’utilise actuellement

Récemment, enfin depuis novembre quand même j’utilise un lot qui m’a été envoyé par Maman et Bébé Nature. A l’époque j’avais accepté cette proposition, car il me manquais 4 couches pour tourner confortablement dans ma routine. Deux de mes couches achetées d’occase avait tout le revêtement imperméable qui s’effritait. Et j’avais du abîmer deux autres couches en les faisant sécher sur le radiateur car les élastiques étaient devenus tout durs et complètement inconfortables (pour vous prouvez que le bilan rédigé ici est vraiment le fruit de mes propres erreurs).

Bref j’ai donc accepté cette proposition, en plus la boutique est grenobloise donc vraiment à côté de chez moi. J’ai reçu les modèles Oeko Tex qui sont fabriqués en Turquie. Et j’ai eu envie de vous en parler car je suis vraiment conquise par ces produits. J’ai testé beaucoup de couches en 21 mois, certaines que j’ai acheté, d’autres que j’ai reçu via le blog, je vous ai parlé de plusieurs marques dans cet article d’ailleurs. Pour les modèles qui ne nous ont pas convenus, j’ai choisis de ne pas les citer. Je reste donc totalement autonome de mes publications même lorsque je reçois gratuitement des produits, et je tiens fortement à cette liberté de pensée et d’expression.

Tout ça pour dire que si j’ai envie de vous parlé de ces couches c’est juste parce qu’elles nous plaisent beaucoup. Je vous explique? Elles rassemblent un peu tous les critères citées dans ce bilan: ce sont des modèles où on peut retirer l’insert, elles sont à pressions, ont un double gousset pour éviter les fuites, mais également une bande à la place de l’élastique pour une plus grande souplesse et donc plus de confort pour le bébé. Je les utilise aussi pour la nuit avec 3 inserts et je n’ai aucune fuite.

bilan couches lavables
bilan couches lavables
bilan couches lavables

Vous êtes encore là??? Si oui, SURPRISE. J’étais tellement contente des couches Maman et bébé nature que je leur ai demandé si je pourrais vous les faire découvrir!

Comme elles sont sympa, elle m’ont proposé de vous faire gagner un pack découverte Oeko Tex de la marque avec 2 couches et des inserts. Vous pourrez choisir la couleur. Il vous suffit de laisser un commentaire ici et/ ou sur Instagram (ça multiplie vos chances de gagner). Je m’occuperai du tirage au sort le 14 février.

Elles activent également le code promo DEBOBRICO15, il donne 15% de promo sur la collection oekotex et hors promotion en cours. 

30 réflexions au sujet de « Les couches lavables: le bilan »

  1. Nous n’avions pas opté pour les couches lavables. Deux années avec des couches ultra fines (et à la composition ultra obscure) et du liniment.
    Avec le recul on aurait dû/pu faire l’effort. L’offre a tout de même beaucoup évolué entre les couches lavables et les couches classiques plus saines/bio.
    Le scratch, c’est la plaie dans le lave-linge. Toutes les semaines on lave la veste d’escrime et rien n’y fait les scratches se réouvrent et accrochent tout. Alors on en arrive à la laver seule dans le tambour.

        1. c’était pour le pb de Melle blanche qui dit que les scratch de la veste d’escrime abîme le reste du linge.
          sinon merci pour tes articles, je commente pas souvent, mais c’est toujours intéressant de te lire.
          et je participe pas au concours je suis sur la fin des couches lavables (enfin on croise les doigts hein…).

      1. Avec ou sans filet, les scratchs s’agrippent aux tissus fragiles. Je me retrouve avec un filet pris en sandwich entre les scratchs et les autres tissus.
        Mais je n’ai pas encore testé le lavage à l’envers, fermeture éclair fermée, scratchs fermés. C’est ma dernière carte à jouer. – rires –

  2. Coucou, Alors je vais laissé un commentaire et tenter ma chance parce que je vais justement avoir besoin de couches lavables d’ici quelques mois Je suis bien contente de découvrir cette nouvelle boutique alors merci beaucoup pour ce concours et surtout tous ces articles sur le sujet que je trouve très bien expliqué !

  3. Merci pour cet article qui tombe à pique car nous débutons l’aventure des couches lavables.
    Il nous manque filet + sac étanche et d’autres inserts.
    Je participe à votre concours avec joie et en croisant les doigts.
    Merci

  4. Merci pour votre bilan. J’ai commencé les couches lavables avec ma fille qui va avoir 4 mois. J’ai attendu qu’elle ait un mois pour me lancer (premier bebe et on avait tout à découvrir et nous ne voulions pas avoir à tout gérer en même temps). Nous utilisons surtout des te2 et qq te1 pour le papa. Finalement c’est très simple et écologique !!!
    Merci pour ce concours auquel je participe avec plaisir. 2 couches de plus ds mon stock ne serait pas de trop 🙂

  5. Merci pour tes articles sur les couches lavables. Ça m’a été très utile, car au début tout cela parait vraiment compliqué 🤦‍♀️Ici 8 mois en couches lavables TE2 également et il m’a fallu 5 mois pour me lancer 🙃 Bonne journée !!

  6. Bonjour et merci pour ce nouvel article à propos des couches lavables. Nous commençons une location d’essai pour 3 semaines puis nous nous lancerons dans l’achat des nôtres. Alors je tente ma chance pour gagner celles-ci.
    Coline

  7. Je tente, ça tombe à pic, je tenterai bien l’aventure pour numéro 3 ! Pour le premier on habitait dans 20 m2 et le linge qui séchait c’était la galère en terme de place, le deuxième était allergique à tout, sauf aux couches lidl (en même temps j’ai eu de la chace elles étaient pas chères, mais j’ai du tester toutes les marques/types de couches pour trouver celles qui ne lui mettraient pas les fesses en sang ! Et plus c’était bio pire c’était, à ma grande surprise!). Bref, pour le troisième prévu dans deux mois, je compte essayer voire si c’est compatible avec sa peau, et je suis assez motivée pour m’y mettre (enfin pas à 100 % car la nounou je sais pas… ça mériterai presque un post ce sujet !)

  8. Je tente ma chance pour mon loulou qui arrive fin mai. J’en avais acheté pour ma premiere mais pas de sechage optimal à l’epoque et avec la flemme, j’avais laissé tombee. Cette fois j’ai envie de tenter vraiment l’expérience. Merci pour ce partage d’expérience !

  9. Merci pour ce bilan et tes très bons conseils 🙂
    Cet article tombe à pic, je voulais justement tester les couches lavables pour le petit troisième qui arrive dans 2 mois !
    Alors je tente ma chance pour le concours !

  10. OOuuuuh alors la je serais ravie de pouvoir tester le pack découverte de cette marque. Bravo en tout cas car moi je n’ai jamais passé le cap de mettre les couches lavables pour la nuit. Notre nounou refus de les utiliser aussi donc finalement on les utilise seulement le week-end…C’est toujours des couches économisées mais on pourrait s’en servir plus.

    Par contre nous on a globalement régulièrement des fuites et je n’arrive pas forcément à savoir à quoi elles sont dus. Je pense que c’est souvent en lien avec l’échancrure des bodies et les pantalons serrés. Je n’avais jamais fait le lien avec la lingette jetable car j’en met systématiquement.
    Comment fais tu pour les sels du coup ?

  11. Ca a l’air assez simple quand tu en parles, et ça donne vraiment envie d’essayer ! Question pratico-pratique, comment tu gères les lavages ? (en particulier des couches souillées de selles, dans le cas où tu n’utilises pas de voile) Tu laves tous les jours, ou tu regroupes dans le sac étanche en attendant d’avoir de quoi remplir une machine ? Ou tu laves avec le reste du linge ? J’avoue, c’est un peu cet aspect là qui fait peur à mon amoureux, je voudrais pouvoir le rassurer 😉

    1. Pour les couches souillées, soit je jette directement dans la cuvette des wc (grande majorité des cas), soit je rince les inserts à la main avant les les mettre dans le sac étanche. Je fais une machine tous les 2 jours. Je lave avec le linge familial. Mais il existe plein de routines, certaines familles lancent systématiquement un cycle de rinçage pour les couches, d’autres lavent les couches à part. Il faut vraiment être à l’aise avec sa façon de faire.

  12. Bonjour Debohra, et merci pour ce retour hyper complet sur tous les aspects des couches lavables (à part le prix global ?). J’en avais utilisé pour ma 1ère fille mais j’avais abandonné à cause des fuites chaque nuit. J’aimerais réessayer pour ma 3ème fille, ma fibre écolo me titille. Du coup merci beaucoup pour ce concours, je choisirais le pack rose ;-))
    Delphine

  13. Je laisse un commentaire pour tenter le concours! Non pas pour moi (pas de 4ème mais les ainés dont les juju ont été en lavable et j’en garde un bon souvenir! )
    Je suis d’accord avec toi pour les couches nouveau né c’est important car ils sont tellement petits au début 😉
    mais pour une amie enceinte qui aimerait se lancer!

  14. J’avais démarré les couches lavables avant que tu ne fasses ton 1er article mais j’avais bien mon travaillé le sujet que toi donc tu m’as appris plein de choses. Merci !
    Et je suis ravie de ce concours car il me manque quelques couches ce qui nécessite que je mette des jetables de temps en temps !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.