Nos petits gestes verts du quotidien

Parce que tout compte, même les tout petits gestes, et d’autant plus que plus c’est petit, plus c’est facile à mettre en place.

Voilà des petits exemples tout bêtes qui vous donneront peut etre des idées.

  • Étant une allergique/ enrhumée chronique j’ai toujours préféré les mouchoirs en tissus, aux mouchoirs en papier. C’est très sentimental, c’est un peu mon objet transitionnel à moi. J’ai toujours un mouchoir dans mon sac ou sous mon oreiller. On s’est longtemps moqué de moi, surtout que j’en sème de partout, il n’est pas rare que l’un tombe de mon sac lorsque j’en sors quelque chose… ce qui m’a valu d’être « la fille aux mouchoirs » à la fac! L’avantage c’est que des qu’un de mes mouchoirs étant trouvé, il me revenait toujours!! Bref, aujourd’hui j’assume complètement puisque c’est écolo!! J’y ai converti toute la famille. Vous ne trouverez jamais un mouchoir en papier chez nous.

  • Dans la même veine, j’ai cessé d’acheter du papier essuie-tout il y a très longtemps. Tout d’abord pour des raisons économiques. Mes invités cherchent toujours le sopalin chez moi, et sont toujours étonné de savoir que je fais sans, j’ai des serviettes, des torchons, des serpillières… et moi ça ne me manque jamais!

  • La démarche a continuée dans la salle de bain, où nous sommes très naturellement passé aux coton lavables.

  • Plus récemment, j’ai pris la résolution de réutiliser le papier cuisson. Je ne sais pas trop pourquoi, mais je jetais ma feuille à chaque utilisation. Maintenant je la conserve pour plusieurs fournées. Mais dans l’idéal, il faudrait que je me trouve une feuille de cuisson lavable. Qu’est ce que vous me conseillez? Je ne suis pas trop fan du silicone..

  • On n’achète plus de bouteilles d’eau minérale depuis longtemps. Mais il nous arrivait encore d’en avoir besoin pour nos piques-niques ou trajets en voiture. Et bien c’est fini, Nous avons maintenant des bidons en plastiques de chez Decathlon qui sont parfaits. Quant aux enfants ils ont chacun une gourde qu’ils prennent grand plaisir à trimballer de partout. La plus jolie étant celle de Roméo, personnalisée à son nom, offerte par C mon étiquette. Je lui piquerai bien d’ailleurs! 

  • On ne surchauffe pas à la maison. Ah c’est du bon sens, n’est ce pas? Mais qu’est ce que c’est dur à assumer quand on a du monde. ‘Il fait un peu frais chez toi, non? »… la petite remarque qui te fait douter que ton intérieur est chaleureux. Bref, ici on porte des pulls et des pantoufles, on a des grosses couettes d’hiver, et on n’a jamais froid. 

  • On achète nos fruits et légumes bio quand on peut, mais surtout toujours de saison et français. En fait, on départ, comme je ne savais pas exactement si la courgette étai déjà de saison, ou la butternut plus du tout, j’ai pris le réflexe de regarder l’origine, en me disant que si c’était français c’était de saison. D’ailleurs à choisir, je préfère prendre mes tomates en vrac et françaises, que bio, marocaines et sur-emballée… qu’est ce que vous en pensez? 

  • Nous avons enfin collé un stop pub sur notre boite à lettres. Et j’en ai discuté avec ma factrice( qui est très sympa d’ailleurs). Du coup je n’ai vraiment plus du tout de prospectus!! 

  • Nous cédons nos vêtements, jouets, livres à des associations plutôt que jeter. Et je fais passer nos magazines à des salles d’attentes. 

  • J’ai pris l’habitude de me désinscrite des newsletters et de vider régulièrement ma boite mail. Car oui même les mails polluent car pour leur transfert et leur sauvegarde nécessitent de puissants serveurs gourmands en énergie. 

  • Je n’imprime jamais de papier et nous sommes passés aux e-factures pour toutes nos dépenses. Malgré cela, vu la quantité de papier utilisée par les dessins de mes enfants… nous restons de très mauvais élèves en la matière.

  • Nous n’achetons presque plus du tout de produits industriels (exepté des plats picard et des biscuits apéro à de très rares occasion). Nous sommes passés au fait maison pour toute notre alimentation. Par contre nous privilégions les savoirs faire artisanaux: fromage blancs fermiers ou patés de campagne…

 

On s’engage d’autre part à rapidement passer aux éponges végétales et lavables (je ne me fais pas du tout au tawashis), peut être que cette solution nous conviendra mieux. L’amoureux va prendre un mug pour son travail pour la machine à café. 

J’attends vos idées à vous pour continuer à s’améliorer ensemble.

35 thoughts on “Nos petits gestes verts du quotidien

  1. il n’ y a pas de papier essuie tout chez moi non plus, éponge « texam » lavable je la recommande une face lise une face rugueuse!!! beaucoup de conserves maison mais malheureusement j’achète encore beaucoup de boite ou de fruits et légumes congelés.
    Pas de bouteille d ‘eau minérale non plus mais des bouteilles « sport » tupperware.
    Depuis peu je recycle les vieux vêtements tachés ou troués en les tissant. Les plus beau partent en vide grenier ou bourses au vetements!!
    Pour la cuisine je fais au maximum le hic viens des tranches de jambon gourmand en plastique.
    La belle saison arrive je commence à planter au jardin.
    Rien de sensationnel mais j’essai de réduire nos dechets.

  2. Tu as initié quelques changements chez moi, petit à petit, les bonnes habitudes rentrent chez nous aussi. Je fais disparaître les lingettes débarbouillantes des enfants, pleines de produits chimiques en plus, je me tâte pour la sopalin mais je me dis que les torchons feront bien l’affaire également.
    Merci pour tes articles inspirants!

  3. Nous aussi on est au quasi tout maison… Pour le sopalin je T admire car nous en sommes de grand consommateur…on composte à fond et ce qui ne peut être composter part chez les poules du voisin…j’ai commençe à faire mes lessives….fais tu ton gel douche, je serai preneuse si tu as une recette…pour les vêtements , mon mari ayant sa famille au senegal….tout part la haut et qu’est ce qu’ils sont heureux…car ce qui nous paraît use….renaît ….on a cette philosophie de ne « rien jeter  » car tout peut servir au senegal…
    Je vais pensé au « stop pub »……
    Merci oui des idées, Ca complète ce que nous faisons déjà ….pour les éponges végétales ou les achètes tu ?

  4. Bravo ! Ici non plus, je n’aime pas les tawashis. Je n’aimais pas l’usage mais je me forçais un peu et la goutte d’eau a été lors d’un lavage en machine, mon tawashi s’est détricoté et a bouché le filtre de ma machine à laver donc depuis nous sommes définitivement fâchés !! …
    Du coup, en cuisine j’ai une brosse et un gratte-gratte en laiton pour la vaisselle. J’utilise des lingettes lavables pour le plan de travail et la table. Pour les toilettes, lingette lavable (finalement bien plus hygiénique de laver la lingette après chaque usage que de garder une éponge …). Il me reste une éponge « classique » pour la salle de bain mais j’imagine que c’est faisable avec des lingettes, il faut juste que j’essaie …

  5. Merci pour ce chouette article!

    Nous aussi on essaye, mais c’est pas toujours évident, on est moins bons élèves que vous!

    Les mouchoirs j’aimerai beaucoup, car ma poubelle de salle de bain est quasiment remplis exclusivement de mouchoirs en papier … mais je sais pas je bloque. Je trouve ça sale de remballer ses microbes dans son mouchoirs en tissu et de le mettre dans sa poche pour le ressortir plus tard. Je fais un blocage complet là-dessus … alors qu’apparemment certains trouvent ça très bien et très pratique!

    L’essuie-tout c’est mon prochain combat. Je voudrait essayer d’en coudre un rouleau avec un côté éponge et un côté tissu, les feuilles reliées par des pressions. C’est sur ma « to-do-list »!

    Pour les cotons démaquillants, ça fait un moment que j’ai arrêté d’en utiliser. Je m’en étais cousu des lavables. Et puis maintenant je ne les utilise même plus car je me démaquille à l’huile, et j’essuie tout ça avec un gant de toilette, du coup je n’en ai plus besoin. Les enfants se débarbouillent au gant aussi. Donc plus aucune utilité.

    Pour l’eau je me suis acheté aussi une gourde pour le boulot, mais elle est en plastique et je trouve que l’eau a un goût, il faudrait que je m’en rachète une en verre. Une fois que j’aurai trouvé la bonne, j’en achèterai une pour mon homme: je suis son cobaye! On a aussi des tasses pour le café au boulot.

    Là où on est très mauvais élève c’est pour les prospectus: on n’a pas de stop pub. Mon homme n’en veut pas, il aime bien lire les pubs qu’on reçoit dans la boite aux lettres. J’ai essayé pourtant mais c’est sans issu!

    Sinon ici non plus on n’a pas du tout accroché aux tawashis, donc je suis preneuse d’une autre solution! Et comme toi, le plus de fait maison possible (en tout cas de plus en plus), des vides-greniers et des bourses aux vêtements et plus d’achats bios et locaux!

  6. Coucou
    Tu as oublié votre voiture électrique ! Nous avons à peu près les mêmes gestes sauf que j’achète encore des légumes surgelés (donc emballés). Mes enfants mangent beaucoup de légumes mais à part en soupe et galette ils font souvent des fixettes (genre des brocolis tous les deux jours pendant un an). Nous pensons de plus en plus à acheter une voiture électrique quand la nôtre va nous lâcher, à suivre
    Justine Eff

  7. j’admire vraiment tous tes efforts, parce que tu y arrives (j’inclus ta petite famille)
    perso, j’ai le nez comme le tien, il coule toute l’année, mais j’utilise des mouchoirs en papiers (ils vont ensuite dans le composteurs, comme les sopalins, qui servent peu))
    j’avais trouvé des feuilles de cuisson réutilisables, mais je ne me rappelle plus où, dommage, mais je les ai abandonnées ensuite, j’avais des craintes quant aux marques de cuisson (hydrocarbures?)
    j’ai un jardin potager, hélas, il ne me fournit pas toute l’année, mais je mange de bonnes tomates de juin jusque fin octobre..
    je vais vider ma boite mail, j’ai des milliers de mails qui dorment pour rien, merci du conseil!
    bonne semaine!

  8. Nous avons à peu près les mêmes gestes. Pas d’essuie tout et de mouchoirs papiers, c’est du lavables chez nous (torchons, éponges….) Mon prochain geste est d’en coudre avec de vieux draps, qd j’aurais 5 min! Côté cuisine, tout est fait maison, je n’achète aucun surgelé, de temps en temps des légumes en conserve pour faire travailler notre petite épicerie. sinon, c’est jardin, conserve maison et fruits/légumes de saison au marché.
    Pas de surchauffe non plus, bien qu’on se chauffe au bois, les frileux ont tjs des petits pics par apport à ça! Pas de plastique, c’est gourde. Pas de filtre jetable non plus pour le café ou le thé, ce sont des lavables.
    Ton idée de donner de vieux magazines est sympa, ce sera un de mes prochains gestes!
    On fait un maximum dans le réutilisable, le local…
    Pour mes autres gestes, je les ai déjà énumérés dans d’autres commentaires. Mais c’est un sujet qui me parle tjs autant!

  9. Hou là là je suis épatée !!!!
    Tu fais pleins de chose !!!

    Ici j’avais testé les cotons lavables de la marque Emma mais je trouve ensuite tout le temps sur mon visage des fils blancs donc ça me gonfle un peu j’avoue .. Tu as une marque à me conseiller car j’ai fait le calcul matin & soir , je jette 70 cotons par mois !
    Pour l’eau ici gourde mais mon mari achète de la cristalline pour mettre dans son aquarium… grr mais travaillant dans le verre le plastique chez moi est interdit.
    Ce week end on a acheté des tomates provenance France, on était super étonné mais on a voulu tester .. dégueulasse..
    Stop pub on avait mis un autocollant.. qui s’est décollé et depuis on est à nouveau envahi..grr
    Pour les mails je fais toujours le tri je déteste voir ma boite rempli idem au bureau.
    Pour le chauffage même combat, hier ma fille avait froid dans sa chambre, hop une veste & le tour est joué.. et je précise qu’elles ne sont jamais malade (jamais jamais jamais.. je touche du bois).

    Bonne journée.

    1. mes cotons sont des emma également, je n’ai pas eu de soucis de fils…
      Ici non plus les enfants ne sont jamais malades et je ne pense pas que ce soit un hasard, plus il fait chaud, plus les bacteries se multiplient et plus les enfants transpirent. Une maiso fraiche et ventillée et pour moi une vraie garantie santé!

  10. et bien vous en faites déjà énormément je trouve!!!!

    ici je passe doucement aux savons et shampooings solide
    je me retrouve quand tu parles de ta maison et des remarques comme quoi il fait frais voir meme froid
    toute ma famille habite en appart surchauffé…… nous on met un gilet ou un pull quoi

    pour les gourdes ici j’avais investi dans les Gobi et on a aussi 2 de chez tupperware
    le fait maison c’est déjà d’actualité ici depuis un bail, mais on peut tjs s’améliorer dessus encore

    apres bien sur le composteur, les poules, le tri au max de ce qu’on peut faire dans nos déchets
    l’homme rapporte tout ce qui est ferraille aussi

  11. Je vais prendre exemple sur certains de tes gestes verts qui donnent envie.
    Je reviens de Lidl et je viens de voir qu’ils vendaient des feuilles de cuisson à 3 €, j’ai de suite pensé à toi. J’espère qu’il en restera et que ça fera l’affaire.

  12. Haha la fille aux mouchoirs !! On m appelait ‘choirs au collège, toujours un mouchoir à la main, et cette habitude ne m a jamais quitté ( le surnom oui heureusement mdr !! ) !! Bisouxx 😘

  13. Merci pour cet article et ces astuces intéressantes, je souhaitais ajouter ma pierre à l’édifice: j’ai participé il y a quelques semaines à un atelier sur l’impact environnemental des objets du quotidien. C’est une fausse idée de penser que le mug est moins polluant que le gobelet en plastique, car il est lourd à transporter, gros consommateur d’énergie lors de la fabrication et surtout il consomme de l’eau à chaque lavage. Pour 2 ou 3 café par jour le gobelet en plastique est plus écolo!(qui l’aurait cru!?) Deux solutions sont possibles soit nettoyer son mug avec d’autres au lave-vaisselle, soit plutôt utiliser des gobelets en matériaux recyclés! 😉

  14. Génial tous ces petits gestes! C’est chouette comme article car ça donne des idées et ça motive pour changer. Mon défi de l’année: le sopalin!!!!!! J’ai déjà commenté mes gestes écolos dans le dernier article « green » alors je ne fais pas de doublons.
    D’accord avec toi, je préfère du local et français à du bio péruvien!!!! C’est fou comme parfois c’est sur-emballé, ça en devient ridicule.
    Nous avons une cueillette près de chez nous, c’est sympa, local et raisonné!

  15. Pour les mouchoirs je voulais mais dans les spots du ministère contre la grippe ils disent bien d’en prendre à usage unique et apparemment ça se justifie pas mal pour la recontamination des petits. Après c’est aussi parce que mes enfants sont petits en grandissant ils seront peut être moins sensibles mais là avec des rhinos en permanence je limite les risques. Bref. En tous cas je pensais pas les mettre au compost mais c’est une bonne idée.
    Sinon pour les légumes France ça ne suffit pas. En ce moment on trouve des tomates françaises qui ont poussé sous serre en hors sol et n’ont pas vraiment de gout pour autant. On trouve facilement des guides de fruits et légumes de saison sur internet, suffit de les noter sur son calendrier familial et voilà. Après, c’est clair que mars c’est le pire mois, il ne reste plus que du cou du chou du chou ! (j’exagère !).

      1. C’est sur que ça doit etre moins hygiénique. Pour juste essuyer la goutte au nez on n’est pas très regardants, mais lorsqu’un enfant est vraiment malade, on le change à chaque utilisation et c’est eux qui mettent le mouchoir au sâle…

  16. ça fait pas mal d’années que je pratique le chemin vers le zéro déchet et hormis certaines choses en nourriture, j’ai bien diminué mes déchets. Je n’ai plus du tout de papier chez moi non plus (ni serviettes, ni sopalin, ni mouchoirs), je fais mon ménage avec 3 ingrédients : bicarbonate, vinaigre, savon noir. Pour ma vaisselle, j’utilise depuis peu les cubes verts de savon de marseille avec une brosse en bois, c’est juste génial (j’avais essayé des recettes de liquide vaisselle qui n’avaient pas fonctionné, mais je n’avais jamais pensé au savon de marseille tout court). Je fais ma lessive au savon de marseille + bicarbonate + vinaigre et mon assouplissant est du vinaigre blanc. En cosmétiques, j’ai fortement réduit : savon pour le corps (au lait d’ânesse ou surgras à froid), déo en pot clémence et vivien, hydrolat et huile de noisette pour le visage, je n’ai pas encore trouvé la perle rare du shampoing, mais je vais essayer le notox. J’utilise de plus en plus les huiles essentielles dans ma vie quotidienne, du coup la famille a été très peu malade cet hiver par exemple (toujours ça de médicaments en moins). C’est plutôt dans le domaine de la nourriture que c’est le plus compliqué : pour le goûter, c’est soit maison, soit en vrac, donc de ce côté là, ça va. Mais il y a toujours un minimum d’emballage : pâtes, riz (parfois en vrac, mais pas toujours), conserves en verre, j’achète de gros pots de yaourt nature (je ne les fais plus, ça part trop vite), parfois de la pâte feuilletée, des bouteilles de lait sans lactose ou de lait végétal et ce qui me gonfle, c’est que je jette encore trop de nourriture, soit périmée (et pourtant, je fais hyper gaffe), soit après les repas quand ça ne peut pas être réutilisé. Même si nous faisons plus attention dans ces domaines, ça arrive encore et ça m’énerve. C’est le point que je dois améliorer cette année.

  17. J’ai déjà mis pas mal de choses en place dans tes suggestions mais pas encore les mouchoirs en tissus. Ça serait une bonne chose.
    Mon prochain engagement c’est de passer chez Enercoop pour l’énergie. J’en parle depuis plsu d’un an et je n’ai toujours pas sauté le pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *