20 choses que nous n’achetons plus

Je sais que vous aimez bien ce genre d’articles un peu bilan qui vous donne plein de pistes d’améliorations. De mon côté, l’idée m’est venue suite à une conversation où j’entendais (pour la énième fois) que consommer mieux voulait forcement dire plus cher. Cela m’a amené à réfléchir aux choses que nous ne consommions plus (ce qui invariablement nous permet de faire des économies). J’ai différencié deux listes, la première avec ce que nous n’achetons vraiment jamais, et la seconde avec des choses que nous n’achetons plus que rarement.

13 choses que nous n’achetons plus du tout

  • Sopalin/ Essuie-tout. Je crois n’en avoir jamais acheté. Avant même que ce soit une préoccupation, ce fut une préoccupation économique. Cela fait des années qu’on n’en a plus chez nous. Nous utilisons des torchons à la place.
  • Pâtes brisées/ sablées Depuis une petite année nous faisons nous même la pâte brisée et sablée. Nous ne savons pas faire la feuilletée mais nous en achetons très très rarement de la toute faite.
  • Coton/ lingettes J’avais reçu en cadeau des cotons Les tendances d’Emma. Je n’ai jamais fait machine à arrière. Et j’ai continué sur cette lancée pour le change de Loni (avec ce kit)
  • Serviettes hygiéniques lavables. Je n’ai pas reporté de serviettes jetables depuis mon retour de couches de Loni (sauf une fois sur la Costa Brava… où je n’avais pas du tout calculé que j’allais avoir mes règles)
  • Goûters industriels transformés. Je crois que cela fait 3 ans que nous faisons nos goûters (j’en parle ici et ), sinon on se fourni chez le boulanger.
  • Mouchoirs en papier. Je n’ai jamais utilisé de mouchoirs en papier, j’ai toujours piqué ceux en tissu de ma grand mère. On s’est pas mal moqué de moi, je suis contente de pouvoir en faire un choix militant aujourd’hui.
  • Bouteilles d’eau. Nous n’achetons jamais d’eau en bouteille, clairement pour moi c’est plus qu’un non sens c’est un sacrilège, mais nous avons du en acheter pour Loni ses 7 premiers mois de vie car notre eau du robinet de convient pas aux nouveaux nés….
  • Oeufs. Rien à rajouter à part vive les poules. Si vous voulez des infos sur les poules il y a un bilan ici.
  • Compotes en gourdes. Nous n’achetons jamais de compotes en gourdes, cela ne signifie pas que je fais toujours ma compote. Je l’achète en gros bocaux en verre. Les enfants la mange dans des petits bols et si c’est nécessaire nous utilisons les gourdes Squiz. (j’en parle ici)
  • Papier aluminium/ film étirable. J’utilise soit des boites en verre avec couvercle, soit des tissus cirés, soit une assiette à l’envers. Quand je vais chez des copains, j’emballe dans un torchon, ou dans mon nouveau sac à tarte.
  • Pailles. Je ne les ai remplacé par rien…. En réalité ça n’a rien d’indispensable.
  • Produits d’entretien chimiques. Je n’achète que du vinaigre blanc, du savon noir, du bicarbonate et des cristaux de soude… c’est tout
  • Papier de cuisson. J’en passais une quantité astronomique avec les goûters maison, même en réutilisant la feuille plusieurs. Une copine m’a donné une feuille de teflon (par contre je ne sais pas si c’est super pour la santé)

7 choses que nous n’achetons presque plus:

  • Gel douche. J’achète du savon en pompe pour Loni car c’est difficile je trouve de le laver au savon, et surtout ça lui pique les yeux. Pour le reste de la famille c’est savon en pain
  • Couches . Nous sommes en 100% lavables, mais rarement, pour les vacances, ou un épisode gastro on doit acheter des jetables.
  • Soda. En général nous ne buvons que de l’eau, mais parfois nous nous sentons obligé d’acheter des boissons un peu plus funs pour les soirées avec les copains.
  • Pain industriel. Nous n’achetons jamais de pain du supermarché, sauf quelques fois du pain de mie pour les sorties scolaires des enfants ou des les soirées croque-monsieur.
  • Yaourts. Jusqu’à maintenant j’achetais des yaourts pour refaire les miens, mais depuis quelque temps je fais mes yaourts avec un yaourt maison et ça va bien. (Je ne le faisais pas avant, car quand j’avais tenté les yaourts avaient fait plein de petit lait et s’étaient très vite abîmés)
  • Jus de fruits. On tente de passer au tout jus de pomme local et en verre, avec aussi la possibilité de l’orange pressée. Mais pour les goûters avec les copains des enfants ou les soirées entre amis, je craque souvent pour un jus de fruit.
  • Les cotons tiges . Je sais c’est le mal! On en consomme très peu, mais j’achète une petite boite par an (des écolo en carton bien sur), car je ne sais pas encore m’en passer.

Vous me racontez ce dont vous avez appris à vous passer de votre côté?

56 réflexions au sujet de « 20 choses que nous n’achetons plus »

  1. Waouw, je pense exactement comme Charlotte !
    J’ai fait mes carrés de coton, je peaufine mes serviettes hygiéniques en tissus et j’utilise une cup’ (pas encore convaincue) , je balbutie pour les produits lavants maison, j’utilise des produits de beauté et d’hygiène naturels, je cuisine un max, je me suis fait un sac à tarte et un sac à cake et il faut encore que je fasse mes sopalins en couture mais pour le reste c’est pas encore ça ! ça me parait tellement être un énorme mur à franchir !!! Encore heureux que je sache coudre !
    Pour me rassurer, je me dis que petit à petit je change mes habitudes…
    Encore bravo et chapeau bas !

  2. Moi je fais pareil pour les compotes : des bocaux et soit on se sert dans des ramequins soit on met dans des gourdes lavables SQUIZ pour le goûter de l’école.
    Sauf que… cela fait plusieurs fois que j’entends que le recyclage du verre est extremement energivore (besoin de chauffer à 1500° pour fondre le verre et besoin de beaucoup d’eau), donc je ne suis pas sûre de mon choix maintenant !
    D’autant qu’une association de mon village recycle les compotes en gourdes jetables (via Terracycle pour info).
    Donc je me demande si mon choix est vraiment pertinent…

    Sinon les pailles plastiques classiques (c’est mal ouuuuh c’est vrai !) j’en ai encore une dizaine qui passent très très bien au lave vaisselle et donc que nous réutilisons ! Sinon mon mari en a fait avec de petites tiges de bambou du jardin et c’est pas mal du tout !

    Et quand je veux acheter quelque chose, je me demande d’abord (comme lu sur le site zero waste de mémoire)
    1 : si j’en ai vraiement besoin/envie, si ça va m’apporter quelque chose, bref est-ce que je ne peux pas m’en passer
    2 : si je ne peux pas le louer, l’emprunter
    3 : si je ne peux pas le trouver d’occasion
    Bon ça parait bête mais ce n’est pas simple (surtout le 1 pendant les soldes hein !!) et j’en suis encore loin ! Mais ce n’est pas grave, on y va en famille à petits pas.

    1. Petite astuce pour les bocaux en verre : on peut les réutiliser de plein de manière : stocker au frigo, au congel, les aliments en vrac, faire ses propres conserves dedans, les utiliser pour faire des cadeaux faits main (kit à cookies, terrarium etc.), les fournitures de loisirs créatifs et de bricolage …

    2. les bocaux je les garde souvent pour le vrac ou pour faire les compotes, les purées, les soupes etc.
      Perso je préfère consommer du verre car même si c’est énergivore à recycler c’est 100% recyclable et ) l’infini ce qui n’est pas le cas des briques tetrapack, du plastique etc… Cela consomme moins d’energie de produire un verre recyclé qu’un verre neuf. Pour moi ça reste un materiel propre

    3. D’après ce que j’ai compris le recyclage des emballages plastiques c’est pour faire des trucs genre banc en plastique de mauvaise qualité qui est foutu en cinq ans et la ne se recycle pas du tout, donc il vaut mieux le verre, et de loin.
      La dessus je sui speinanrd je fais toute ma compote de l’année en octobre et basta.
      Par contre la ou j’arrive pas c’est les protections hygiéniques lavables, au bureau les lavabos sont hors des toilettes ça me bloque je vois pas comment faire et je ne me vois pas non plus me trimballer avec des serviettes lavables usagées dans le sac à main… (j’ai un flux +++). Je garde la cup pour les soirs et week-end c’est déjà ça

  3. Supers changements !! Merci pour ce partage 🙂
    Serait il possible d’avoir les recettes de pâtes à tarte ? Utilises tu un robot ?
    Les miennes sont souvent bof bof alors du coup j’en rachète …

    1. oui j’utilise un robot.
      Je mets 200g de farine, 100g de beurre et 1 oeuf
      J’ai essayé de réduire la quantité de beurre mais la texture n’est pas bonne, trop friable alors que là c’est parfait

  4. Bonjour,
    Très bon article, qui permet de donner plein d’idée auxquelles je n’avais pas forcément pensé.. Chez nous piur les sodas, nous avons investit dans la sodastream , nous ne sommes pas très fan des sodas et comme toi nous en achetions que lorsque nous recevions des copains. Maintenant, on a de l’eau gazeuse à volonté et on peut en proposer avec quelques sirops classique.

  5. On avance aussi petit à petit ici.
    J’utilise des cotons lavables pour me démaquiller depuis quelques temps déjà, et des serviettes en tissu depuis peu. On a reçu hier les cotons pour le change d’Emile et « débarbouillettes » pour bannir l’essuie-tout (Merci les Tendances d’Emma 😉 !). J’utilise la cup depuis quelques années et vient de passer commande pour une culotte menstruelle en complément. Shampoing solide et gros « bidons » pour le gel douche. On tient donc le bon bout côté hygiène, mais on fait encore une grosse consommation de mouchoirs en papier et je pense ne jamais réussir à me convertir aux couches lavables !
    Côté alimentation, vive les poules je confirme ! On achète seulement parfois 6 oeufs, quand elles ont décidé de se mettre en pause toutes en même temps 😉 On cuisine pour nous et pour les purées du plus petit, que je fournis dans des pots en verre à la nounou. La yaourtière est devenue notre alliée incontournable pour les yaourts (on renouvelle la souche avec un yaourt du commerce toutes les 6/7 fois environ), mais aussi crèmes aux oeufs, au chocolat, marron’suiss, etc. Ca fait bien longtemps qu’aucun plat préparé n’est entré dans notre maison mais on a encore quelques paquets de biscuits et… des compotes en format individuel ! On n’a pas encore réussi à trouver des compotes sans sucre ajouté aux goûts un peu variés en bocal en verre. Peu de jus de fruits et sodas, seulement pour les occasions particulières et jamais eu de pailles.
    Prochaines étapes : ne plus utiliser de papier cuisson ! Ca m’intéresse d’en savoir plus sur la feuille de Téflon, je ne connais pas. Et le plus compliqué concerne les produits d’entretien. J’ai tenté la poudre pour lave-vaisselle mais honnêtement, elle était beaucoup moins efficace que les tablettes des grandes marques. Si tu as des recettes « magiques », je prends !

    1. Les tablettes lave vaisselle restent mon point noir, j’en achète toujours.
      Je vais essayer de trouver la recette parfaite

  6. Ohlala ! j’ai encore du boulot quand je vois la liste de tout ce que tu n’achètes plus ! Bravo c’est vraiment top. Ce que je n’utilise plus : papier alu, coton démaquillant, pailles, produits d’entretien chimiques. Les bouteilles d’eau c’est compliqué, celle du robinet pue le chlore, les compotes en gourdes (merci pour l’info sur le site qui recycle Terracycle et les gourdes lavables Marioon), les jus de fruit mon fils en boit facilement un litre par jour… Mais petit à petit aussi j’élimine ce qui génère des déchets, je fais comme je peux quoi. Merci pour cet article Déborah !

    1. Juste pour info, pour l’eau du robinet qui pue le chlore, il existe du charbon ou des billes en céramique qui a priori enlèvent ce goût, mais je n’ai jamais testé… j’essaye de passer à l’eau du robinet pour faire mon kefir de fruits, et il semblerait que laisser l’eau une nuit au réfrigérateur aide bien… peut-être une autre piste à tester ?

    2. Pour l’eau, mon astuce ultra simple est de laisser l’eau en carafe avant de la boire car le chlore s’évapore tout naturellement!

  7. Presque tout pareil !
    -Pour le papier cuisson je n’utilise rien. J’ai acheté des plaques de four et je fais cuire biscuits, pizzas, tartines … ça ne colle pas !
    -Anna a des couches lavables. J’ai utilisé des lavables pendant mon congé maternité mais mon mari n’a jamais accroché et ce n’est pas possible à la crèche donc j’attend avec impatience qu’Anna passe au pot car clairement ses couches représentent les 3/4 de notre poubelle …
    -Pour la compote, pas de squizz (j’en ai mais je n’aime pas trop). On utilise ramequin et cuillère.
    -Pour les sodas ou jus, c’est 100% jus de pommes local bio. Je n’achète rien d’autre, même pas par convention sociale … au pire, j’achète de la limonade en bouteille verre. Par contre, quand on va au resto, les garçons peuvent commander un coca 😉
    – ahhhh les cotons tiges … impossible pour mon mari de s’en passer. Par contre, je ne lave jamais les oreilles des enfants, ça se fait tout seul et ils n’ont aucun souci et j’espère comme ça qu’ils ne prennent pas cette habitude …
    Voilà pour chez nous et clairement, impossible de revenir en arrière !!

  8. Merci pour tes astuces surtout celle pour l’eau
    Nous n’en achetons jamais pour nous. Seule Rimy en boit car je ne savais pas à partir de quel âge on pouvait passer à l’eau en robinet. Mais je n’en racheterais pas grâce à toi…. et a chaque fois j’oubliais de demander au pédiatre…🙄. Sinon nous fonctionnons de la même façon. Je n’achète plus de sopalin. C’est ma belle-mère qui en ramène tout le temps alors que je lui dis que je n’en veux plus…elle m’agace !!! Pour les sodas nous avons une soda stream pour les fois ou nous en voulons. Nous achetons encore du jus d’orange pour le petit dej. Moi je n’en bois plus. Et des couches mais de marque lilydoo car monsieur n’arrive pas a se faire aux lavables. Sinon c’est cotons lavables et pour moi serviettes lavables et cup. Et je voudrais essayer la culotte car je trouve que la serviette bouge un peu la nuit et nous mangeons beaucoup moins de viande qu’avant ce qui réduit le budget aussi je trouve.

    1. Je sais que dans certaines régions l’eau du robinet est bonne dès la naissance, mais ce n’est pas le cas chez moi. Ici le soucis c’est qu’elle est trop calcaire. Mais à 7 mois le médecin m’a dit ok pour passer à l’eau du robinet.
      Moi aussi je suis très tentée par la culotte menstruelle

  9. Des superbes astuces merci !

    Je n’utilise plus de produits ménager chimique également. Et je n’achète plus de lessive, je la fais moi même !
    Pareil pour les compotes, gros pots en verre et j’utilise des gourdes réutilisable !

    😉

    1. les tissus enduits vont très bien pour ça. Sinon assiette et assiette par dessus ça reste une bonne alternative (pas coûteuse)

  10. Whouaaa ☺️ je prends conscience que je consomme beaucoup trop et que j’ai beaucoup de déchets😱, votre article inspire je pourrais prendre modèle sauf pour les mouchoirs 🤧 😂

  11. J’adore ce genre d’articles qui nous poussent à nous améliorer, mais en toute bienveillance, en partageant nos astuces!!!
    – Mon gros gros défaut c’est le sopalin. On s’en sert comme serviette de table et également à la fin de repas j’essuie les assiettes avec avant de les mettre au lave vaisselle, pour limiter l’encrassement du lave vaisselle. Du coup j’ai honte de notre consommation de sopalin… Ton article me donne envie d’acheter de jolies serviettes en tissu, ça serait un bon premier pas je pense.
    – suite à ton dernier article de ce genre, j’avais pris la décision de faire des goûters maison pour les goûters du jeudi au dimanche (je suis à 80% et ne travaille pas le jeudi aprèm et vendredi aprèm). Je m’y suis tenue plusieurs semaines, jusqu’à ce que mon fils me dise qu’il n’aimait pas trop mon cake poire chocolat 🙁 du coup ça m’a freiné dans ma lancée. Il faudrait que je me diversifie et que je ressorte tes recettes !!
    – pour les compotes, là c’est bon, on a banni les gourdes plastiques et on est passé aux gros bocaux en verre bio
    – les pailles : mon aîné boit son bol de chocolat chaud le matin avec pour éviter qu’il n’en mette partout, mais on a décidé que quand le paquet serait fini on n’en rachèterait pas. Il nous en reste une dizaine, on tient le bon bout.
    – pas de sodas pour les enfants et moi. Les enfants ne boivent que de l’eau, même au goûter. Une petite grenadine pour le grand à l’apéro. On achète seulement du coca de temps en temps pour mon mari car il est diabétique et ça le re-sucre quand il est en hypoglycémie.

    1. oui il faut souvent varier les recettes pour satisfaire les enfants.
      Ici on est en 100% fait maison et mes enfants sont comme des oufs quand ils mangent un kinder bueno chez ma mère ou un choco prince au club de basket!!!

  12. Côté coton-tige je suis passée à la poire (petit modèle).
    Dans l’absolu je pense que je ne m’en sers que 2 fois par an, pas besoin de plus. Un peu d’eau tiède et en 5 mn c’est réglé (mais j’avoue ce n’est pas glam dans le lavabo)
    Aucun de mes ados n’en utilise, je crois que je n’en ai jamais acheté.
    Par contre autant j’ai épuré les savons, shampooings déo et autre, le dentifrice solide ou en poudre je n’y suis jamais arrivée.
    Coté miam après des années de prince choco et autres granolas ils sont passés au pain maison (avec Hubert le levain), on fait notre beurre mais plus pour le fun que par besoin réel.
    Je suis un peu psychorigide sur l’alimentation donc tout est fait maison (et j’adore cuisiner, ça me vide la tête après une journée à résoudre des problèmes).
    Pour les sodas on n’en a jamais bu mais je fais du kéfir de fruits.
    On consomme local toujours et au minimum en raisonné et on s’accorde le droit de déraper (merci l’ananas victoria ou l’avocat bio du chili).
    Je trouve qu’il y a une prise de conscience qui s’accélère ces dernières années même si c’est encore trop long.
    Mon but 2019 c’est de dégager la moitié de mes meubles qui en fait encombre plus qu’ils ne servent mais je vis avec des « on jette pas on sait jamais » (ben oui le costume que tu mettais il y a 20 ans qui est has been total et dans lequel il faudrait perdre 15 kg pour rentrer dedans c’est vrai on ne sait jamais…)
    Bref,
    En gros nous faisons comme tout le monde, dans l’absolu on est tous améliorable mais c’est ce qui fait l’intérêt de la chose.

  13. Je fais un inverse avec toi : je n’ai jamais acheté de cotons tiges. Soit c’est la serviette de toilette ou au pire un petit bout de coton rouloté.
    Par contre on a encore un rouleau d’essuie tout pour de rares fois comme quand le chat a vomi son herbe dans la maison !!

  14. Nous avons a peu près la même liste. Sauf la pâte brisée, j’ai essayé mais la recette ne decait pas être top, on a été très déçus. Du coup je suis preneuse d’une bonne recette 😉.
    Les coton-tiges complètement abandonnés contre des oriculis. Le déo que nous faisons maison. Et on a de beaucoup réduit notre consommation de papier toilette car mes enfants nous ont réclamé des lingettes lavables comme pour leur petite soeur, pour les pipis.

  15. Bravo pour tous ces petits gestes qui mis bout a bout font beaucoup!
    Ici on avance pas a pas, en pesant le cout / l’effort / l’impact. Et peu a peu on grapille et on change nos habitudes sans trop d’efforts : legumes locaux, cotons lavables, serviettes en tissu, brosse et savon de marseille pour la vaisselle, vélo a la place de la voiture, remplacer un a un les produits menagers industriel, yaourts et gouters maisons …
    On s’accorde des ecarts avec bienveillance et on se dit que ce qui nous parait insurmontable aujourd’hui (les mouchoirs en tissu!) ne le sera peut etre plus demain.
    Et vous, vous avez un changement en cours?

    1. mais oui il y a bien sur plein d’écarts, et il ne faut pas être trop durs avec soi même!
      Et tu as raison, ce qui nous parait difficile peut devenir réalisable au fil du temps.
      Ici nous stagnons en ce qui concerne notre quantité de déchets (aussi bien à recycler que pas), j’ai envie de trouver de nouvelles alternatives, peut être de peser nos poubelles pour avoir une idée et se donner un challenge.
      Je réfléchi surtout à ça en ce moment.

  16. Mince en lisant votre article je me rend compte que l’on a commencé plein de chose mais sans vraiment aller au bout. Mon chéri n’est pas très motivé par tout ça, donc on a des cotons et sopalins lavable mais,le jetable est toujours la pour lui.
    Mais le passage à la cup ne le concerne pas et je ne me suis pas trop bougée, il faut que je reprenne tout ça en main.
    Pour le,pain de mie comme on en consomme peu, on le prend chez le boulanger, c’est super bon, un peu beaucoup trop cher mais j’imagine qu’il met moins de conservateur dedans.

    1. celui de mon boulanger est un peu sec (comme quand j’essaye d’en faire du maison d’ailleurs) du coup il nous arrive d’acheter du pain de mie en sachet même si c’est assez rare

  17. Je me.retrouve ds la liste sauf pour l eau car en fait au dela du gout ou odeur qui peut effectivement etre combattu facilement, persiste plein de résidus chimiques : pesticides, médicaments en tous genres qui passent dans les urines et se retrouvent a la station d epuration, et notamment restes de contraceptifs feminins …
    Pour cette raison j achete encore de l eau en bombonne car finalement l eau reste l aliment principal indispensable a la vie, bien plus quz tous les autres aliments qu on choisis avec attention.

    1. Je comprends bien ton questionnement. L’eau reste un sujet assez controversé, mais sais tu que celle du robinet est beaucoup plus contrôlée que celle en bouteille? Moi ça m’épate. Il y a une enquête qui a d’ailleurs prouvé que les compo notées sur les bouteilles n’étaient souvent pas bonne. De plus les analyses sur l’eau en bouteille sont faites avant la mise en bouteille, si on la fait après quand l’eau a été stockée pendant plusieurs jours au froid/ au chaud on retrouve la présence de bisphenol A lié au contenant plastique. Bref ce n’est pas simple et je comprends bien que tu ne fasses pas forcement confiance en l’eau du robinet. Pour ma part je ne fait pas plus confiance à l’eau en bouteille (sans compter que certaines eaux en bouteille ne sont pas de l’eau de source mais bien de l’eau du robinet!!) Avant on ne recherchait pas les traces de médicaments dans l’eau du robinet, c’est assez nouveau ces analyses là donc j’espère qu’on s’améliorera de ce côté là dans le futur.

  18. Je nous reconnais dans beaucoup de points, ce sont des gestes accessibles à tous pour la plupart, c’est chouette de les valoriser.
    En revanche, je vous tire mon chapeau pour les couches lavables, parce que déjà le linge avec 3 enfants, ça doit être une sacrée organisation !!!

    1. J’ai fait le calcul depuis Loni je fais une machine de plus par semaine, ce qui s’explique par les couches mais aussi juste sa présence donc ça me semble gérable.
      Après ne nous mentons pas le linge c’est tout de même la corvée infernale!!

  19. J’en suis à peu près au même point ! Sauf que j’ai du mal à tenir sur la longueur pour les goûters maison. Prochain challenge : j’essaie de réduire notre consommation de viande mais il faut vraiment que je trouve des recettes qui plaisent à l’amoureux et aux enfants et c’est pas évident !

    1. En ce qui concerne la viande pour ne pas radicalement changer nos habitudes, nous avons juste commencer par diviser les rations par 2. Au lieu d’acheter de la viande pour 4, je n’en achète que pour 2, cela ne nous empêche pas de faire des émincés de poulet à la crème, des pâtes bolo etc, le goût est identique avec juste moins de viande par personne. Aujourd’hui nous faisons un repas végétarien sur 2 environ, mais par contre nous consommons pas mal d’oeufs (tortilla, omelette, quiche etc)

  20. J’ai à peu près la même liste que toi, sauf que j’achète encore des oeufs par mon AMAP (difficile d’élever une poule en appart 😉
    Pour les cotons-tiges, si tu prends la boite en carton chez satoriz, sais-tu qu’ils sont compostables? Comme toi, la boîte nous dure plus d’un an car on les utilise uniquement en cas d’urgence 😉

    1. Ps. pour les gourdes réuitilisables, je préfère la babypote de beaba, tu connais. Elle est plus belle et bien plus durable que les squiz. Mes filles ont chacune la leur depuis 3 ans et ça ne bouge pas!

      1. Bonjour,
        Nous avons des Squizz et finalement ça ressemble tellement a des compotes gourdes classiques que ça fait déjà 2 fois que ma 4 ans revient sans de l’école, je pense jetée avec les autres… L’avantage de la Béaba c’est qu’elle est + reconnaissable, je pense que je vais investir du coup.

    2. je ne savais pas qu’ils étaient compostables, voilà qui est parfait ça m’enlèvera ma petite culpabilité

  21. Bravo pour tout ça!!
    Je voudrais aussi me passer de papier alu , mais y a-t-il une alternative pour couvrir le poulet sorti du four avant de le déguster, pour qu’il repose et soit tendre et juteux partout? Je sèche là dessus…
    Sinon je coche plusieurs cases comme toi mais le gros souci c’est les couches!! Les lavables on en met 1 ou 2 par semaine (c’est déjà ça non?) mais on n’arrive pas à sauter le pas. Ma grande n’en porte plus pour la nuit depuis 2 semaines (grande fierté…) mais mon petit on en a encore facile pour 1 an 1/2…

    1. Je ne sais pas trop pour ton poulet… je n’ai pas d’astuces à te donner.
      Pour les couches, c’est bien d’essayer c’est déjà un petit geste alors bravo

  22. Bonjour,
    J’ai remplacé les cotons tiges par un oriculi, pratique, lavable, manche de différentes couleurs pour chaque membre de la famille, acheté en magasin bio.
    Bonne journée.
    Marie

Laisser un commentaire