Nos impressions sur le PAL

Le PAL est un parc d’attraction et un parc animalier situé dans l’Allier, à 2h de route au Nord de Lyon. J’ai eu le plaisir d’y être invitée via le blog/ Instagram. C’est d’ailleurs la première fois que j’obtenais un tel privilège. Nous avons décider d’y aller le week-end dernier pour occuper ce morceau d’été que nous passons à la maison. Nous avons logé dans le très chic camping municipal de Dompierre sur Bresbe à 4km du parc. Je blague mais ce camping, bien que très simple est très propre et fait bien l’affaire pour ce type de séjour.

C’est le parc le plus familial que je n’ai jamais visité… Nous avons trouvé que tout était conçu pour passer de bons moments entre grands et petits. Il n’y a pas de très grosses attractions réservées aux adultes, quelques sensations sont au programme mais à partir d’120 cm les enfants peuvent accompagner leurs parents de partout! Il y a beaucoup d’attractions à partager en famille et même si ce n’est pas préciser sur leur site, le personnel propose volontiers le « baby switch ». Nous avions Loni, nous avons donc privilégié les quelques attractions que nous pouvions faire à cinq, pour le reste, nous avons fait des équipes ou des baby switch.
Bien que nous visité le parc un samedi, nous avons pu faire quasiment toutes les attractions.

Nous avons privilégié les manèges aux animaux car nous adorons ça, mais aussi car j’étais plus frileuse sur le concept du parc d’attraction animalier. En tentant de vivre de plus en plus dans le respect de la nature, les zoos ont petit à petit disparus de notre liste de divertissement. Nous avons fait plusieurs passages dans le parc animaliers notamment pour le pique nique et le goûter. Il faut avouer que c’est beaucoup plus reposant et que c’était agréable de couper un peu avec le monde et le bruit pour quelques pauses. Ce que j’ai pu en voir c’est que les enclos sont vastes et bien entretenus, je ne doute pas des engagements sur la préservation des espèces du parc mais c’est vrai que le concept de la captivité me gène par principe. De plus c’est un peu délicat de faire de la pédagogie sur les animaux dans un parc de divertissement.. Je me questionne sur la co-existence de ces d