7 ans de blog & la suite, Instagram & la fin?

Voilà voilà, on est à la fin de la semaine et à cet article un peu redouté. Comme je vous l’ai dit lundi, ce blog m’a apporté beaucoup à plein de points de vue différents. Et j’ai toujours plein d’idées en tête pour lui, des articles en brouillon, des états d’âme à partager. J’ai envie que ça continue, j’ai envie d’y croire…

Dans la réalité c’est plus compliqué. Il y a bien sur quelques freins de mon côté comme le temps que ça me prend, l’exposition sur Internet, les interrogations que ça me pousse à avoir et bien d’autres mais ce n’est pas de cela dont je veux vous parler aujourd’hui. J’aimerais vous parler d’une chose sur laquelle je n’ai pas de contrôle.

Depuis plusieurs années déjà j’entends des théories sur la mort des blogs qui me faisaient un peu ricaner je dois bien l’avouer. Puis il y a eu Instagram, il y a eu les échanges qui s’amenuisent dont je vous ai déjà parlé ici. Cet article m’avait d’ailleurs donné l’impression de relancer la machine, mais forcée de constater que c’est un peu retombé comme un soufflé. Et puis, depuis début 2019, petit à petit je regarde les chiffres dégringoler. Je me remets en question évidemment, et jusqu’à présent je ne me suis pas laissé abattre, j’ai tenté de rester régulière, de répondre aux commentaires, de produire un contenu intéressant et qui me fasse plaisir de mon côté.

J’ai continué avec cette drôle impression de parler seule. Je ne veux surtout pas que vous le preniez comme un reproche, je ne pense que que ce soit de votre faute. Mais je crois que les rumeurs étaient vraies: les blogs sont en train de mourir. C’est peut être de la faute d’Instagram, peut être pas, en réalité je n’ai pas de réponse. J’ai plutôt l’impression que les blogs ne répondent plus aux attentes. De manière général, les gens (dont moi même) n’ont plus tellement envie de lire, ils veulent aller vite, consommer du joli, du divertissement ou des informations très concises et pratiques. Il n’y a plus de places pour les articles un peu légers par exemple, je peux régulièrement en faire le constat. De façon générale, aller sur un blog, prendre le temps de lire, de laisser charger les photos parait déjà trop long, donc entrer son nom et adresse mail pour un commentaire c’est peine perdue. C’est une drôle d’époque car on n’a jamais passé autant de temps devant nos écrans et pourtant on ne prend plus le temps de s’attarder sur ce qui nous intéresse, on zappe, on va vite, on passe d’une vidéo facebook à un post Instagram, on scrolle, on y a passé 1h sans s’en rendre compte, sans se souvenir de ce qu’on n’a vu, on n’a échangé avec personne, ni retenu rien d’intéressant.

Cette nouvelle tendance me questionne beaucoup. Les blogs que je lisais ne publient presque plus mais ont migré vers Instagram. Il en reste mais ils sont peu nombreux, je prends plaisir à lire régulièrement madame Zaza from Mars, Daphné de befrenchie ou Camille de Rita le Chat. Mais je dois bien vous avouer que la plume de certaine blogueuse me manque. Certaines s’expriment sur Instagram, mais je n’arrive pas vraiment à m’y faire. Pourtant j’en consomme du Instagram et qu’est ce que c’est chronophage et addictif d’ailleurs. Mais plusieurs choses me dérangent:

  • La standardisation… Vous pensez que je vais vous dire: des intérieurs, des jouets, de la pensée ce n’est pas faux mais pas complètement juste non plus. Ce qui me gène vraiment c’est qu’il n’y ait pas de personnalisation de son espace cela fausse le jeu, sur le même média on navigue d’un univers à un autre et finalement cela crée un tout uniforme, même si les personnalités sont différentes. A tous se caser dans des petits carrés, on ne distingue plus, le plus intéressant, c’est à dire ce qui déborde des petits carrés.
  • Et si Instagram s’arrête. Et oui et si? Bon clairement vu les recettes financières c’est peu probable, mais avouez le c’est fou de mettre tout son univers, toute sa créativité entre les mains d’une grande firme. Nous ne sommes plus les propriétaires de notre espace et ni de nos contenus.
  • La visibilité de l’audience. Je crois que c’est ce qui biaise le plus les relations et l’engagement. On ne peut pas deviner les stats d’un blog, bien sur on pouvait avoir idée de ceux qui étaient plus lus mais il y avait beaucoup plus d’égalité. Ce jugement de popularité n’entrait pas autant en ligne de compte. Instagram c’est un peu le lycée en pire, il y a les populaires et… les autres. On se sait pas très bien ce qui permet de passer de l’un à l’autre (en tout cas moi je n’ai pas compris) du coup on se demande un peu pourquoi on est moins aimé que d’autres.
  • La course aux abonnés. C’est intimement lié au point précédent. Qu’on le veuille ou non, on tend vers plus de popularité. On peut se battre contre ça, mais c’est au centre du fonctionnement de la plateforme. Et puis il y a le swipe up, cet outil qu’on débloque à 10k, comme si tout à coup on était entré dans un nouveau monde, celui de joueurs de foot américains un peu…
  • L’auto censure. Comme au lycée, au moindre mot de travers on se fait tombé dessus, parfois même nos propos sont déformés et on se retrouve au cœur d’une polémique qu’on n’avait pas vu venir. Et puis comme le but c’est tout de même d’être bien noté (avec le nombre de followers) on s’oblige à être poli, cordial, gentil, à ne pas faire de vague, à ne rien dire qui pourrait être mal interprété. On ne déborde pas des petits carrés. Instagram a trouvé un moyen de nous contrôler par la meilleure des façon: notre propre censure. C’est d’un ingéniosité sans faille mais c’est hyper flippant en toute honnêteté.

De mon côté je cherche la solution. Ce n’est pas juste mon côté réac « c’était mieux avant » qui s’exprime, je pense profondément qu’il faut qu’on garde nos espaces personnels, nos espaces à nous. C’est important pour notre propre créativité, pour notre liberté d’expression. Lorsque j’ai ouvert ce blog il y a 7 ans et qu’il a fallu que j’explique un peu pourquoi à mon entourage je me souviens avoir juste dit « j’ai besoin d’un espace d’expression »… Des années après j’en suis revenue au même point, sauf qu’aujourd’hui je crois que mon espace il faut un peu le sauver. Avec cette semaine d’anniversaire j’avais justement envie de mobiliser des forces pour la suite, de vous savoir bien là, de vous remercier pour le joli chemin parcouru, de m’imposer ces 5 articles dans la semaine, de me donner du courage pour continuer.

Mais j’ai beau penser cela très fort, ça n’enlève rien au fait que s’il n’y a personne de l’autre côté de l’écran, ça n’a aucun sens de continuer.

Avec cette article beaucoup trop long, je ne mets pas vraiment les choses de mon côté pour aujourd’hui. Mais vous m’avez tellement de fois prouver que je pouvez compter sur vous, que j’espère que vous serez aux rendez-vous, que vous serez bavards et que peut être ensemble on trouvera comment faire un sorte que les blogs perdurent.

Et pour finir sur une note plus légère, aujourd’hui je vous présente Rosella, une créatrice d’articles bébé à l’univers marin super original, pour le concours du jour sur Instagram.

122 réflexions au sujet de « 7 ans de blog & la suite, Instagram & la fin? »

  1. Bonjour, Je crois ne jamais avoir écris à l’un de vos posts et j’en suis désolée !!! Je vous suis depuis peu, je ne me souviens plus comment je suis arrivée sur ce blog : recettes sans gluten ou bio, éducation positive, développement personnel ??? Je ne suis pas du tout instagram (devrais-je ?). Je suis abonnée à plusieurs blogs (couture, recettes, développement personnel) et force est de constater que la tendance est à la fermeture : il y en a eu une pas plus tard que ce début de semaine. Et je peux comprendre la lassitude, le changement de vie des blogueuses et d’autres raisons qui les poussent à s’en aller… Mais je voulais juste témoigner aujourd’hui du bien-être que ces blogs me procurent, chaque post est comme un petit cadeau, une petite lettre (rien que pour soi, enfin presque), une bulle de vrai, d’humain parmi les mails publicitaires. Bien sûr, les sujets ne sont pas toujours ce qu’on recherche mais ce sont des minutes de lecture rien qu’à nous…et c’est apaisant !
    Le point final vous revient si vous le souhaitez mais sachez que même si je ne réponds pas, je vous lis et admire vos partages.
    Belle journée

  2. Bonjour Deborah,

    Pour ma part, je t’ai découvert il y a un peu plus d’une année, j’ai été séduite par cette liberté que tu as, loin des stéréotypes d’instagram notamment.
    Je suis admirative de ces escapades que vous réalisez et qui viennent souder encore plus votre famille
    dans mon carnet de recettes préférées, il y en a beaucoup qui viennent de ton blog.
    J’ai aussi lu religieusement tout ce qui avait trait au camping en famille (et je t’ai même demandé quelques infos en plus, mail auquel tu a répondu d’ailleurs. 🙂)
    Je n’ai jamais pris le temps de commenter parce que…. parce que bêtement je pense que cela ne sera pas intéressant.
    J’avais tort.
    Ton article m’a donné envie de sortir de ma réserve et de me mouiller un peu.
    À très bientôt dans les commentaires 😁

  3. Bonjour Débo,

    Pfffff je n’aime pas du tout cet article )-:. J’attends chaque jours tes articles avec impatience, j’en lis chaque lignes et je commente du mieux que je peux. Et parfois je me dis que tu dois en avoir de mes commentaires alors je laisse passer un ou deux articles. Et puis aussi ça fais la fille qui a pas de vie qui commente tout alors que ma vie est bien remplie mais j’aime vraiment ton blog. Je n’ai pas instragram et je crois que je n’en veux pas. Pourtant je suis jeune (enfin pas trop vieille lol 35 ans) mes copines me disent de m’y inscrire pour partager mes jolies recettes, mes astuces « écolo » mais je n’ai pas envie, les réseaux sociaux mangent du temps de vie et je n’en ai plus à perdre. Toi je comprends cela fait partie de ton travail mais moi…. J’avais hâte de lire le dernier post de cette belle semaine d’anniv’ mais j’espère que ça ne sera pas le dernier de Débo’brico. Tu n’imagine pas à quel point tu as réussi à me faire évoluer dans ma vie perso. Merci beaucoup à toi pour ce que tu m’apportes sans forcement le vouloir, sans me connaitre.

    1. non je te rassure ça ne sera pas mon dernier, j’ai plein de brouillon. Mais j’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui s’essouffle c’est ça me fait peur pour la suite

  4. Oh comme je partage ces pensées si bien dites… J’ai un blog également depuis 5 ans. Mais cela fait 2 ans que j’oscille entre le garder ou le fermer. Pourquoi le fermer ? Parce que j’avais (et j’ai encore) la sensation de parler seule. Parce que ce que je souhaite partager semble n’intéresser personne. Alors, à quoi bon continuer et d’entretenir cet espace chronophage si c’est pour parler seule ? Autant alors écrire mon journal ! Mais, d’un autre côté, je n’ai pas envie de le fermer. Avant d’avoir mon blog de voyage, j’avais eu un blog (il y a plus de 10 ans déjà) consacré à mes lectures. ( Il n’y avait pas encore Facebook ni Instagram ni Twitter et pourtant j’étais lue ! ) J’aime partager, j’aime écrire mes articles. J’ai envie de croire qu’ils peuvent apporter quelque chose. Alors, je continue… Quitte à ne le faire que pour moi.
    Et pour Instagram, j’ai essayé d’être assidue, de publier chaque jour du contenu. Mais je ne rentre pas dans les cases Instagram. Alors, tant pis, je ne mise plus là-dessus. Je publie quand j’en ai envie… Sans attente aucune.
    En tout cas, même si je laisse rarement des commentaires, j’apprécie de vous lire et je m’inspire de vos recettes qui font le bonheur de mon fils… Et j’espère que les blogs vont perdurer car ils sont une ouverture de plus sur le monde, plus personnelle, plus intime, plus humaine…

    1. oui il faudrait peut être carrément que je fasse ce choix: le garder pour moi, sans attendre de retour. Ça m’offrirait une grande liberté de contenu en plus, mais le soucis c’est que j’aime vraiment la partage et l’échange.

  5. j’en suis à la même réflexion que toi, j’ai même pensé arrêter complètement mon blog, mais je viens de renouveler pour un an mon abonnement..
    donc, je me laisse encore cette année pour me préparer à clôturer ou non mon blog, et dans un an le 22 mai, je serai au 7ème anniversaire également..
    j’ai un instagram, mais je n’ai jamais posté de photos, devrais je m’y mettre?
    ça serait tellement moins chronophage..
    mais j’aime les belles photos, et les photos prises avec un téléphone ne me semblent pas jolies..
    En ce qui concerne ton blog, je le lis très régulièrement, j’apprécie les sujets de tes billets, parfois ils ne sont pas d’actualité pour moi (les couches, les jouets, la vie de bébé, etc..) mais ce n’est pas pour cela que je les dénigrerai. (j’ai passé de loin l’âge des bébés)
    J’aime beaucoup la qualité de tes photos, j’aimerais tant arriver à avoir ton talent..
    alors pour toutes ces raisons, stp, continue ton blog! il me semble que je suis très égoïste..
    bon WE de réflexions..

    1. Oui c’est normal que tu ne te sentes pas concernée par tous les articles, et il n’y a pas de soucis d’ailleurs.
      Et merci pour les photos

  6. Alors, je dirai (comme France Gall) : RÉSISTE!! C’est dur de se battre contre des moulins à vents, mais continue de partager avec nous. Pour l’instant je résiste à Instagram, mais pour combien de temps ?
    Allez, encore ds 7 ans, on fera le bilan. 💋💋

  7. Bonjour,
    Je n’ai jamais commenté le moindre blog (je n’en lis d’ailleurs que depuis peu, étant en congé parental depuis la naissance de ma petite troisième il y a bientôt un an…déjà….moi aussi je recule ;)!) mais cet article me peine…J’aime beaucoup te lire (je me permets le tutoiement car il est vrai que j’ai presque l’impression de te connaître et je comprends bien que  » l’asymétrie » de la « relation » soit injuste pour toi), le mélange récits-réflexions-astuces de ton blog me plaît et, de par ma situation maternelle, je m’y retrouve parfois. J’aime surtout en fait ton état d’esprit. Je ne commente pas car je n’ai rien à dire d’intéressant. Voilà, je ne suis pas sûre d’apporter quoi que ce soit, juste pour une fois sortir de l’ombre pour te confirmer que derrière les chiffres il y a des gens!

    1. Mais si justement moi ça m’intéresse ce que tu peux avoir à dire! Alors merci d’avoir osé commenter aujourd’hui

  8. Je comprends ton ressenti… Mais je ne pense pas que les blogs meurent. Il suffit certainement de regarder le nombre de tes visiteurs par jour et je suis certaine que tu réaliseras qu’il y a peut êtres des centaines de personnes qui viennent te lire. Alors certes, ce n’est pas tout le monde qui commentera car ça prend du temps, mais je suis certaine que ton blog attire encore les foules, comme au début. Tu produis du contenu hyper intéressant et vous êtes, toi et ta famille, tous attachants. Moi personnellement, je prends beaucoup de plaisir à te suivre quotidiennement. Et j’admire tout le travail que tu fournis.
    Concernant instagram, je comprends ton ressenti et je comprends que ca t’épuises et te blases. Ce n’est pas facile de sortir du lot, ce n’est pas facile cette courses aux abonnés mais c’est ainsi. Ce sont les mauvais cotés mais il y en a quand même des bons. A toi de voir s’ils prennent le pas sur les mauvais 😉 Il y a d’autres réseaux sociaux avec lesquels tu serais peut être plus à l’aise ? Pour ma part, je trouve qu’instagram permet vraiment d’échanger les uns avec les autres. Sans ce réseau social, j’aurai bien moins d’échanges avec les gens qui suivent le blog. On se rencontre, on échange. Rien que pour ça, j’adore instagram.
    Pour autant, ça fait bien plus d’années que moi que tu blogues alors je comprends ton sentiment. Ta fatigue.
    J’espère que tu trouveras de nouveaux projets qui te donneront envie de continuer. Sache que moi je resterai fidèle au bataillon !

    1. Moi aussi j’aime bien les messages plus spontanés et plus nombreux sur Instagram. Mais c’est vrai que je n’arrive à m’attacher à Instagram comme je le suis du blog, parce que c’est pas chez moi, c’est pas règles et c’est pas toujours mes valeurs. Là je constate une baisse des commentaires mais aussi de la fréquentation… c’est pour cela que je sens l’essoufflement

  9. Bonjour,
    J’ai à quelques occasions ici et là laissée quelques commentaires mais jamais régulièrement jamais autan que j’aurais voulue…
    Pourtant je vous suit depuis longtemps (a peut près depuis la grossesse de Mona), je viens consulter plusieurs fois par semaine le blog, j’aime revenir sur d’anciens articles (l’organisation au camping, les articles de voyages etc.) mais j’apprécie lire des choses moins « pratique » plus « légère ».
    Les blogs ne sont pas mort non loin de la!
    La preuve? Faite une recherche sur internet après Wikipédia la seconde source d’info se sont les blogs. Mais je comprend que l’on ai l’impression de parler seule… La solution (au moins pour être sur que l’on est lu) serait peut être un petit cœur (comme sur instagram justement) rapide pour le lecteur et une vrai preuve que l’on est lu… Mais un système de connexion pourrais être pratique on enregistre notre mot de passe et voilà plus besoin de remplir toutes nos infos a chaque fois. Enfin je n’ai pas de solution miracle. Mais ne vous arrêté pas vous contribué à la diversité d’Internet.
    Désolé pour ce commentaire un peut long et oui vous êtes lu mais on devient surement tous un peu faignant…

    1. Merci d’avoir pris le temps de me laisser ce message, et c’est une bonne idée le petit coeur, je vais voir si je peux rajouter ça

  10. Bonjour Débo! Je rejoins le commentaire de Loulie pour te dire que moi-aussi la lecture de tes articles au quotidien est une petite bulle de pur plaisir, comme un quart d’heure passé avec une bonne copine autour d’un café!! Je pense qu’on est beaucoup à venir te lire… mais à ne commenter que rarement, donc je comprends que tu aies l’impression de parler dans le vide… Mais je t’assure nous sommes bel et bien là!
    Bien sûr, si tu as envie de plus de partage et d’échanges, c’est peut-être vers autre chose qu’il faut te tourner (Insta ne prend pas ce relais?)…
    En tout cas, continue de nous partager ton univers, tes pensées, tes bonnes idées!! Et promis je commenterai plus souvent 😉

    1. je ne veux pas que tu te sentes obligée de commenter, des fois il n’y a rien à dire je comprends bien..
      J’espère que cette essoufflement n’est qu’une période et que les blogs en général connaîtront un nouvel élan

  11. Bonjour Debo,
    Je fais partie de celles qui lisent tes articles et qui ne commentent jamais par manque de temps…
    En fait je lis souvent tes articles entre 2 tâches et je me fais vite rattraper après par un enfant, une conduite etc.
    Je comprends ton ressenti du vide en face sans commentaire, alors aujourd’hui je me manifeste pour te dire que j’apprécie beaucoup ton blog, les recettes (c’est par là que je suis arrivée je crois), l’esprit simple et naturel et non « de façade » avec lequel tu nous partages tout… Je suis sûr qu’il y a plein « d’invisibles » comme moi….!
    Bonne journée et MERCI !

  12. Bonjour,
    J’avais deja commenté le dernier article ou vous parlier de l’absence d’echange sur les blogs. J’ai un peu honte d’avoir si peu commenté depuis. Pourtant je viens faire un tour chez vous presque chaque jour et je suis vraiment contente de lire chaque article. Pour la qualité de votre plume, pour le choix des sujets qui me parle. Ca a changé certains points de mon quotidien, sur les occupations en famille, les recettes, les habitudes ecolo… Je ne pense pas que je ne commente pas par manque de temps, je pense plutot que je n’ai pas forcément grand chose à apporter pour nourrir la discussion. Je suis curieuse de voir ce qui va se dire suite à cet article et ce que vous tirerez de cette échange. Je comprends le côté ingrat du temps que vous y passez pour peu de retour, le choix d’arreter ou non vous appartient pleinement mais l’arret de votre blog me peinerait. A bientot. Caroline

    1. N’ayez pas honte, je ne veux surtout pas que mes mots soient lus comme un reproche.
      Je crois juste que les temps changent et les modes aussi…

      1. Je ne l’ai pas lu comme un reproche, mais comme une reflexion sur le fonctionnement actuel, où tout se consomme. En lisant ce second article, j’ai eu conscience d’un coup de mon comportement sur le web, à consommer du contenu, à exiger la gratuité. J’apprecie votre blog pour son humanité, et en meme temps je ne prends pas le temps de donner un peu de moi en retour, d’entrer dans une relation humaine et non consumeriste. Je ne sais pas si je suis tres claire, mes mots sont sans doute mal choisis …

  13. Chère Déborah,
    C’est la première fois je crois que j’écris Un commentaire pourtant je vous lis depuis longtemps… J,ai parfois l’impression que vous êtes une amie alors que l’on s’est jamais vue, c’est bizarre.
    J’aime votre plume, votre sincérité et votre simplicité. Je ne suis quasi plus d’autre blogueuse car j’en ai marre de voir leur univers trop parfait, trop lisse trop faux…. N’abandonner pas, meme si on écrit pas, on vous lit, j’en suis persuadée… et puis on a pas besoin d’être des milliers… et Instagram est tellement impersonnel je trouve! Restez vous même, ne tombez pas dans ces dictats des blogueurs influenceurs consommateurs sans âme. Vous en avez une qui semble très belle, conservez là. Et merci….

  14. Je viens très souvent par ici, je lis surement pas tous les articles mais j’y trouve mon compte dans beaucoup d’entre eux. Quand tu parles de lifestyle, de voyage et des enfants ..

  15. Hello Debo, je ne commente pas toujours et surtout je lis de temps en temps donc des fois je commente tard après tout le monde.
    En tous cas je fais la promo de ton blog qui est pour moi comme un petit bonbon… en plus des bons plans que tu partages avec nous comme les menus de la semaine!
    Ne te compare pas aux « stars » d’instagram, ton contenu est largement aussi beau et bien plus qualitatif !!!
    Et que dire de tes photos… tu es une photographe avec beaucoup de talent et je t’en suis infiniment reconnaissante pour les photos avec ma famille !
    Je t’embrasse !

    1. c’est trop trop adorable!!! Mais tu vois même toi, je pensais que tu ne passais plus par là! ça me fait plaisir de savoir que tu n’as pas déserté le blog

  16. Je te lis toujours avec beaucoup de plaisir.
    Pour ma part, je n’ai pas publié depuis le mois de Novembre. Par manque de temps mais peut-être pas seulement … J’ai également « privatisé » mon compte Instagram car je voulais sortir de cette course folle de visibilité, préserver mes enfants … Bref, beaucoup de questionnements aussi.
    Comme toi je suis parfois frustrée de ne pas « rencontrer » de nouvelles personnes virtuelles mais ça permet de se recentrer sur le réel et ça fait du bien aussi.

    1. C’est très compliqué d’exposer ses enfants. Bizarrement qu’on voit leur visages ce n’est pas ce qui m’inquiète, mais qu’on puisse se servir de ce que j’ai écris contre eux, ça ça me tourmente carrément.
      En ce moment j’aurais beaucoup de choses à dire à propos de Roméo, des choses qui parleraient à beaucoup de parents et probablement qui en aiderait plus d’un, mais je n’y arrive pas, c’est son histoire, c’est compliqué je trouve!

  17. Merci pour cet article. Grande consommatrice de blogs divers, ce sujet revient beaucoup en ce moment et pourtant je crois qu au final, même si beaucoup de personnes utilisent les 2, les personnes qui lisent vraiment les blogs ne sont pas toutes sur Instagram… On attend autre chose… Et on a plus…..
    Je sais que si j ouvre un compte Instagram, j y passerai beaucoup beaucoup beaucoup trop de temps alors je résiste et j en suis heureuse.
    Bon courage et au plaisir de te lire pendant longtemps encore…
    Bon week end !

  18. Bonjour,
    Comme beaucoup je vais regarder ton blog, en passant la plus part du temps via le lien que tu mets sur FB, mais je ne commente pas souvent. Pourquoi ? Et bien j’aime lire mais pas forcément commenter, de plus c’est souvent sur mon téléphone et écrire c’est plus fastidieux.
    Je suis qques blogueuses, Une Parisienne à Vincennes, Egalimère et toi, sont les 3 les plus présents dans mes lectures.
    Je vais émettre une avis sur cette article. Un blog doit être fait avec plaisir, si cela devient une contrainte, un non plaisir, il faut peut être prendre du recul. J’aime a penser qu’écrire c’est le plaisir de partager et non une course aux abonnées. J’espère pouvoir continuer à te lire.
    Coralie

    1. Je pense avoir trouvé la bonne distance avec le blog. Je ne me mets pas la pression, je ne me force à rien.. Mais par contre, s’il n’y a plus d’échange, autant écrire dans un journal intime, non?

  19. Bon je me lance ! Voilà plusieurs années que je viens chaque semaine sur ton blog, égoïstement me régaler de tes photos magnifiques, de ta jolie plume et de votre belle histoire familiale. Vous faites un peu partie de mes proches, toi et tes enfants si beaux et si lumineux. C’est vrai que sur les quelques blogs que je suis, beaucoup ne publient plus et c’est dommage, mais je comprends que c’est chronophage et je comprends aussi que si on ne prend pas la peine de commenter, tu te sentes seule. Je crois que nous sommes (très) nombreuses à te suivre et à t’apprécier dans l’ombre. Merci en tout cas, quelle que soit ta décision, merci pour tous ces articles partagés, pour toutes ces réflexions qui m’ont fait parfois voir les choses sous un angle différent et merci pour tes photos très belles.

    1. C’est adorable. J’ai vraiment envie de continuer de mon côté et savoir qu’il y a toujours du monde derrière moi c’est tellement agréable! Merci pour ton message

  20. Je commente très peu en général mais je suis une fervente lectrice! Et ça ne changera pas. J’espère que tu vas continuer. Ton texte fait prendre conscience de ce quon sait déjà.. ce monde addictifs est traître et difficile à dompter..

  21. Coucou, moi non plus je ne commente pas souvent et pourant que regarde la plupart de tes articles, que j’adore!! alors, s’il te plait continue, moi, je n’ai pas instagram, je n’arrive pas a m’y mettre….

  22. Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article. Ça vient faire écho à mon constat actuel de ma consommation d’Instagram : vouloir tout regarder, vite, sans y mettre de sens … alors que c’est tout l’inverse de ce que vient y chercher et y partager : du beau, du joli, de l’émotion, de l’inspiration. Et c’est un peu ce qui me fait te suivre. Un univers simple, la vraie vie, des belles images … Bon le blog c’est plus compliqué car je regarde sur mon portable, mais c’est faisable puisque c’est ce que je fais à l’instant !
    Au plaisir 😉

  23. Bonjour Déborah,
    Je suis vraiment désolée de vous sentir si lasse et déçue…
    Je commente rarement sur les blogs, souvent par crainte de n’avoir rien à apporter d’intéressant, et aussi par manque de temps… et les rares fois où j’ai posté des commentaires, souvent pour des questions, je n’ai eu aucune réponses… Alors ce n’était pas chez vous bien sûr, mais je crois qu’il y a des attentes des deux côtés, qui ne sont pas toujours comprises…
    Je n’ai pas de blog , et je n’ai donc aucune idée de la charge de travail que ça représente, ni des attentes des bloggueues. Mais il y a quelque chose qui m’échappe un peu, que j’ai du mal à comprendre: pourquoi guetter les « likes », ou scruter les statistiques? Pourquoi ne pas juste écrire pour vous faire plaisir? Ce n’est pas du tout un jugement ou une critique! Juste de la curiosité pour mieux comprendre… En tout cas, comme d’autres l’ont déjà dit, lire des blogs est pour moi une bulle de paix, de découverte, un partage très généreux dont je suis tellement reconnaissante! C’est ma fenêtre sur le monde… Chez vous, ce que j’apprécie le plus ce sont vos partages de photos, de moments familiaux, de recettes, de trucs et astuces, votre franchise.
    Je suis votre blog depuis la naissance de Mona je crois, j’avais été attirée par la qualité de vos photos. Aujourd’hui, c’est vrai que je passe beaucoup de temps à zapper sur instagram, surtout entre 2 activités pour avoir 5 minutes de tranquillité. Mais j’ai 4 enfants entre 2 et 10 ans qui m’occupent énormément, et je n’arrive pas à trouver le temps de commenter. Je suis complètement d’accord avec vous sur le fait que parfois, on passe autant voir plus de temps à regarder des photos qu’à lire des articles. D’ailleurs, j’aime beaucoup votre phrase: « De manière général, les gens (dont moi même) n’ont plus tellement envie de lire, ils veulent aller vite, consommer du joli, du divertissement ou des informations très concises et pratiques ». Enfin pour ma part, ce n’est pas que je n’en ai plus envie, au contraire! C’est que le temps est plus morcelé, on est coup sans arrêt, et souvent, je les les articles de blog en plusieurs fois (merci les enfants…).
    Désolée pour le pavé, mais vous m’avez poussé à sortir de ma réserve, et je voulais que vous sachiez qu’il y a encore des personnes qui vous lisent avec beaucoup de plaisir, même si nous sommes peut-être moins nombreuses… Vous ferez le choix qui est le meilleur pour vous. Quelqu’un m’a dit un jour: fais en sorte de n’avoir jamais de regrets. Je vous souhaite d’avoir encore beaucoup de plaisir et de joie sur votre blog.
    A bientôt

    1. Le temps morcelé…. c’est exactement ça! C’est le mal de notre décennie je crois.
      Pour te donner des explications, je ne scrute pas les stats, je les consulte rarement d’ailleurs, mais là je suis obligé de constater qu’il y a pu d’échange et quand j’ai voulu me rassurer en regardant la fréquentation.. ça ne m’a pas rassuré en fait! Ce qui est important pour moi ce n’est ni la popularité, ni la reconnaissance, par contre si je tiens un blog de façon publique c’est pour échanger, c’est pour créer du lien, et c’est ce partage qui donne du sens, sinon autant écrire pour moi dans un cahier. Donc j’ai besoin de savoir que ce que j’écris à été reçu quelque part, puisque je le destine à quelqu’un d’autre que moi. C’est comme une correspondance… quand l’autre arrête de répondre, on fini par s’essouffler je pense et arrêter d’écrire. Est ce que ça te permet de mieux comprendre ce que je ressens?

      1. Je te remercie beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre, je comprends mieux ton ressenti, et ce que tu recherches à travers ton blog! La comparaison avec la correspondance est très parlante… et m’amène à voir les choses sous un angle différent. J’essaierai dorénavant de prendre le temps de commenter plus souvent.
        Je croise les doigts pour que toutes les réponses que tu as reçu t’aient donné envie de poursuivre ton aventure de blog encore un peu (ou beaucoup).
        Je te souhaite une belle semaine, et au plaisir de te lire et de « correspondre » à nouveau bientôt
        Marion

  24. Je te suis depuis plusieurs mois maintenant,et pourtant je n’ai jamais écrit de commentaire sur ton blog… seulement quelques fois sur Instagram…. Pourquoi ? Par pudeur,je pense…parce que je me dis que ce que je pourrais écrire ne t’intéresserait peut être pas…(peut être à tort!)…parce que je ne suis pas une pro des blogs et réseaux sociaux,j’ai parfois l’impression de ne pas en connaître tous les codes…Alors j’hésite,je me questionne,et je n’écris finalement pas!
    Mais aujourd’hui,c’est différent,car je ne voudrais pas que tu restes avec l’idée que tu es seule derrière ton écran
    …même si je peux comprendre ce sentiment…
    Tu es le seul blog que je suis,je lis tous tes articles,je trouve ton contenu vraiment intéressant ! Je trouve les contenus des réseaux sociaux parfois tellement superficiels,ça me désole! Mais tu es tellement loin de cette superficialité ! De tes articles émanent tellement de douceur,de simplicité,de respect,de joie de vivre…
    Lire tes articles m’apporte beaucoup! Et tes photos sont superbes. Et j’ai certains points communs avec toi,notamment ma 2eme fille,qui est née quelques jours avant Loni! Alors je me retrouve dans pas mal de tes écrits….
    Alors à partir d’aujourd’hui,c’est promis,j’hesiterai moins à commenter 😉

    1. Je comprends complètement cette sensation de ne pas maîtriser les codes… les blogs c’est un peu un monde à part.
      Merci pour tes mots qui me touchent énormément

  25. C’est vraiment un excellente article qui résume tout ce que je pense à l’heure actuelle. Pourtant je ne pense pas que les blogs soit morts… il reste toujours une partie des gens qui sont intéressés par plus de recul plus de fond et ça ne le trouve que sur les blogs la plupart du temps, d’autant plus que c’est le seul média qui permettent de s’affranchir de l’éphémère absolu des réseaux sociaux. Ce qu’on peut écrire sur Instagram Facebook ou autre ne durera pas plus de quelques jours ; ce que l’on écrit sur les blogs trouve un écho parfois même des années après… je crois encore que ce sont 2 types de médias complémentaires non elle en plus en profondeur et l’autre permettant plus de spontanéité. Reste qu’avec la course aux likes et au partenariats, cette spontanéité est bien mise à mal et que comme toi je regrette une standardisation de plus en plus prégnante sur Instagram…

  26. Bonjour Debohra,
    Tout d’abord je m’excuse de ne pas commenter beaucoup. Cela ne veut pas du tout dire que je ne te lis pas. Au contraire, je lis tous tes articles sans exception. Chaque jour où tu publies (je reçois un mail à chaque publication), te lire est mon petit moment rien qu’à moi dans la journée. Il m’arrive assez souvent de relire tes anciens articles, parfois pour une bonne raison et parfois « au pif » rien que parce que j’aime ta plume et tes photos. Régulièrement, pendant la sieste des enfants, je m’installe confortablement avec un thé et du chocolat et je lis ton blog (article du jour et vieux articles), plutôt que de regarder la télé ou autre.
    Je serai triste si tu venais à arrêter ton blog. Si je devais choisir entre ne lire que ton blog ou que ton compte Instagram (je n’ai pas de compte Instagram moi même mais je regarde ton compte quand même, le seul d’ailleurs), je choisirai ton blog car j’aime comment tu écris, et tu m’apprends bien plus de choses via ton blog.
    Comme je te l’ai déjà dit d’ailleurs, tu m’as permis de m’améliorer dans plusieurs domaines, tu me permets de réfléchir sur certains sujets dont je n’aurai pas pensé, tu es une grande source d’inspiration pour moi. J’admire beaucoup de choses chez toi et aimerais réussir autant certaines choses : ton talent en photos, ton organisation quotidienne pour gérer ta vie familiale, ta capacité à te créer de nombreux moments en amoureux ou avec tes parents et ta sœur, ta/votre capacité à mener à bien de nombreux projets (bricolage à la maison, voyages). La plupart de tes articles me pousse à m’améliorer, donc merci pour ça.
    Marie

    1. Olala!!! Mais je te décerne la palme du commentaire le plus mignon!! C’est vraiment adorable, j’adore cette idée d’être une pause récréative et aussi d’insuffler certaines envies!

      1. Merci beaucoup pour ton retour. Ça me pousse à commenter plus souvent 🙂
        Là tu vois, je ne travaille pas cet après-midi, mes deux garçons sont à la sieste, et je me suis accordée mon moment tranquille à lire ton blog et les 2 articles que j’avais en retard, devant un thé et une glace au chocolat 😉 En plus, suite à ton nouvel article sur ce que vous n’utilisez plus, je suis re-motivée à fond pour faire des efforts dans ce domaine !! Merci et bel après midi à toi !

  27. Bonjour !! Continue!! Je viens sur ton blog presque tous les jours, je test presque toutes les recettes de cuisines que tu proposes, j’ai reconsulté ton article sur les poules récemment car nous allons en avoir, non franchement ton blog est une vrai source d’inspiration pour moi ! En plus, je trouve que tu es vrai, simple, sans artifice et abordable ! Pas de tape à l’œil ! Bref tu es la blogueuse que je préfère ! Tu n’as pas changé je viens sur ton blog depuis je pense 2015 l’année où j’ai eu mon premier enfant ! Continues dans ce sens, la qualité est toujours au rendez-vous !!!
    Bref, je ne commente jamais ! Mais je suie ton blog avec envie !

  28. Eh bien même si je commente peu, je lis encore les blogs.
    J’en lis certes BEAUCOUP moins qu’avant, j’ai même quitté Hellocoton, ce réseau qui a été formidable de découvertes mais qui est devenu le temple des « Influenceuses » comme son nom l’indique désormais.
    Via Blogger, qui est la plateforme que j’utilise pour mon blog, je me suis constitué une toute petite liste d' »élus ». Des blogs que j’ai envie de continuer d’aller lire.
    Je ne sais pas si les blogs vont survivre, mais je fais partie des irréductibles gaulois en essayant de continuer à alimenter le mien car décidément, on ne peut pas se contenter que d’images. Pour moi, fermer mon blog, c’est dire OUI au tout image, au tout instantané, et je m’y refuse.
    Instagram nous rend accro, c’est tellement vrai, et force la comparaison. Alors souvent j’ai envie que mes posts insta renvoient vers le blog, et tant pis si les gens ne cliquent pas.
    Je prends beaucoup de plaisir à aller relire de vieux articles de blog, sur le mien comme sur d’autres d’ailleurs, alors rien que pour ça, même si j’ai une audience de douze visites par jour, j’ai encore envie que ce support existe. Les douze visiteurs méritent !

    J’espère que tu trouveras tes réponses.
    Belle journée !

  29. Moi je n’ai jamais commenté et pourtant je n’ai pas loupé un article depuis que je viens ici et vraiment je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis, à tel point que tu es presque devenue quelqu’un de proche, tes enfants aussi alors que l’on ne se connait pas et toi encore moins que moi !!! Quel drôle de relation dis donc !
    Les blogs que je regardais, sans jamais commenter, sans avoir de compte instagram, juste pour de la « consommation pure » d’articles se font en effet de moins en moins fournis et remplis de publicité (ou partenariat à ce qui se dit)…
    Enfin, tu es pour moi une petite source d’inspiration, de joli, de campagne et de nature…une petite inspiration qui m’aide dans mes projets de reconversion, d’exode rural. Non, tout ça même si ce n’est pas bien visible…ce n’est pas rien.
    Bises

  30. Bonjour, je suis votre blog 2 fois par semaine le mercredi et le dimanche en général. Il se trouve bien situé dans mes favoris depuis plusieurs annees déjà . ( depuis un article sur un semainier réalisé pour Romeo)
    Pourtant jamais je n’ai laissé le moindre message ( Par pudeur, timidité, discretion ….). Ne sous estimer pas les anonymes et les discrets qui passent, se regalent de vos articles (surtout ceux sur les voyages et escapades pour moi) Nous sommes silencieux mais heureux de vous lire.
    Continuez ainsi avec franchise et bonne humeur. C’est précieux.

  31. Bonjour Deborah,
    Quelques temps déjà que je vous ai découverte, via le blog de Daphné de Befrenchie que je suis très règulièrement, et qui, elle aussi, a posté il y a peu sur le manque d’échanges virtuels. J’avais alors sorti ma plume pour lui dire combien j’aimais la qualité, la créativité de son blog. Il en va de même pour ce blog. Il y a beaucoup d’offres en matière de blogs, cuisine, diy, parentalité, voyages… On en suit qq uns sur une période et un jour, on trouve celui qui nous donne envie de rester plus longtemps. Le votre m’accompagne tous les jours, parce qu’il y a toujours une bonne idée déco, vadrouille, cuisine qui sort de l’ordinaire, que vos réflexions de femme, amoureuse et maman font écho à mes réflexions de femme, amoureuse et maman, mais aussi parce qu’il est empreint d’une sincérité, d’une générosité et d’une tendresse qui s’expriment parfaitement dans vos photos.
    Je reconnais que je suis une bien mauvaise lectrice, parce que je peux prendre une dose de plaisir, d’émotion, en vous lisant et je reste, comme beaucoup, dans l’ombre. Parce que je pense moi aussi, que mon commentaire sera inutile, qu’un autre l’aura dit mieux que moi, qu’il faut prendre 1 minute pour l’écrire, que je ferai ça une autre fois… Pas cette fois car comme tous ceux avant moi et ceux après (!), je tiens à vous remercier pour les émotions que me procurent votre blog si précieux dans mon quotidien.
    Je comprendrais le choix d’instagram, sans doute moins lourd à gérer qu’un blog, et même si je ne suis pas branchée instagram, je pourrais me laisser tenter pour ne pas vous perdre de vue, comme une bonne copine qu’on n’a pas envie de perdre de vue parce qu’elle déménage :o)
    En attendant le prochain rendez-vous !

    1. C’est extrêmement touchant cette dernière phrase. Je vous remercie pour cet attachement, pour cette confiance, c’est très précieux

  32. Debo, tu t’ es souvent questionné, tu as peut être douté mais ce dont tu peux être très fière :c est que tu es restée toi même, fidèle à tes valeurs, tes idéaux, ta vie.
    Ce blog c est toi, pleinement toi, tu écris, tu rédigés, tu photographies, tu argumentés…on prend le temps. Pour ma part, je lis chacun de tes articles, précieusement.
    C’est mon moment de no-zap (contrairement a insta ou je tapote très vite pour faire défiler le max de photos!-et tes vidéos ! 😀)
    C est mon moment où je te découvre un peu plus… Un parenthèse délicieuse !
    Ce n’ est pas la fin de ton blog, non non non!
    Céline

  33. J’en suis à mon 4ème blog, le premier c’était il y a 12 ans, ambiance de travail compliquée et j’y racontais ma vie de salarié, puis j’ai ouvert un blog de cuisine, à la découverte de mon endométriose, j’en ai ouvert encore un autre pour y décrire mon parcours Pma, et l’année dernière, un sur mes créations couture et tricot. Le but était de laisser une trace, d’avoir quelque chose à moi ou de me vider la tête, d’avoir un exutoire. Une dizaine de visite mais ça me convient. On l’ouvre, on le fait vivre, on le ferme pour des raisons différentes et personnelle.
    Je n’ai pas de compte Instagram car j’ai peur d’y passer trop de temps.
    Mais effectivement « internet » a changé ces derniers mois, de nombreux blogs ont été déserté même par leur auteur et leur lecteur.
    Mais j’aime bien venir ici, ma parenthèse quotidienne. Faites ce qui vous semble le mieux pour la suite, restez vous même…

  34. Coucou,
    Je te lis depuis quelques temps et j’aime beaucoup te lire même si je laisse rarement de commentaires.
    Grâce à toi j’ai fait mes premières brioches !!!!! Je prends beaucoup de plaisirs à te lire et à découvrir tes nouveaux articles et ton univers.
    Merci encore biz

  35. Bonsoir, pour moi ça fait déjà un moment que je vous suit et j adore votre simplicité ou plutôt authenticité je devrais dire. Votre espace d expression, votre plume est très franche, riche et toujours si bien écrite. Pour moi, ne changez rien, Instagram je n y suis pas🤔 et j aime vous lire…Alors peux être que c est égoïste parfois car c est vrai que svt malgré la qualité de vos articles je ne commente pas mais sûrement pas parce que je trouve ça pas bien, juste peux être la crainte que mon avis ne sert pas. Merci et j espère que ce blog continuera encore longtemps.

  36. Des années que je ne rate pas un seul de tes articles et j’avoue que c’est la première fois que je poste un commentaire ! Je vais essayer d’être plus régulière. J’en profite donc pour te remercier pour ton blog qui m’apporte beaucoup : recettes que je teste régulièrement, recits de voyage qui font rêver, réflexions sur l’éducation etc. que je trouve toujours pertinentes. Le tout avec des mots à toi et de si belles photos. J’espère de tout coeur que tu vas continuer car je ne vais pas sur instagram, trop chronophage !

  37. Perso, je préfère largement un blog à Instagram 🙂. Surtout qu’ici, j’ai trouvé des bonnes adresses pour la Réunion, la recette des meilleurs cookies, des idées bricolage pour les petits, des idées menus et j’en passe. Merci pour l’inspIration et Bonne continuation !

  38. Je suis d’accord avec tout ce que tu as dit! Moi, je ne compare même pas ma « popularité » à la tienne et encore moins à ces blogueuses instagrammeuses qui ont des milliers de fidèles! Moi aussi parfois je me dis, « qu’est ce qui fait que ces filles ont tellement de succès?! »…Elles ne font rien de leur mains (ou presque), ont des super looks et des supers intérieurs (car la moitié des choses leur a été offerte),font toutes les mêmes sorties (toujours culturelles et pédagogiques bien-sûr!), habitent toutes à Paris ou Bordeaux, voyagent toujours au bout du monde (elles ont de l’argent mais on a l’impression qu’elles ne font rien!)…Bref, ça m’énerve parfois ce diktat de « la famille parfaite » mais je continue à les suivre car malgré tout j’aime voir leur vie, leurs sorties…
    Toi, tu n’es pas l’une d’elle…Tu me parais tellement plus accessible et naturelle… Ton quotidien ressemble bien plus au mien à tous les niveaux et c’est ce que j’aime chez toi et ton blog…Mon blog a plus que 7 ans et n’a jamais vraiment décollé…et je ne lutte même plus pour être suivie… Limite, je continue à publier pour moi. Je me replonge parfois dans de vieux articles,comme dans un journal intime (même si j’ai jamais vraiment parlé de choses intimes finalement)…
    Continue si tu en as vraiment envie mais ne le fais surtout pas pour les autres…mais quand même, j’aime bien suivre l’évolution de tes loulous…

    1. Oh merci ça me touche beaucoup.
      Moi aussi je me lasse des familles parfaites, et de la multiplication de ces familles justement!

  39. Oui, je partage ton analyse sur instagram : cet outil pousse à la comparaison et à l’uniformisation, pour satisfaire cette course au like. Au final, on a l’impression de s’auto-censurer pour gommer notre personnalité. Je préfère cultiver mon côté punk et publier régulièrement volontairement des photos dont je sais qu’elles feront un flop. Parce que cet outil n’a pour moi d’intérêt que si on s’en sert pour véhiculer des idées. A quoi bon faire « grossir une communauté » si on ne se sent pas en phase avec ce qu’on sait pouvoir y partager ?

    Moi je crois encore profondément aux blogs, mais j’ai fait une ( énorme ) concession : essayer de créer plus de contenu durable, taillé pour répondre aux exigences du SEO. C’est un exercice imposé assez périlleux, mais qui me semble le plus pertinent pour conserver ma motivation sur la durée. Le plus compliqué restant de garder ma patte, ma liberté – on peut vite se laisser enfermer dans une écriture « robotisée » en répondant à ces injonctions-là.

    Merci, ça me fait super plaisir de savoir que mon blog est dans tes coups de coeur. Et tu sais que c’est réciproque ! Joyeux blog-niversaire et longue vie au tien, je sais que tu as encore tant de choses à partager <3

    1. Honnêtement toi tu m’épates!
      Je suis admirative de ce que tu arrives à créer, tu es une vraie créative!
      Je trouve que tu as capacité de te renouveler continuellement!

  40. Moi aussi je suis toujours une fidele lectrice de ton blog, parce que ça conne vrai, parce que je m’y retrouve, parce que tu as su conserver un espace simple et accueillant.
    Et je n’aurai pas trouver mieux que ce parallele avec le lycée. L’année de mon bac il fallait des paladiums, un jean levis et un pull oxbow pour être populaire, aujourd’hui il faut des followers 😉

  41. Alors, moi, je ne te laisse presque jamais de message mais je viens faire un tour par « chez toi » presque tous les jours. Et j’aime y faire un tour, j’aime tes questionnements, ta sensibilité, ta douceur… Merci à toi. Peut-être qu’on est moins nombreuses mais plus fidèles ? !!!

  42. Je suis moi aussi une mauvaise élève… Je n’écris jamais de commentaires, pas par ce que je n’ai pas aimé ou par ce que l’article ne m’intéresse pas, mais par ce que je ne trouve rien à dire ! Ou je n’ai pas l’impression d’avoir qqch d’intéressant à ajouter !
    J’ai découvert votre blog il y a peu, depuis que je suis enceinte et que j’ai décidé d’accoucher en maison de naissance, et j’adore le votre blog. J’aime lire les articles même s’il y a beaucoup de texte ! J’ai instagram, je l’utilise beaucoup mais je n’aime pas lire dessus, je trouve que ce n’est pas fait pour ça… Alors j’espère que malgré tout, vous trouverez l’envie et le courage de continuer ce blog que j’adore !

  43. Les blogs ne sont pas morts. Il reste des lecteurs qui y cherchent des mots, de la profondeur, un style que l’on ne trouve pas sur Instagram.
    De plus ton blog est à toi, au contraire de ton compte Instagram qui mine de rien dépend… d’un tiers.
    11 ans de blog de mon côté, j’ecris Évidemment très peu désormais, les enfants étant ados, je les protège mille fois plus et je manque de temps mais mon blog restera toujours mon petit chez moi qui m’apporte tant.
    Je t’embrasse

  44. Bonjour
    Et bien moi j’adore les longs articles ! C’est ce que je cherche, de la lecture, de la profondeur, une vraie réflexion, qui m’amène à me questionner aussi. J’aime beaucoup tes derniers sujets (vieillir), tes bilans sur vos gestes écologiques, tes prises de position… c’est pourquoi je suis tout à fait frustrée sur Instagram quand il n’y a qu’un mot en guise de légende d’une photo léchée.
    J’attends tes articles avec impatience, je suis à l’affût des menus de la semaine, je replonge dans tes archives (j’ai réalisé des boites de super grandes sœurs pour mes 2 filles copiées sur celles de Roméo et Mona pour la naissance de ma 3ème), tu m’inspires beaucoup, surtout parce que ce que tu partages est réaliste et réalisable. J’aime tes confidences (notamment sur certains tristes événements), ta sincérité, ta plume.
    J’espère sincèrement que tu vas continuer, tu me nourris un peu chaque semaine.
    MERCI !!

  45. Bonsoir,
    Personnellement je ne lis que quelques blogs, en évitant les articles sponso. Je lis le tien depuis quelques mois et j’apprécie ton naturel, ton authenticité, ta fraîcheur! Effectivement je ne commente que très peu, par manque de temps surtout.
    Je délaisse Instagram car je trouve que c’est vide: une photo lissée et quelques mots standards, sans intérêt!
    Je comprends que ne pas avoir bcp de retours doit être demotivant. Dorénavant je commenterai un peu plus!
    A bientôt!

  46. Bonjour Déborah,
    Je n’ai commenté qu’une seule fois lors de votre article « appelant » aux réactions des lecteurs(trices) parceque je lis vos articles depuis qqs années justement sans n’avoir jamais commenté. D’ailleurs je ne commente jamais aucun blog, faute de prendre le temps ou parcequ’après avoir lu les commentaires précédents, j’ai l’impression que tout est dit et que je ne rien à ajouter. Alors vraiment j’adore à la fois la justesse de vos propos, votre sincérité et l’esthétique du blog (les photos, la mise en page). Je me retrouve dans cette envie de découvrir le monde et en même temps d’avoir une démarche la plus écologique possible. J’ai testé les biscuits au sésame récemment, j’ai adoré. Votre blog que je n’ai pas suivi entièrement m’apporte des pépites d’activités sympas à faire avec les enfants, de lieux à découvrir, de recettes, d’astuces déco et zéro déchet. Et je n’arrive pas à m’intéresser à Instagram, trop superficiel et peu lisible pour moi. Alors je suis contente que vos ayez encore cette envie d’écrire et de partager avec nous. C’est extra. Internet et les ebook n’ont pas empêché les irréductibles de continuer à lire de vrais livres non? Et même la presse papier. Alors même si le nombre de lecteurs est en baisse, c’est peut-être qu’il s’agit de la crème des lecteurs 😉 Evidemment je comprendrais que pour les raisons que vous évoquiez vous soyez démotivée mais je regretterais votre blog si vous décidiez de le fermer c’est certain. Et je serais obligée d’aller sur Insta… arf…

  47. Bonsoir Deborah,
    Un commentaire rapide parce que je comprends parfaitement à quel point c’est frustrant d’écrire sur son blog sans avoir de retour. Pourtant, j’adore te lire mais c’est vrai qu’une fois ma lecture terminée je n’ai plus le temps pour commenter – ou je ne le prends pas. J’en suis désolée et j’essaierai dans l’avenir de le faire de façon plus systématique.
    Ton blog est une bouffée de bonheur et d’authenticité, je crois qu’il fait beaucoup de bien à de nombreuses mamans.
    Je t’embrasse et espère te lire à nouveau, pleine d’envie de partager encore !

  48. Oh non … Pas elle ! Voilà ce que j’ai pensé d’abord à la lecture de votre dernier article .. C’est vrai je commente peu et je comprends votre raisonnement : temps passé , exposition …
    J’aime lire vos articles : réflexions de fond sur des choix de vie, voyages, bons plans , deco et activités avec les enfants et vos magnifiques photos et votre style .
    J’ignore l’avenir des blogs mais , oserais je le dire ? Je ne veux pas vous «  perdre » !

  49. Premier commentaire (il me semble?) sur ce blog ou l’on se sent si bien…

    J’ai ressenti la même chose au niveau des blogs que j’aimais lire et qui disparaissent au fur et à mesure.

    Je suis sûrement old school mais j’aime les articles fleuves. J’ai quand il y a plein de choses à lire.
    J’adore particulièrement les articles que vous faites sur l’écologie, la réduction des déchets. Et que dire des recettes partagées!!!

    Cela n’est peut être que mon avis mais je serai triste si votre blog disparaissait.
    Bien sûr je comprend le côté un peu « désespérant » d’un blog sans retour, je l’ai testé à une époque

    Bonne journée

  50. Bonsoir Debohra,

    Un petit message pour te dire que je te lis tres tres régulièrement et que je commente trop peu.
    J aime beaucoup ta sincérité ton authenticité.
    Ton blog est vraiment très riche et varié.
    C’est une bulle positive pour moi lorsque je lis un de tes articles.
    Il y a toujours une vrai réflexion dans tes articles, un fil conducteur, et en même temps de l humour.
    Ce serait vraiment dommage que tu arrêtes même si c’est chronophage.
    Merci pour ton blog.

  51. Bonjour Deborah,
    Je n’ai jamais posté de commentaire sur ton blog, et pourtant je le lis très régulièrement depuis 3 ans, et surtout ces derniers temps car justement parmi tous les blogs que je suivais, tu es l’une des seules qui résistaient à cette « mort des blogs »!
    Je n’ai pas de compte instagram et ne compte pas en ouvrir un jour. Depuis peu je vais y voir « hors connexion » ce que deviennent les blogueuses que j’aimais bien. Et je regrette les mêmes choses que toi! C’est pour toutes les raisons que tu cites que je n’ai pas non plus de compte facebook par exemple. Le seul réseau social auquel je n’ai pas su résister est pinterest, je l’avoue. J’aime beaucoup l’intimité que permet le blog.
    Sache que de l’autre côté de ton écran, tu touches toujours beaucoup de personnes, et en tout cas moi, tu me touches énormément. Toi et moi avons beaucoup de centres d’intérêt en commun (par exemple l’envie de consommer mieux et moins et de faire attention à notre planète), une approche semblable de l’éducation de nos enfants, des atomes crochus en terme de déco, le même problème d'(hyper)sensibilité et la même perception sur l’idée que finalement ce n’est pas qu’un problème mais aussi une qualité… D’ailleurs nous habitons la même région et j’apprécie d’autant plus ton univers que je m’y sens un peu chez moi!
    J’avoue que je serais peinée que tu cesses d’écrire ici, ce serait un peu comme quand une amie à laquelle tu tiens déménage à l’étranger…
    Ces dernières semaines, tu as publié tes articles sur les avantages et inconvénients de travailler chez soi, et cela tombait pile au moment où je me posais la question de me reconvertir vers quelque chose de plus créatif et personnel. Cela a vraiment fait écho à mes interrogations du moment, et je me suis sentie tellement réconfortée de savoir que c’est possible! La preuve? Débo l’a fait : elle vit de sa passion. Alors pourquoi pas moi aussi, un jour, plus tard… Cela prendra du temps, c’est sûr, mais tu auras fait partie des personnes qui m’auront aidé à faire germer cette petite graine d’idée là. Merci pour ça.
    J’ai adoré ton article précédent sur les 7 moments importants, et j’en ai profité pour relire tous les articles que tu cites. Tu écris vraiment bien. Comme Ritalechat que tu évoques plus haut (et chez qui je ne commente pas non plus, honte à moi!), j’aime te lire pour la poésie de tes mots et l’émotion que tu sais transmettre. Les survivantes des blogs sont les plus littéraires, ce sont celles qui aiment les mots, et ce n’est pas un hasard. Il faut dire que cela demande plus d’investissement d’écrire un article que de poster une photo sur IG, alors finalement celles qui continuent, ce sont les plus courageuses et les plus intéressantes.
    Promis, si tu continues, je commenterai plus souvent pour te montrer que je suis là, parmi tant d’autres, à te lire et t’apprécier.
    Merci beaucoup pour ce que tu fais, et à bientôt j’espère!
    Mélanie

    1. Merci d’avoir pris le temps de m’écrire tout ça. C’est adorable et terriblement remotivant.
      Je suis flattée de la comparaison avec Ritalechat car j’aime beaucoup sa façon d’écrire

  52. Bonjour,
    Je me joins aux nombreux commentaires (je n’ai pas tout lu il y en a trop!) pour dire que moi non plus je ne commente pas, ou très peu, mais j’ai un grand plaisir à te lire. Je constate aussi que beaucoup de blogs ferment, ou ralentissent fortement pendant que les comptes Instagram se multiplient et enflent à vue d’œil… Je n’en ai pas, ni de compte Facebook d’ailleurs, et je serais vraiment triste de voir que tu cesses ton blog pour « le côté obscur de la Force ». J’aime ta façon d’écrire, les sujets traités, les articles longs… j’aime faire une pause sur ton blog et fouiller des articles que je connais pas encore (j’ai découvert ton blog il y a un an seulement…). Je comprends ta lassitude mais courage! Tu nous manqueras si tu arrêtes!

  53. J’adore Instagram pour les belles images mais je suis toujours les blogs que j’aime…Je commente rarement, c’est vrai…J’aime les jolis mots choisis par les blogueuses, les émotions qu’elles transmettent et je ne me sens pas toujours à la hauteur pour laisser un commentaire…et pourtant je viens chaque matin sur votre blog ! J’image le temps que vous devez prendre sur vos vies personnelles pour faire vivre les blogs, le fait de se mettre « à nu » pour certains articles mais j’apprécie vraiment ces articles plus profonds qu’une seule image instantanée (et retouchée)…Merci de continuer !!!!!

  54. C’est certain que c’est bien difficile de trouver toujours de nouvelles idées d’articles, trouver le temps , les mots… Nous sommes dans uns société où tout va, doit aller vite, ne pas perdre de temps, ne pas se poser de question…
    Instagram c’est chouette, mais c’est surtout de jolie photos, j’aime y trouver une belle couleurs, une lumière, un sourire…Mais je continue de lire certains blogs pour le plaisir des mots justement. Et prendre ce temps, de lire, de penser, de découvrir et parfois de donner mon avis. Les blogs que j’aime j’y attends avec impatience les nouveaux articles
    Sincèrement je trouverais dommage que les blogs disparaissent au seul profit d’instagram

  55. Alors je croise les doigts pour que tu ais encore longtemps la motivation de continuer à écrire ici !
    Personnellement, je continue à adorer les blogs, et d’une manière générale le contenu à lire.
    Même sur Instagram, je recherche les comptes ‘bavards’, et souvent les légendes et leur ton m’attirent plus que les images. Mais je suis peut être un dinosaure, je ne sais pas !
    J’apprécie énormément l’espace que tu as créé ici. Les thèmes sur lesquels tu écris me touchent et me font réfléchir. Et encore plus ces dernières années, où tu sembles avoir trouvé une sérénité dans ta vie (de femme, de mère, de photographe) qui de manière irrationnelle m’apaise qd je viens te lire.
    Je ne mesure pas je crois à quel point les commentaires sont importants pour toi. Au vu des nombreux commentaires au dessus, je ne suis pas la seule à avoir eu envie de te soutenir. Car même si je commente très peu, je lis tout, tu me fais réfléchir et c’est trés important pour moi. Je vais assayer de commenter plus souvent !

  56. Je suis d’accord avec toi. Plein de blog que je suivais ont disparus. Et finalement j’ai retrouvé leur auteur sur Instagram. Mais ce n’est pas pareil…. même si je suis contente de les avoir retrouvées.
    J’aime beaucoup ton blog car je me retrouve dans ce que tu partages et j’espère qu’il durera ce blog meme si je ne te suis pas depuis le début de son existence. Mais j’ai découvert d’anciens articles que tu avais écrit cette semaine. Et ils m’ont d’ailleurs beaucoup émue, voir même fait couler quelques larmes.
    Alors merci pour tout ça Deborah.

  57. Bonjour Debo,
    Ton article a tellement fait réagir ! c’est un peu vrai tout ce qu’on voit là. Internet évolue, les centres d’intérêt aussi.
    J’ai aussi un blog sur les activités pour enfants. Avec jamais de commentaires ou presque. Mais je ne laisse pas tomber parce que je vois bien que les gens viennent, lisent, prennent un peu de temps et trouvent quelques petites choses par ci par là qui les intéressent. Parfois j’ai un mail de remerciement, quelques questions. Et rien que pour ça je continue.
    Juste un petit message pour tous les blogueu.ses.rs : ne baissez pas les bras on vous lit !
    A bientôt ! 😉

  58. Bonsoir,
    Je ne laisse que très rarement des commentaires mais saches que j’aime beaucoup te lire et que si ton blog disparaissait cela me manquerai énormément.
    S’il te plait ne baisse pas les bras, courage!

  59. Salut
    je commente rarement (un post sur 10 ?) mais je te lis depuis longtemps et comme toi j’ai du mal avec Instagram, je prèfère les blogs à l’ancienne même si beaucoup ont disparu. Je n’ai jamais beaucoup commenté, tout simplement parce qu’après si on veut voir es réactions aux commentaires il faut revenir et c’est sans fin, mais j’apprécie beaucoup ce que tu fais, j’ai peut-être eu tort ? Bonne continuation en tous cas, car tout ça ça prend du temps, moi j’ai laissé tomber mon blog après 5 ans.

  60. juste un petit mot en passant, pour te dire que je te suis toujours avec beaucoup de plaisir.
    j’ai été pas mal prise ces derniers temps par un joli mariage à préparer et à vivre 😉 et j’ai du coup plein d’articles de retard, mais je vais me rattraper!
    continue comme tu es, moi tes articles m’apportent beaucoup <3

  61. Je trouve ton analyse extrêmement juste ! Je crois que c’est tout à fait ça, on a plus le temps. Il nous faut du rapide à consommer. C’est extrêmement triste comme constat mais c’est la réalité. Aujourd’hui je consomme du Instagram à mes pauses toilettes, je zappe, je zappe comme pour en voir le plus possible en 5 minutes.

    L’espoir c’est peut-être aussi que cette consommation d’instagram ne va pas durer éternellement et qu’un jour les gens prennent le temps et réalisent qu’il veulent consommer moins mais mieux (comme le comportement de consommateur qu’on peut avoir en ce moment).

    J’aime toujours autant te suivre en tout cas même si je viens moins régulièrement

  62. Bonjour !!
    Alors moi je te lis, + ou – régulièrement, mais je ne rate pas un article ! Toujours un bonheur de venir ici, ma petite parenthèse pleine d’optimisme, d’idées, de jolies choses… Certes je n’ai dû publier une seule fois, j’imagine comme ne pas avoir de retour doit être frustrant, ma position passive reflète + un respect pour tes articles qu’une indifférence ! Continue, tu es un modèle et une bouffée d’oxygène 🙂

Laisser un commentaire