10 inconvénients à travailler de chez soi

A ceux qui pensent que travailler de chez soi c’est le pied… c’est le moment de l’heure de vérité. Non travailler à la maison n’offre pas que des avantages.

  • Le manque de reconnaissance. Travailler à la maison pour l’entourage plus ou moins proche peut être synonyme de ne pas travailler du tout. C’est accentué par le côté disponible, si nous pouvons récupérer les enfants 16h30 ou les amener au sport le mercredi, cela envoi souvent le message qu’on ne travaille pas, ou pas vraiment du moins.
  • Les corvées de la maison. Comme on est à la maison, on peu facilement lancer la machine ou le lave vaisselle, d’ailleurs certaines m’ont dit que pour elles c’était un avantage… Plier du linge pendant sa pause déjeuner ou passer l’aspi pour s’aérer l’esprit… c’est pas vraiment des pauses et à bien y réfléchir travailler à la maison peut facilement vouloir dire double journées: ménage + travail.
  • Ne plus avoir d’horaires de travail. La flexibilité évoquée dans les avantages peut facilement glisser vers un inconvénient. Comme on a laissé son travail en plan de 16h30 à 20h30 pour s’occuper des enfants, on va naturellement s’y remettre de 21h à 23h, ce qui signifie ne plus avoir de moment pour relâcher la pression…
  • La difficulté à déconnecter de son activité. Vous avez déjà essayé de passer un week-end au bureau? On est toujours au travail et on n’est même plus choqué de répondre à ses clients le dimanche soir à 21h. On ne peut pas laisser les problèmes du travail au travail… puisque c’est la maison.
  • Peu de vie sociale. Pas de collègues relous c’est bien… pas de collègues du tout c’est moins drôle. Alors bien sur on croise sa boulangère, les parents d’école etc, mais c’est assez mince au quotidien. Même pour moi dont l’activité repose beaucoup sur le contacts humains lors des séances, je souffre de cette solitude une fois rentrée à la maison.
  • L’installation approximative à la maison. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir une pièce dédiée pour travailler et même si c’est le cas ce n’est pas toujours agréable de s’installer seul dans une pièce fermée. Se créer un endroit de travail est en soi un véritable travail. La grosse chaise de bureau est confortable et ergonomique mais elle est chère et disgracieuse. Le bureau va vite se remplir de dessins d’enfants, je fais peut être des généralités, je ne sais pas comment ça se passe chez les autres, mais moi je trouve que je ne suis pas forcement bien installée.
  • La précarité financière. S’il s’agit de télétravail ce n’est pas un une donnée à prendre en compte mais lorsqu’on est entrepreneur c’est la plus grosse prise de risque. Cela génère forcement de l’inconfort et du stress. Je trouve que c’est finalement assez difficile de trouver le bon équilibre, entre ne pas être submergée et avoir suffisamment de travail.
  • La responsabilité ne repose que sur nous. Personne pour nous relire, ni pour vérifier vos estimations. Personnellement j’aime assez travailler seule mais parfois c’est lourd, c’est beaucoup de poids pour une seule personne et je me dis que ça doit être bien agréable d’équilibrer les charges.
  • La sédentarité physique. Et oui si on ne marche même plus pour aller jusqu’à son travail, on bouge moins c’est certain.
  • Devoir se préparer le déjeuner. C’est un détail mais alors qu’est ce que ça peut me coûter certain jour cette corvée du déjeuner, lorsque tu as peu de temps mais que tu veux quand même manger correctement c’est un vrai casse tête. Ici c’est quitte ou double soit je me fais un super plat, souvent à base d’ingrédients que Chéri ou les enfants n’aiment pas et donc que je ne mange pas souvent, soit c’est mix de restes mi sucré mi salé…
Quand le bureau se transforme en étendage

Distraction de pause déjeuner

L’idée de s’est article m’est venu car justement je me sens confrontée à plusieurs difficultés en ce moments. Je pense qu’il n’y a rien d’insurmontable mais il y a un petit travail à faire sur moi même, sur mes habitudes, mon poste de travail et une organisation à mieux roder. Peut être que lorsque j’aurais trouvé un meilleurs équilibre, je viendrais vous proposer mes petites astuces à ce sujet… ça pourrait être sympa, non?

19 réflexions au sujet de « 10 inconvénients à travailler de chez soi »

  1. Je travaille depuis un an à la maison également et je suis d’accord avec tous les points que tu cites. Pas toujours évident, mais à mes yeux les avantages l’emportent tellement sur les inconvénients. Après, je pense que ça dépend aussi beaucoup des tempéraments.
    Nous ne sommes pas seules 😉 Finalement, on est collègues auto-entrepreneuses, ca compte non? 😉

  2. à mon avis, une pièce où l’on travaille uniquement, et dont on referme la porte après avoir travaillé est une façon de contrer une partie des inconvénients dont tu parles. Lorsque tu quittes la pièce, tu as fini ton boulot, et tu penses à autre chose (ménage, courses ou enfants à aller chercher)
    C’est ma façon de faire, car je travaille à temps partiel de chez moi (bureau fermé)
    Mais chacun a ses habitudes et j’imagine que c’est certainement compliqué d’avoir une pièce dédiée au boulot.
    Bonne journée!

  3. Je rejoins à quasi 100% cette liste d’inconvénients. Comme tu le disais, pour les télétravailleurs, la précarité financière joue peut-être un peu moins et je rajouterais que la responsabilité de mes tâches ne repose pas que sur moi vu que je bosse en équipe (encore une fois, télétravail).

    Dur, dur, de déconnecter. C’est ce qui me pèse le plus… J’ai un espace de travail dédié, mais la maison étant encore en travaux, il manque une porte et ça fait du bruit pour les enfants si je recommence à bosser le soir (quand ils dorment, pas de souci, c’est plutôt au moment de les coucher – si je dois attendre, je n’ai plus envie). Je ne travaille plus sur portable depuis trois ans (j’avais un mal de dos atroce), donc je suis liée à mon poste de travail fixe que je ne peux pas bouger au gré de mes envies (genre aller travailler dans un café pendant les deux heures de garderie d’un enfant). Mais ça, c’est vrai aussi pour les employés de bureau 🙂 🙂

    1. C’est vrai que j’aime bien la mobilité qu’offre l’ordi portable, je peux changer de bureau dans la journée, j’aime bien ça (par contre oui ça manque de confort)

  4. Pour certains points je suis d’accord. Moi j’ai les enfants avec moi et avant je les récupérait quand même le midi donc les 2 vrais repas par jour je trouve ca difficile même si je m’organiser. On fait un repas le soir et le lendemain c’est restes + crudités ou soupe. J’aime changer de poste de travail, au bureau, dans la cuisine, dehors… Et j’aime ma solitude, cela ne me dérange pas de du tout de travailler seule.
    Mon erreur a été de me rendre disponible avec l’école et l’association de parents, je suis vite devenue celle qui peut toujours se libérer n’importe quand et les gens en ont oublié que j’avais quand même un travail.
    Je suis absolument ravie de mon choix, après il faut une bonne organisation et surtout être clair avec son conjoint et ses proches. Bon courage pour tes ajustements.
    Justine eff

    1. pour moi récupérer les grands entre midi et deux c’est juste inenvisageable! Surtout que j’ai déjà Loni un jour sur deux.

  5. Je te cite « travailler à la maison peut facilement vouloir dire double journées: ménage + travail. »
    Alors je crois que c’est plus une histoire de charge mentale que d’être à la maison ou non. Clairement je bosse à l’extérieur, et quand je rentre je commence ma deuxième journée. Le ménage ne se fait malheureusement pas tout seul, ni les lessives, ni les courses, ni les gouters zero déchet ni les repas… Qu’on soit en travail à la maison ou à l’exterieur…

    De mon coté je ramène un peu trop de travail chez moi le soir, du coup je connais aussi les reconnexions et les mails à 22h … tout comme les mails pro accessibles sur le tel portable et auxquels je répond sans même y prendre garde le dimanche entre 2 parties de foot…

    1. Je me suis peut être mal exprimée. Ce que je veux dire c’est que moi quand je suis à la maison, je me sens obligée de faire l’intendance de la maison, du coup quand mon conjoint rentre tout est fait alors que si on rentrait tout les deux en même temps on se partagerai mieux les tâches

  6. Coucou. moi je suis prof et donc normalement pas du tout dans la « case » de ceux et celles qui bossent à la maison .
    Et pourtant j’y passe la moitié de mon temps de travail (malgré les idées reçues que les médias adorent propager). Je suis environ 20 à 25h sur mon lieu de travail, le lycée et je bosse tout autant de chez moi. Je me reconnais en tous points dans ce que tu as décrit et en même temps je cumule aussi les inconvénients de bosser hors de chez moi. 😬😊

    1. Et oui les profs travaillent à la maison! Et même travaillent tout court!!! Les idées reçues ont la vie dure

  7. Travaillant à mon compte à la maison avec des horaires extensibles suivant les saisons pas de week une permanence H24 7j/7 cette les avantages sont nombreux mais les inconvénients aussi… Je te rejoins sur bcp de points seul différences sont pour les repas de midi car les enfants mangent à la maison.

  8. J’aime beaucoup ton petit coin bureau ! J’aimerai tellement en avoir un comme ça ! Je bosse souvent depuis mon lit, pas super pour le dos… Mais effectivement, je me retrouve dans tous tes points. Mes proches ne comprennent pas forcément mon travail à la maison, j’avoue passer beaucoup plus temps à ranger et faire le ménage, je bouge beaucoup moins, le salaire on en parle pas (source de stress) et il est 19h19 et je bosse encore !! Bosser chez soi représente du positif et du négatif ! Du coup, je fais les 2 ! Salariée et entrepreneuse !

    Line de https://la-parenthese-psy.com/

  9. huhu mais quand on travaille à l’extérieur on doit aussi se préparer son déjeuner tous les jours 🙂
    Par contre l’avantage que j’y trouve aussi (à bosser ailleurs) c’est de profiter la pause dej (quand on en a, ce n’est pas toujours le cas) pour caser les trucs utilitaires: rdv médical, shopping nécessaire, trucs administratifs etc. du temps de gagné sur le marathon de la fin de journée.

Laisser un commentaire