Nos objectifs verts pour 2019

C’est une petite mise au point annuelle que j’aime bien faire, et aussi rendre publique, car c’est d’autant plus motivant. C’est d’ailleurs très bien de les mettre par écrit car ça m’a permis de me rendre compte qu’on n’avait presque rien fait de ce qu’on voulait mettre en place… C’est fou car j’ai pourtant l’impression qu’on a drôlement avancé cette année… Mais peut-être pas dans les directions qu’on s’était données.

Déjà en 2018, il y a eu Loni et toutes les préoccupation concernant le jardin/ potager/ poules/ compost au printemps sont passées à la trappe. Mais justement comme il y a eu Loni, il y a eu l’aventure des couches lavables, il y a eu un équipement super minimaliste et éthique. Et finalement toute l’année s’est déroulée comme ça.. Un peu à côté de ce qu’on s’était fixé.

Ce qu’on a fait de notre liste de 2018:

On a isolé le chauffe-eau. A défaut de changer de porte d’entrée, on a installé un volet qui est très isolant au moins pour la nuit. On a réussi à réduire nos déchets en vacances et à consommer moins et mieux.

Ce qu’on a fait qui n’était pas dans la liste:

Continuer le fait-maison. Manger moins de viande. Manger plus de bio. Acheter beaucoup moins. Acheter moins de plastique. Réparer plutôt que de changer etc. Finalement on a plutôt été efficaces sur les petites actions que sur les gros travaux..

Pour 2019:

  • Installer un kit fuel sur notre voiture thermique. De façon à rouler à 85% à l’alcool.
  • Isoler le plafond du garage… On ne va pas pouvoir reporter éternellement.
  • Réduire au maximum l’achat de plastique, donc briques en carton ou bouteilles en verre dans l’alimentation. Mais aussi essayer de limiter le plastique des jouets (par exemple plus de crayons de couleur et moins de feutres) et emballages.
  • Moins de commandes en ligne. Pour moins d’achats d’une part et moins d’emballages/ transport d’autre part.
  • Faire un compost! Cette fois on va être obligé puisque notre dernière poule vient de mourir….
  • Et reprendre des poules au printemps dans un joli enclos tout neuf.
  • Acheter le plus possible seconde main (y compris pour notre canapé)
  • Privilégier la récup ou le fait-main pour la rénovation de la cuisine.
  • Et puis juste continuer d’avancer comme nous le faisons.
  • Ah et si être plus positifs devant les enfants, qui s’inquiètent un peu trop pour leurs âges.

A vous la parole, quels sont vos objectifs ecolo pour l’année??

24 réflexions au sujet de « Nos objectifs verts pour 2019 »

  1. Coucou Débo !
    C’est une belle liste ! Je te souhaite de pouvoir faire un joli bilan en 2020 !!!!
    De notre côté, on va essayer de passer au vrac pour un grand nombre d’aliments (j’ai trouvé un endroit pour cela), réduire l’usage des sachets en plastique (les fins sachets en plastique ne sont pas interdit en Tchéquie et c’est horrible comme c’est envahissant… ils nous en donnent pr tout et n’importe quoi), installer une ventilation mécanique (la maison est trop isolée :-/) et avancer sur les produits ménagers home-made.
    Pour les enfants, je suis d’accord, ils ont très vite conscience des bouleversements climatiques et de leurs impacts négatifs, les discours sont angoissants et ils le ressentent beaucoup. J’essaie aussi de positiver, de leur montrer qu’il faut agir et trouver des solutions pour améliorer les choses.

  2. Bonjour
    Une belle liste ! ici aussi je réduis peu à peu les plastiques et autres substances « chelou »
    Je voulais te demander si au niveau lessive tu utilisais toujours la même version maison : 1 cc de savon noir + une cc de cristaux de soude et si tu en étais satisfaite ?
    J’avoue que la quantité me fait un peu peur est ce suffisant 1 cc ?
    Merci pour ta réponse
    Belle journée !!

    1. oui oui c’est bien ces quantités! Par contre je l’utilise pour une machine sur 2, car lorsque je fais tourner une machine de blanc avec les couches lavables, j’utilise une lessive ecocert du commerce

  3. A la maison, notre démarche vers le zéro déchet est désormais bien installée ! Maintenant mon objectif est de réussir à faire vivre notre petite entreprise « et puis Colette », une boutique en ligne où nous allons vendre de jolis carrés de tissus seconde main pour emballer les cadeaux en remplacement du papier/scotch jetable. Toute la démarche est zéro déchet, il s’agit de n’utiliser que des fils et tissus seconde main. Il me tarde de lancer @etpuiscolette pour de bon ! Pour le moment seul le compte Instagram est vraiment actif, on travail dur pour que la boutique puisse ouvrir avant la fin du mois 😀

    1. Oui je suis cette nouvelle aventure et je ne manquerais de relayer l’ouverture de la boutique!
      Je te souhaite de rencontrer tout le succès que tu mérites.

  4. Continuer ce que l’on fait déjà: récupérateur d’eau pour le jardin, compost, on récupère même l’eau du ballon d’eau chaude pour arroser les plantes car mine de rien ça fait 2 à 3 litres d’eau par jour qui partent par le groupe de sécurité pour rien, continuer à faire de la lessive et de l’adoucissant maison, continuer à utiliser des lingettes en tissu, continuer à acheter du seconde main sur vide grenier ou leboncoin (mes enfants ne portent que du seconde main sauf les sous-vêtements et chaussures!), continuer à faire des gâteaux maison, des compotes et confitures maison avec les fruits de nos arbres fruitiers, continuer à être raisonnable sur le chauffage, la lumière, l’eau, continuer à vendre ou donner ce dont on ne se sert plus au lieu de jeter, utiliser du vinaigre blanc pour produit anti calcaire…
    Pour 2019: manger mieux, plus sain, faire plus de goûters maison, acheter des aliments en vrac,…et si déjà on arrive à faire tout ça, je serai contente!

  5. Objectifs 2019 : changer de fournisseur d’énergie pour un proposant uniquement de l’énergie renouvelable et ne pas prendre l’avion de l’année (tant pis pour mes envies de Grèce). Bonne année green !

  6. J’ai fait une liste cette semaine et j’aimerais essayer d’aller plus loin mais je veux être raisonnable dans le changement, mon mari n’est pas facile à convaincre pour tout!
    Donc cette année les objectifs c’est surtout de faire plus de produit d’entretient maison, pour le lave vaisselle, lessive(j’avais testé une recette mais ça n’a pas été concluant) , et passer plus au vrac et surtout trouver une solution pour ne plus acheter de bouteille d’eau. L’eau du robinet a vraiment un goût très prononcé de javel. C’est compliqué.
    Et sensibiliser les enfants.

      1. Moi j’utilise cette recette ci qui fonctionne chez nous très bien. (après ca dépend peut être du type de l’eau chez nous elle est très dure)
        je le stocke dans un grand pot en verre et dose avec une cuillère à soupe.
        3 CS Acide citrique
        3 CS Cristaux de soude en poudre
        1 CS Percarbonate de sodium
        1 CS Bicarbonate de soude
        3 gouttes Huile essentielle de citron

        Pour ce qui est des emballages, pour le lait dont les enfants font une consommation assez astronomique je m’interroge…. on ne trouve pas de lait en bouteille en verre et après entre tetrapack et bouteille plastique je ne suis pas persuadée du tout que le tetrapack soit mieux car c’est un alliage de couches de différents materiaux donc c’est pas terrible à recycler… Bref du coup je me suis repliée pour le moment sur les bouteilles plastiques car j’ai l’impression que ca se recycle mieux.
        L’étape ultime c’est d’aller chercher le lait frais à la ferme mais alors… quel boulot!!

    1. Ah et pour le goût de javel c’est super simple, il faut juste mettre l’eau dans un pichet avant de la consommer, le chlore va s’évaporer et l’eau ne sentira plus rien

  7. Ah j’aime beaucoup ce genre d’article car cela me donne des idées !
    Moi j’aimerais bien : réduire nos déchets encore et encore, installer un récupérateur d’eau dans le jardin, continuer à moins consommer et augmenter la part de fait maison dans l’alimentation.
    Ce qui m’embête c’est que j’ai changé de boulot et à mon nouveau travail on nous offre régulièrement beaucoup de produits de parapharmacie et c’est dur de résister à la tentation ! J’essaye de ne prendre que ce que je suis sûre d’utiliser (ou une de mes copines) mais moi qui avait réussi à réduire beaucoup nos emballages dans la salle de bain, j’ai l’impression d’un gros retour en arrière !

    1. j’ai eu cette impression à la naissance de Loni, avec tous les échantillons de cosmétiques bébé qu’on m’offrait de toutes parts. A la fois c’était pratique et tentant et à la fois du gâchis et des déchets en plus.

  8. Bonjour Débo,

    Alors moi j’espère pouvoir continuer sur notre chemin, plus de voiture pour aller travailler ni en vacances, 100 % transport en commun. Le vrac pour quasiment tout et le marché pour les produits frais. Cette année j’ai espoirs de « rapatrier » le poulailler à la maison car il n’est pas sur place et c’est galère pour les déchets qu’elle mangent. Et assumer se que je fais.

  9. coucou super bilan
    Moi j’ai mis en place beaucoup de petites choses mais ce qui a le plus d’impact c’est qu’on a fait une croix sur l’avion depuis 5 ans (y pas à dire au final c’est ce qui pollue le plus). Bon c’est super dur surtout quand les papis mamies ou tatas envoient leurs photos de voyage !!

  10. J’aime beaucoup ton placard!

    Nos objectifs ici sont minimes mais quand même… Passer au vrac et aux contenants en verre :grosse étape puisque notre 50m2 ne nous offre pas des rangements à rallonge, du coup on va devoir investir dans un meuble à composer soit même chez ikea. Sauf si d’ici là j’arrive à trouver la pépite en seconde main 🙂
    Consommer plus de saison, on a tendance à acheter nos légumes selon nos envies et pas selon la saison… Réduire un maximum l’utilisation de la voiture pour aller travailler, j’ai récupéré le vieux vélo hollandais de ma maman, suffit juste de le remettre en marche 🙂

    Ton article m’inspire vraiment, je pense du coup faire une vraie liste bien comme il faut avec mon barbu, l’afficher, et pourquoi pas en parler sur mon blog…

Laisser un commentaire