8 ans

Roméo…

8 ans aujourd’hui.

Lorsque j’ai tenu ce tout petit bout de bonhomme dans mes bras pour la première fois, j’avais bien conscience qu’il allait grandir… Mais 8 ans, ça me paraissait vraiment très loin, à une éternité même. Pourtant quand aujourd’hui je fais la projection dans l’autre sens, cette éternité s’est réduite à une poignée de minutes. C’est étonnant cette distorsion du temps. Je me souviens si bien de ce jour de novembre 2010, de ce soleil, de ce bonheur, et puis de cette rencontre si évidente, de la tempête de neige sur Lyon. Je me souviens de son papa portant la nacelle lourde d’un bébé tout neuf, marchant de dos devant moi en direction de la porte de notre chez nous, et de mes pas qui craque sur la neige fraîche.

Roméo, tu as beaucoup grandi, moi bizarrement je n’ai pas l’impression d’avoir beaucoup plus de mes 26 ans de l’époque. Même si le temps m’échappe et que les anniversaires me le rappellent, je ne suis ni nostalgique ni mélancolique. Les souvenirs me réchauffent le coeur au besoin, mais depuis Roméo, rien ne compte plus que le moment présent. C’est lui qui m’a appris ça, que le présent est le passé savoureux du futur, et qu’il faut le chérir. J’ai tellement pris de plaisir à le regarder grandir ce petit bébé, j’ai aimé chaque progression, j’ai aimé le voir devenir un petit garçon, j’ai aimé l’entendre me raconter son monde, je n’ai plus jamais regretté que le temps s’écoule. Aujourd’hui, il est si grand, il est si vif et curieux. Il me raconte un peu moins son monde mais je profite d’y avoir encore une place importante. Il est toujours sensible et parfois insaisissable. Je savoure ces instants plus rares où il se blottit contre moi, je prends une grande inspiration pour graver l’odeur de ses cheveux et la douceur de sa tempe, je conserve tout ça pour les années moins tendres à venir. J’apprends à être une maman plus distante, plus confiante mais plus attentive à des besoins nouveaux.

Roméo, grand ou pas, tu seras toujours lié à moi. premièrement car nous sommes très semblables, et il y a toujours ce toi qui me ramène à ce moi de l’enfance. Mais aussi car d’une certaine façon j’ai exactement ton âge, certes dans une version maternelle, mais moi aussi je grandis, au fil de tes apprentissages et de tes préoccupations, et aujourd’hui j’apprends à être maman d’un garçon de 8 ans…. avec le plaisir intact des premiers jours.

Continues de grandir mon Roméo, je te suivrais toujours, de près ou de loin. Amènes moi où tu le souhaites, il n’y a rien que j’aime plus que redécouvrir le monde à travers toi. Continue de me faire grandir et de pardonner mon inexpérience.

Joyeux anniversaire mon petit grand.

Je t’aime.

13 réflexions au sujet de « 8 ans »

  1. Bon anniversaire à ton Roméo. Je resents la mm chose que toi. Mon grand de 1p ans. Pas vu le temps passer et pourtant c’est comme si c’était hier. Ils ont tellement à apprendre que ça en devient vertigineux. Profite de tous ces bons moments et gardons la bonne distance.
    Bonne journée à vous tous

  2. c’est très beau, très touchant, cet amour que tu déclames ainsi,
    une de tes phrase est magnifique, je te cite « le présent est le passé savoureux du futur, et qu’il faut le chérir », c’est absolument vrai, vivre le moment qui se joue en cet instant, est unique..une grosse bise à Roméo, pour son anniversaire!

  3. C’est la première fois que je commente, alors que je suis ton blog depuis quelques temps maintenant..
    Cet article est particulièrement touchant, quel amour pour ce grand garçon 🙂
    Et le temps passe tellement vite avec eux à nos cotés , qu il faut chérir tous les moments.
    Bon anniversaire à Romeo.

  4. C’est magnifique cette déclaration pour ton petit grand : à 8 ans ils commencent effectivement à devenir grand mais aiment encore être petit par moment. Profites en encore!!
    J’adore cette phrase « le présent est le passé savoureux du futur ». Qu’est-ce que c’est vrai.
    Bon anniversaire Roméo!

Laisser un commentaire