Mon experience autour de l’alimentation des bébés

L’alimentation du bébé…. vaste sujet, n’est-ce pas? Je décide d’aborder ce thème ici car Loni du haut de ses 6 mois a commencé à manger des légumes depuis un bon mois, mais aussi parce que récemment je suis montée à Paris pour la présentation d’un nouveau symbole que nous allons retrouver sur les aliments destinés aux bébés.

Au départ j’avais tout écrit dans cet article… mais c’était beaucoup trop long, j’ai donc décidé de diviser le sujet en deux: aujourd’hui je vous parle de mon expérience et de ma façon de m’organiser. Et demain je vous parlerai de ce nouveau symbole plus précisément, comme ça on reste dans cette thématique mais ce sera peut être plus digeste pour vous.

Pour commencer je vous explique un peu mon parcours avec mes enfants et ma façon de concevoir les choses en terme d’alimentation.

N’ayant pas allaité mes bébés j’ai très vite, pour ne pas dire tout de suite, été amenée à m’interroger sur les aliments que je leur donnais. Pour Roméo, j’étais une maman débutante, alors j’ai tout bien écouté et j’ai fait exactement comme on me disait. A la maternité on m’avait dit « s’il tolère bien ce lait, vous pouvez le continuer à la maison », j’ai entendu cette phrase comme une obligation et j’ai continué à acheté ce lait qui coûtait extrêmement cher sans me poser de questions. J’ai ensuite écouté la pédiatre qui avait dit « les légumes en premier, les fruits ensuite, la viande à partir de 6 mois, le poisson pas avant 9 et les oeufs après 1 an, et bien sur des textures lisses ». J’ai proposé à Roméo beaucoup de fait-maison et quelques petits pots. Il aimait tout alors je prenais un plaisir particulier à lui faire goûter plein de saveurs différentes et même des associations sucrées, salées. Je me suis bien amusée avec lui à cette période. J’achetais mes fruits et légumes chez un primeur, mais ce n’était que rarement labelisé bio.

Pour Mona, elle a souffert de maux de ventre et de régurgitations alors on a essayé plusieurs laits et j’ai compris à cette époque que c’était à moi en tant que maman que faire les choix que je considérais être les meilleurs en terme d’alimentation. Pour la diversification de Mona, j’avais changé de médecin, elle m’a dit « les recommandations changent tous les deux ans, donc faites comme vous voulez, tout est possible, on peut commencer par les fruits, les légumes, les deux à la fois, introduire les morceaux tout de suite, l’essentiel est d’éveiller le goût et la curiosité du bébé ». J’ai adoré ce discours. Mona a tout de suite été très intéressé par tout ce qu’il y avait dans nos assiettes à nous, donc on lui a rapidement proposé de gouter nos haricots verts, le melon etc. Je lui ai aussi préparé des purées moi même mais j’avais moins de temps, donc un peu moins que pour son frère, par contre je lui choisissais des produits bio, on a un peu fait ce qu’on appelle maintenant de la DME (diversification menée par l’enfant) sans le savoir. Et alors elle qui mangeait du tout et comme nous a fait un virage à 180°C à ses deux ans, j’ai appris plus tard que ça s’appelait la « néophobie alimentaire ». A partir de ce moment elle a commencé à refuser tout ce qu’on lui proposait et à vouloir du mouliné (elle qui mangeait des morceaux depuis ses 4 mois).

Pour Loni, on a fait des choix avant même qu’il naisse quand on a commencé à se renseigner pour le lait, car cette fois ci pas d’échantillons à la maternité, c’était à nous de choisir. C’est là que nous nous sommes intéressé à la norme française qui régit les aliments pour bébé et de cette obligation à ce qu’ils soient sans pesticides, sans additifs, colorants, conservateurs, sans nitrates etc. Pour la diversification, je n’étais pas pressé, on a commencé doucement quand Loni a paru intéressé, c’était la semaine de ses 5 mois, juste après avoir percé sa première dent. J’ai préparé des purées à base de fruits et légumes bio, mais aussi des légumes cuits en morceaux à machouiller. C’est donc un peu comme Mona, on lui prépare des morceaux et des purées, et de temps en temps on achète des petits pots, notamment pour l’extérieur. Roméo et Mona ont beaucoup pris en charge ce moment de diversification.

Si vous vous intéressez à la DME (diversification menée par l’enfant), plusieurs précautions sont à prendre comme donner des gros morceaux, toujours surveiller son bébé, attendre qu’il se tienne assis et commencer par le faire mastiquer avant de lui proposer des textures lisses. Je ne suis absolument pas une spécialiste de cette méthode, je vous laisse donc vous renseigner et en parler avec votre médecin pour vous faire votre propre avis. Je témoigne juste ici de notre façon de faire, celle qui convient à bébé et aux parents, approuvée par notre médecin.

Au quotidien, comment je m’organise? 

Je cuisine les purées de Loni une seule fois par semaine, je garde de quoi tenir deux ou 3 journées au réfrigérateur et je congèle le reste. Je cuis tout à la vapeur, je garde quelques légumes en morceaux pour qu’il les mette à la bouche seul et je mouline le reste. Je rajoute un peu d’huile d’olive dans chaque purée (enfin par les compotes hein). Pour les compotes, soit je ne fais que les mini portions de Loni, soit je me lance dans une grande mission épluchage et j’en fais pour toute la famille, car mes grands aiment beaucoup la compote au goûter. Je note le contenu du petit pot grâce à un bout de masking tape.

Les petits pots tout faits me sont surtout utiles à l’extérieur quand nous partons à la journée ou même plusieurs jours car ils ont l’avantage de ne pas avoir besoin d’être conservés au frais.

J’ai confiance dans les petits pots, je les préfère en verre qu’en plastique pour des raisons écologiques. Et je préfère les compositions simples. Je ne choisi en revanche jamais les préparations lactées, ni les biscuits… car pour les avoir goûter je n’aime pas le goût. Pour les yaourts je choisis des  bio nature ou des fait-maisons.

Au moment des repas, Loni mange juste avant nous en général, d’abord une purée, ensuite un petit biberon et pendant que nous mangeons, nous le laissons sur sa chaise haute juste à côté de nous et il peut, s’il le souhaite grignoter un gros morceau de légume ou de fruit. Quand il n’arrive pas à bien les attraper, quand la texture est un peu glissante comme la banane, je lui mets dans un petit accessoire avec un filet…. Je ne sais même pas comment ça s’appelle mais ça se trouve de partout. Il sait très bien l’utiliser et cet objet l’amuse beaucoup. Lorsque le fruit/ légume est dévoré, il le retourne pour machouiller la poignée.

J’ai la chance d’avoir eu trois enfants qui ont toujours été curieux de goûter et qui ont tout de suite accepté la cuillière avec plaisir, je sais que ce n’est pas toujours le cas. Comment s’est passé ce moment chez vous?

31 réflexions au sujet de « Mon experience autour de l’alimentation des bébés »

  1. Hello,

    de notre côté, nous sommes aussi chanceux : les 3 sont curieux et n’ont jamais posé de problème. Ils goûtent, parfois ils n’aiment pas, mais la plupart du temps ils adorent !
    Nous avons commencé la diversification vers 5 mois aussi. Comme je les allaitais, ça me permettait de tirer moins de lait lorsque j’étais au travail.
    Il me semble que nous avons commencé le salé et le sucré en même temps, et directement à la cuillère.
    Je pense que lorsque les enfants nous voit à table ensemble, ils nous imitent. Donc si on passe un bon moment, à discuter et à prendre plaisir à partager le repas, les enfants sont heureux également et le repas leur apparaît comme un moment important dans la vie de famille et ils s’y intègrent parfaitement.
    J’ai préparé les petits pots avec autant d’attention pour les 3 loulous : des produits d’un petit maraîcher du coin. Pour les compotes, je fais comme toi, souvent ça se termine en compote pour tout le monde et je congèle des petites portions bien utiles !
    Par contre pour les petits gâteaux, pour mes 2 premiers enfants je les faisais maison, mais malheureusement pour la 3ème, je n’ai pas du tout pris le temps. Donc de temps en temps, elle mange des gâteaux industriels (je regarde la composition…), le plus souvent des petits morceaux de pain.
    Les petits pots industriels sont là pour dépanner ou pour les grands déplacements. Pour une petite balade, je mettais la purée dans un pot de confiture, je faisais chauffer et hop dans un sac isotherme pour que ce soit à la bonne température pour le repas.

    Merci pour ton partage et tes jolies photos.

    Bonne journée 🙂

    1. Ce que j’ai oublié de dire c’est que pour la compote je prends aussi des gros bocaux de compote préparée en magasin bio et ça fait pour toute la famille! Ma belle mère m’en prépare aussi de temps en temps dans des gros bocaux.
      Je n’ai jamais préparé de gateaux speciaux bébé, par contre je leur faisais de la semoule au lait à la canelle ou à la vanille, Roméo et Mona adoraient ça!! J’en faisais une grosse casserole et je congelais plein de portions.

  2. Cet article tombe à pic, je suis en plein dans la diversification avec mon deuxième !
    Pour mon premier (il a 3 ans), tout avait « roulé » dès le départ, c’était plutôt un glouton ! On avait commencé aux alentours de 5 mois, en parallèle de l’allaitement, et il a toujours été réceptif à tout ce qu’on lui proposait (principalement des petits pots maison, voire parfois des « morceaux » mais assez rarement finalement. Je me souviens des feuilles d’artichaut, c’était très drôle !). Mais comme Mona, il a eu un petit passage difficile un peu avant ses 2 ans, où nous avons du faire un retour vers de la purée bien bien lisse !! Maintenant, il affirme ses goûts, mais il n’est pas trop difficile.
    Pour mon deuxième (7 mois et demi), ça a été un peu plus compliqué. Il souffre de régurgitations depuis sa naissance (mais pas de douleur, c’est déjà ça !). J’ai du écourté mon allaitement pour passer au lait en poudre épaissi. Pour lui laisser le temps de s’adapter, nous avons décalé le début de la diversification. Il a été un peu plus réticent aux premières cuillères, mais tout se passe bien maintenant.
    Il faut que je regarde le filet dont tu parles, pour les morceaux. C’est le « hochet » orange et bleu sur la photo ? Ca a l’air top ! Mais Emile n’a pas encore de dents, donc je me demande si ça n’est pas encore un peu tôt ?

  3. Coucou,

    Chez nous la diversification ça a été l’horreur, Capucine étant notre premier enfant on a écouté les conseils, et commencé à lui donner de la purée assez tôt, trop tôt. Résultat une petite fille malade pendant une semaine, j’ai tout arrêté et repris 2 mois plus tard quand moi je l’ai senti prête. Chez la nounou elle mange de tout à la maison, rien mais quand je dis rien c’est rien. Parfois une cuillère de yaourt en tout et pour tout pour un repas. Même en lui faisant des choses qu’elle aime. Le médecin m’a expliqué que comme je suis une maman stricte et que cette chipie a beaucoup de caractère c’est son moyen à elle de « lutter » contre moi, d’affirmer son indépendance. Je ne m’inquiète plus elle mange se qu’elle mange et je ne me fâche plus, et du coup ça va un peu mieux. Je ne rentre plus dans un super marché depuis longtemps donc petit pot que je congelais avec des produits du jardin ou du marché, et forcement de saison et local mais pas forcement bio.

    1. Ta Capucine a quel age?
      Je pense que tu as raison, il ne faut pas rentrer dans l’affrontement, même si parfois c’est penible et stressant pour nous en tant que parents.

      1. Elle vient juste d’avoir 3 ans et c’est toujours aussi compliqué de manger chez nous. Pourtant on mange à table tout les 3 on discute mais c’est pas génial, elle refuse totalement de manger autre chose que des pates à la maison. Alors les soirs ou ce n’est pas des pates (ce qui arrive quand même très régulièrement ;-)) et bien elle mange seulement un yaourt et un morceau de pain. Mais c’est plus calme et comme elle mange équilibré chez la nourrice je ne me fais plus de cheveux blancs pour ça.

  4. Bonjour !
    Je me permets un commentaire concernant la DME. En me renseignant sur cette méthode, j’ai appris beaucoup de choses, et notamment le côté sécuritaire. Il me semble important de préciser qu’avant que le bébé ait acquis la mastication, il ne faut pas proposer de texture lisse pour que ça reste sécuritaire (avec les purées/compotes, bébé perd le réflexe vomitif qui le protège quand il mange des morceaux). Il est également déconseillé pour des raisons physiologiques de commencer avant 6 mois et que le bébé se tienne bien assis seul.
    Loin de moi l’idée de vous remettre en question, mais il me semble important d’informer les parents qui tomberaient sur votre blog en faisant des recherches sur la DME et d’insister sur la nécessité de bien se renseigner.
    J’ai hâte de lire l’article sur ce nouveau logo !
    Merci pour vos partages !

    1. Oui je vais d’ailleurs le rajouter dans l’article tu as bien raison. Après pour en avoir discuté avec mon médecin pour elle il n’y a pas de soucis à passer des purées aux morceaux car elle dit que le reflexe vomitif ne se perd pas. Donc elle est ok pour que nous fassions du mixte. Mais je crois surtout que je vais rajouter qu’il faut en discuter avec son médecin ou une puéricultrice de sa pmi.

      1. Les médecins et puer ne connaissent souvent pas cette méthode…
        Le format et la texture des aliments n’en dojcent pas non plus être laissés au hasard. Par exemple il ne faut pas donner de pomme crue ou de carotte à un bébé qui a déjà des dents…
        Pour info l’objet s’appelle une grignoteuse et n’est pas non plus conseillé en DME car le bébé va téter et aspirer comme avec des purées. Or s’il faut ça avec un morceau, bonjour la frayeur 😳!

  5. J’ai eu beaucoup de chance, notre pepette (22mois) a toujours été très curieuse niveau alimentation.
    Je lui ai confectionné purée et compote maison à 100% de ses 4mois à 12mois, puis on c’est un peu renseigné sur les petits bio car pour les voyage c’été plus simple.
    Elle a eu très tot des morceaux car elle gouté nos assiettes, nous avons « respecter » les precaunisations, mais pas toutes, en effet le fromage au lait cru des 6mois, les yaourt nature au lieu des yaourt bébé.
    On respect encore aujourd’hui les quantités, car elle ne connait pas la sensation de satiété, et nous voulons faire attention a son poids.
    Aujourd’hui, elle mange de tout, enfin sauf pomme de terre (oui je sais c’est bizarre lol) fenouil, avocat et ananas.
    Question lait, j’ai allaité pendant 1mois et demi, les pires moments de ma vie, elle été malade avec des coliques horrible. J’ai arrêté et je suis passé au lait infantile (Guigoz car je connaissait la marque) 1ère age puis 2ème et a 12mois passage au lait entier. Vous me croirez ou pas mais depuis son passage au lait entier elle n’est plus autant malade. Avant c’ete otite sur otite, bronchite sur bronchite, etc …
    Vive l’instinct maternelle !! !! !!

    1. Quand elle prenait du lait maternisé tu veux dire??
      Les discours different beaucoup autour des laits de croissance tu as eu raison de t’écouter je pense

  6. Bonjour Déborah,
    je souhaitais savoir si Mona avait réussit à vaincre sa néophobie alimentaire ?
    Ma petite Lou de 14 mois mange de tout (je m’organise de la même façon que toi, je cuisine puis congèle les aliments et garde les petits pots touts faits pour les sorties en extérieur..) Mais son Papa est néophobe alimentaire depuis tout petit (aujourd’hui encore il est capable de manger seulement une dizaine d’ailments essentiellement du gras et du sucré…)
    Moi qui mange de tout et prône pr une alimentaition équilibrée, je reste donc très vigilante à ce sujet et cela m’intéresserait d’avoir ton retour.
    Bien à toi, emilie

    1. Mona est hyper gourmande elle admet bien volontiers que ses repas préférés sont le petit dej et le goûter!! Pour le reste elle mange de tout mais doucement et sans réel envie et en petites quantités. Elle a un petit appetit mais n’a plus peur de gouter. D’ailleurs recemment elle a decouvert qu’elle adorait la couenne de jambon… qu’elle avait gouté seule sans qu’on lui propose. Après c’est un peu frustrant de mon côté car c’est difficile de succiter du plaisir pour elle avec un plat salé… Mais je ne desespère pas, elle adore cuisiner avec moi et goute tout très facilement lorsqu’on cuisine donc je continue d’eveiller sa curiosité.

  7. Ici ma petite Lou va avoir 5 mois, nous avons commencé il y a 3 semaines à commencer à lui proposer des petites purées bien lisses car elle semblait s’intéresser au contenu de notre assiette. Ce n’était pas gagné au début, mais on fait à son rythme, certains jours il n’y a pas de purée ou de compote, d’autres elle dévore. Elle va à la crèche le midi mais je n’ai pas encore passé la main, la diversification c’est avec nous. J’aime tellement lui faire découvrir. Pour le moment tout est frais et bio, j’ai trouvé des petits pots en verre que l’on peut mettre sous vide et qui tolèrent la congélation donc c’est top. Et j’ai trouvé des petits pots de purée bio d’un producteur à côté de chez nous donc c’est vraiment chouette pour les week-ends ou quand on vadrouille.
    J’attends avec impatience qu’elle tienne assise seule pour lui donner des morceaux.
    J’ai quand même l’impression de moins me prendre la tête pour ma 2e que pour mon premier.
    Merci pour cet article !

    1. Bonjour, ou as tu trouvé ces petits pots en verre ? Car je ne trouve que de grands contenants ou sinon je recycle les petits pots en verre déjà préparés. Merci

  8. Nous avons choisi la dme. On ne regrette pas. Aujourd’hui, il a presque 1 an, mange tout seul et de tout (sauf les.choux, que ce soir vert, Bruxelles, fleur, ou brocolis !).
    Par contre les médecins qui connaissent la dme sont rares et même souvent plutôt contre. Comme d’habitude la France a un train de retard.
    Par contre il y a de supers groupes Facebook et sites internet. Il faut bien lire et se documenter avant. Mais c’est une chouette expérience que je renouvellerai avec le deuxième bébé.
    Pour rappel pour ceux qui lisent :
    Pas avant 6 mois
    Bébé soit tenir droit assis seul dans sa chaise haute.
    Il ne doit pas avoir manger de purées avant.
    Et il n’en mangera pas avant d’avoir bien acquis la mastication.
    Des morceaux de la taille du poing pour commencer. Bien cuits , qui s’écrasent en bouche.
    Pas de cru pour les légumes (sauf tomate sans peau, concombre),
    Fruits bien mûrs , pas de pommes crues

    Je crois que j’ai fais le tour 🙂

    Votre petit bonhomme est beau comme un cœur 😍

  9. Ici je prends plus mon temps pour ma 3ème que pour mon 1er, chez qui j’avais commencé à 4 mois car le médecin m’avait dit de faire ainsi. Là j’ai commencé à 5 mois tranquillement d’abord dans le biberon car la cuillère c’était compliqué. Maintenant à 6 mois elle s’y fait. Il y a des jours où elle prend toute la portion à la cuillère et des jours où on fait une partie à la cuillère et on finit au biberon. Je lui prépare moi-même les purées et compote comme pour les 2 grands avec des légumes bio que je prends chez une maraîchère à côté de chez nous. Et elle goûte à tout avec plaisir. Son frère et sa soeur étaient pareil à son âge mais en grandissant ils sont devenus plus difficiles. Et c’est parfois la galère pour leur faire manger des légumes hormis les carottes petits pois haricots tomates concombre. Je dois parfois tricher avec la soupe ou les purées pour leur faire manger des légumes. Pourtant je cuisine tout maison et ils sont souvent à côté de moi ou même avec moi pour cuisiner… ce qui est parfois source de conflit aussi… en tout cas Loni a vraiment l’air facile et à une bouille à croquer….

  10. Et bien chez nous à 7.5 mois c’est toujours la galère. On a essayé purée, compote, très lisse, avec du lait, à la cuillère, dans un biberon…rien ne marche. On passe des étapes, on a eu des grimaces, des envies de vomir, des poussage de cuillère, des détournements de tête. Maintenant quand on arrive à lui mettre qqch dans la bouche elle la laisse grande ouverte pour ne pas avoir à avaler…On a aussi essayé les morceaux, ça marche avec la banane (sans dire qu’elle mange mais elle le porte à sa bouche) je pense que depuis 1 mois et demi qu’on tente en quantité elle n’a pas avalé plus d’une demi cuillère…
    Mais bon moi je pense qu’elle n’est pas prête alors je propose et j’attend. C’est juste pénible pour les médecins et la crèche qui me mettent un peu la pression…

    1. Oui tu m’en as parlé… Après si elle grandi bien, ils n’on t pas à te mettre la pression.
      Est ce qu’elle machouille les objets, les jouets?

Laisser un commentaire