La vie simple en famille: vadrouilles et fait-maison

10 astuces pour se faciliter le retour à la maison avec son bébé tout neuf

Je me suis sérieusement penchée sur cette question étant donné que pour cette naissance, si tout se passe bien, je vais rentrer à la maison avec mon bébé de seulement quelques heures. C’est quelque chose qui me faisait assez flipper en début de grossesse, je voulais même enchaîner sur une hospitalisation d’au moins 48h. Et puis, au fil des semaines, à force de me préparer à cette naissance physiologique en maison de naissance, cette idée de rentrer rapidement dans mon petit cocon m’a de plus en plus séduite. Mais à certaines conditions bien sur.

J’en ai beaucoup discuté avec mes sages-femme qui m’ont aidé à réaliser que rentrer rapidement à la maison ne signifie absolument pas reprendre vite sa petite routine. D’après elles il faut envisager les premiers jours comme une hospitalisation à domicile et non pas comme un retour à la maison. Interdiction formelle de prendre la voiture, faire à manger, ou même lancer une machine à laver! Il faut donc s’organiser pour ne pas avoir à gérer l’intendance de la maison. Là je vous parle de ma situation particulière mais je crois que ces petites astuces pourront servir à toutes les jeunes mamans même celles qui effectuent un séjour traditionnel à la maternité.

Je vous avais sollicité sur Instagram et vous m’avez aidé à trouver des petites choses faciles à mettre en place pour se simplifier la vie.

1- Programmer le passage de sa sage-femme à domicile. Dans mon cas c’est absolument obligatoire, mais pour mes deux premiers j’avais bénéficié du passage d’une sage-femme au moins une fois par semaine pendant 6 semaines, et c’est super appréciable. Pas besoin de se déplacer, et une professionnelle pour nous aider dans tous les débuts de la maman ou du bébé. C’est un soutien précieux.

2- Compter sur le papa. C’est selon moi la base, il faut absolument que le papa se rende disponible pour les premiers jours à la maison, pour assurer l’intendance, et puis juste pour sa présence. C’est bien de discuter de ses attentes à l’avance, exprimer ce qui nous angoisse, ce pour quoi on pense avoir besoin de l’autre pour que le couple soit prêt.

3- Demander des petits coups de mains. Les proches vont défiler pour venir voir la petite merveille alors autant profiter de leur venue pour leur demander de vous récupérer vos courses au Drive du coin, pour en profiter pour vous ramener vos grands de l’école… On peut même se permettre d’abuser un peu plus avec sa mère et/ ou belle mère en leur laissant un peu de linge à laver et/ ou repasser, voire demander un plat cuisiné pour éviter cette corvée.

4- Anticiper les repas. Oui ça fait lien avec la phrase précédente. Déjà qu’en temps normal c’est dur de trouver une idée de menu pour chaque soir et le temps de s’y mettre, avec un bébé tout neuf (et des grands à gérer) c’est encore moins simple. Plusieurs solutions, les plats cuisinés surgelés, les plats maisons surgelés d’avance, ou les plats maisons rapportés par les proches. Dans notre cas nous avons un peu misé sur les 3 tableaux. J’ai fait un plein chez Picard avec notamment des purées toutes faites, des légumes cuisinés pour gagner un peu de temps, mais aussi en épicerie bio avec du pain d’épices, des biscuits pour les enfants, des legumes en conserves, j’ai aussi congelé un plat de lasagnes, un chili con carne et une pâte à cookies, ce qui pourra dépanner je pense, et enfin on a demandé aux mamies de nous ravitailler pour les premiers jours, donc avec tout ça, on devrait s’en sortir.

5- Préparer des piles de tenues toutes prêtes pour les aînés. On rassemble des tenues toutes prêtes sport/ école/ danse etc, pour n’avoir qu’à les sortir le matin et  gagner quelques précieuses minutes. On peut même décliner cette astuce pour le bébé.

6- Tenir la maison en ordre les derniers jours de grossesse. Essayer de n’avoir pas trop de retard dans le linge ou le ménage, déjà pour le plaisir de ramener son bébé dans une maison toute propre et puis pour éviter de devoir s’en occuper trop rapidement une fois rentré. Plusieurs mamans ont d’ailleurs conseillé de changer les draps de toute la famille en fin de grossesse, pour être tranquille une fois le bébé arrivé.

7- S’entourer de personnes bienveillantes et positives, et savoir limiter les visites. C’est le genre de moment où il faut vraiment privilégier la qualité à la quantité. On invite les personnes qui nous rassurent qui vont venir avec un bon fondant au chocolat et nous trouver radieuse malgré nos cernes, et on dit non à la vieille tata plein de bonnes intentions mais de mauvais conseils, ou au voisin, ou à la copine canon qu’on va détester juste parce qu’elle a le ventre plat. Si on a peur de vexer, on envoie son amoureux au casse pipe: on décide que c’est à lui de réguler les visites! Ben quoi?

8- Avoir tous les infos importantes à portée de main. Sur le frigo (ou ailleurs) rassembler tous les numéros vitaux: pédiatre, sage-femme, PMI, livreur de pizza… et toutes les petits détails à ne pas oublier: les premiers rendez-vous, les jours de sport des enfants, les invitations aux anniversaires… Les choses à faire: la déclaration à la CAF/ mutuelle/ prendre le rendez-vous du premier mois…

9- Deconnectez vous. Pas besoin d’être à jour de ses mails ou de ses conversations messenger, c’est vraiment le moment de profiter de l’instant. On met même son téléphone en mode avion pendant ses siestes!

10- Etre moins exigeante avec soi-même. C’est le conseil que vous avez le plus donné sur Instagram, aller à l’essentiel, être bienveillante avec soi-même, se répéter qu’on fait le max et même qu’on est une fille extra!!

Vous voulez rajouter quelque chose??



24 thoughts on “10 astuces pour se faciliter le retour à la maison avec son bébé tout neuf”

  • Se reposer !!! Car essentiel pour l’équilibre de tt le monde.
    Ne pas se surestimer
    Profiter de sa petite bulle familiale et laisser a chacun le temps de prendre ses marques car toutes les places sont bougees.
    Profite de tes derniers instants de grossesse er le reste… on ne peut rien maîtriser.
    😘😘😘

  • Personnellement, j’aurais eu peur de rentrer directement à la maison, je n’aurais pu m’empêcher de faire un tas de choses, alors qu’à la maternité j’avais trois jours à consacrer rien qu’à mon bébé tout neuf. Je te souhaite une belle rencontre !

    • moi aussi ça me faisait flipper; c’est pour ça que j’ai eu besoin de bien banaliser le terrain! J’ai briefé tout le monde en precisant bien que même si j’étais à la maison je ne serais pas disponible. Et puis les sage femmes nous ont donné plein de conseils et surtout briefent bien les papas

  • Tu es au top ! Oui, vive les plats Picard, aide pour le ménage, bras des proches pour endormir le petit ange ou copains qui invitent les grands à dormir. TOUT ce qui peut faciliter la vie est bon à prendre ! Parce que l’essentiel est d’avoir du temps pour se découvrir. Je suis toute émue pour toi, quel moment magique !

  • le principal, c’est de privilégier ta relation avec le bébé « tout neuf » et être pour lui à 100% (et même plus). Expliquer en effet que les visites sont fatigantes pour toi et le bébé, et que tu seras heureuse de voir tout le monde plus tard (pour ma part, j’avais interdit qu’on vienne à la maternité, j’y suis restée 48 heures, il faut que ça soit un moment fort)
    Et surtout laisser tout le stress (je veux dire la vie de tous les jours, ainés, ménage, repas) au chéri..Lui faire confiance (ça tu sais faire )
    voilà je te souhaite une fin de grossesse zen et heureuse
    Bises

  • Une femme de ménage pour les premiers mois. Nous ça nous a sauvé. Au début 2h par semaine, puis 2h tout les 15 jours jusqu’à ce que bébé fasse de vraies siestes et dorme la nuit. Je ne culpabilisait pas de ne pas nettoyer car je savais que Nathalie allait passer. Et quel bonheur de profiter de la famille le week end plutôt que de ce répartir les tâches ménagère !

  • Tu nous donnera ton ressenti après ? Je te souhaite un bob retour precose à la maison. Tes points m on montré que se n est pas pour moi, surtout le point 2 lol. Mes 2 loulous sont nés en pleine pointe de travaux pour le papa du coup seule les 3 premières semaines.
    Bonne fin de grossesse

  • J’appréhende un peu l’après… Et il va vite arriver maintenant (10/15 jours tout au plus !). J’aimerais avoir le courage de réguler les visites mais je ne me fais pas d’illusion. Je sais d’ores et déjà que c’est à moi qu’on demandera « la permission » et que je n’oserais jamais dire non :(( (si je reçois les appels ou les textos sur mon téléphone, je vois mal demander à monsieur de répondre à ma place. Pourtant l’idée relève du génie ^^). Dans l’idéal, j’aimerais même interdire les visites à la maternité (oui, je suis un monstre, mouahahah !)
    J’applique le conseil de la maison propre. Je nettoie plus fréquemment que d’habitude (déjà qu’on me traite de maniaque…) au cas où ce soit « pour cette nuit » (note que ça n’est jamais le cas et que le jour où ça arrivera, je serais très certainement à la bourre dans mes tâches. #karma).
    Je note l’idée de demander à ce qu’on nous apporte des petits plats, ça, ça pourrait nous éviter de commander des pizzas pendant deux mois x)

    • Pour les visites, il y a vraiment des personnes qui font du bien au moral, donc autant ne pas s’en passer. Pour les autres tu peux juste dire « je suis fatiguée, est ce qu’on pourrait se voir un peu plus tard? »
      Ensuite des fois c’est mieux de « recevoir » les gens à la maternité où on n’a pas d’intendance à gerer et où ils s’eternisent moins (pas de café, et seulement 2 chaises dans la chambre) qu’à la maison où on doit faire l’hôte de charme et les recevoir avec des petits fours. Mais hésite pas à mettre le veto si tu veux profiter de ton bébé!!

  • De bons conseils. En revanche, je ne suis pas convaincue par le refus de visites, l’arrivée d’un bébé, c’est une fête pour tous le monde, c’est un événement intime, mais aussi social, le bébé entre dans le monde, et malgré la fatigue, le babyblues, l’impression d’être débordée et dépassée, j’ai adoré le fait que mes bébés reçoivent des visites, c’est l’inverse qui m’aurait attristée. En revanche, ce que j’ai mieux réussi à faire pour le troisième que pour les premières, c’est de mieux organiser ces visites, parce que les grands-parents, la tante, le cousin et le meilleur copain en même dans la chambre de maternité le lendemain de la naissance, c’est un peu compliqué! Mais une visite chaque jour, sans se mettre la pression pour faire un gâteau maison et avoir une maison parfaite, ça fait du bien, et ça oblige à prendre le temps de passer sous la douche et de s’habiller… Ey, dernier avantage au sujet de la visite des proches: si on n’ose pas de mander de l’aide, en voyant notre tête ravagée, les gens normaux proposent spontanément un coup de main!

  • Faire la sieste a vraiment été vital pour mon 3ème bébé.
    Et puis, avec ma caf, j’ai eu droit à des heures de ménage à un prix dérisoire. Un vrai petit luxe auquel on s’habitue facilement. Je crois que ça n’existe pas partout mais renseigne toi …
    Et se dire que le plus important ce sont eux. Ça aide à se motiver pour une sieste plutôt qu’etendre une machine. Ils préfèrent une maman calme, souriante et disponible qu’une pile de linge propre !
    Bon courage. Et tu verras c’est génial ! 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *