Les brioches suisses

Pour cette grossesse, je n’ai pas trop de lubies culinaires à l’inverse des précédentes où je dévorais des bocaux entiers de cornichons… ou je ne me nourrissais quasiment exclusivement de croque monsieur (je crois que j’ai d’ailleurs testé toutes les recettes possibles et imaginables!). Cette fois ci, rien de notable à déclarer si ce n’est une petite bizarrerie, qui est mon goût soudain pour les viennoiseries à base de crème pâtissière… Moi qui n’adore pas les viennoiseries et qui déteste la crème pâtissière habituellement!

Mon péché mignon du moment c’est donc les tresses aux chocolat, ou cravates, ou brioches suisses! Alors je me suis dit: pourquoi pas essayer d’en faire? Et ce n’est pas seulement parce que j’adore ça en ce moment, c’est vraiment délicieux et validé par toute la famille!

Pour la recette je suis partie de celle de Perle en Sucre, en simplifiant un petit peu surtout au niveau de la préparation.

Les ingrédients pour une douzaine de brioches (tout dépend de la taille que vous voulez donner aux brioches)

Pour la pâte:  

250 g de farine de type 45
30 g de sucre
1 sachet de levure boulangère
3 œufs moyens
160 g de beurre salé pommade

Nous avons réalisé la pâte à l’aide de notre machine à pain, en mélangeant tous ces ingrédients et en lançant un programme « pâte ». Vous pouvez aussi réaliser cette pâte à l’aide d’un robot ou à la main. Une fois la pâte prête, elle doit être bien élastique et assez grasse, il faut l’étaler et la conserver au réfrigérateur le temps de préparer la crème pâtissière.

Recette de la crème pâtissière: 

– 250 ml de lait entier
– 1 cuillère à café de beurre
– 1/2 gousse de vanille
– 2 jaunes d’œufs
– 50 g de sucre semoule
– 20 g de maïzena
– 1 cuillère à café rase de farine

Préparation: Faites chauffer à feux moyen le lait, la cuillère à café de beurre ainsi que la demi-gousse de vanille fendue en deux dans une casserole. Dans un autre bol, fouettez le sucre et les jaunes d’oeufs, puis rajouter la farine et la fécule de maïs. Renverser le lait chaud sur cette préparation et continuer à battre jusqu’à ce que la crème épaississe. Réservez la crème au réfrigérateur, le temps de préparer les brioches.

Pour la garniture: 

100g de pépites de chocolat ou chocolat coupé

50 ml de lait

Pour l’aspect brillant: 

100ml d’eau

30g de sucre

Sortez la pâte, farinez votre plan de travail et aplatissez la à l’aide d’un rouleau pour former un rectangle (ou plusieurs). Déposez la crème sur la moitié du rectangle et les pepites dessus, puis replié le rectangle. Coupez ensuite les brioches et laissez les pousser à température ambiante le temps que votre four chauffe à 180°C. Pour la dorure, je n’ai pas voulu utiliser à nouveau un oeuf donc j’ai juste badigeonné les brioches de lait, puis enfournez environ 15 minutes.

Pendant ce temps, préparez un sirop de sucre pour imbiber les brioches, c’est une étape facultative mais cela va les rendre brillantes et encore plus tendres.

Une fois les brioches bien gonflées et bien dorées, passez le sirop dessus à l’aide d’un pinceau.

Et voilà c’est prêt!

L’avantage de la crème pâtissière c’est que les brioches vont sécher moins vite, mais je vous conseille tout de même de les manger rapidement car plus elles sont fraîches et meilleures elles sont!

11 réflexions au sujet de « Les brioches suisses »

  1. miam miam! tu présentes toujours des recettes qui me mettent l’eau à la bouche..
    j’ai fait la plupart de tes recettes, et toujours avec plaisir.. celle ci je la tenterai bien..
    quand j’étais enceinte de mon 3ème enfant (il y a des siècles), j’adorais aller chercher de l’essence, pour humer les odeurs de fuel, c’est bizarre, non? habituellemnt je déteste..
    bon mercredi!
    porte toi bien

  2. Je craquais sur du Kiri. Du grand n’importe quoi quand on sait que je ne jure que par les fromages au lait cru. – riiires –
    Je salue ta recette mais je ferme vite l’onglet. J’ai déjà réalisé la recette sucrée de la semaine. Faut pas abuser hélas.

  3. La viennoiserie de mon enfance et d’aujourd’hui – mon grand-père était boulanger -.
    J’ai quelques petites questions concernant la pâte. Est-ce que nous devons la réaliser comme une pâte à brioche?
    Doit-on laisser reposer la pâte et la dégazer avant de l’utiliser? Comment sais-tu que la pâte est bien mélangée? Est-ce qu’elle doit se décaler des bords?
    En te remerciant, je te souhaite une bonne journée .
    Merci pour la recette!

    1. Alors oui elle doit facilement se decoller du bol, et en etalant au rouleau ça va forcément la degazer. Donc oui comme une pâte à brioche.

  4. ma viennoiserie préférée
    merci merci
    je teste prochainement… j’ai testé le gâteau aux pommes invisibles en famille dimanche dernier puis avec les collègues aujourd’hui 🙂

  5. pas de commentaire sur la recette..que je vais tester, j’adore les brioches suisses 😉

    ce qui m’a interpelée dans cet article, et que j’ai trouvé amusant, c’est que pour ma première grossesse, je me suis nourrie quasi exclusivement de croque monsieur… et de concombres à la crème (pas loin des cornichons… lol) . Je me sens moins seule, avec ces envies bizarres 😀

Laisser un commentaire