Mes enfants et les écrans

Aujourd’hui on s’attaque à un gros sujet, un sujet qui fait débat, en ce moment précisément et qui passionne les foules. J’ai décidé de consacrer cet article à notre propre façon de cohabiter avec les écrans, ce n’est ni dans le but de donner des leçons ni dans celui de faire une analyse globale de notre société… car j’en serais bien incapable. Si j’écris cet article c’est juste qu’en ce moment on en parle beaucoup entre copines mamans, ou avec les maîtresses qui étrangement ont toutes les deux mis ça sur le tapis lors de nos entretiens de mi-année.

J’entends souvent la phrase « avant j’avais des principes maintenant j’ai des enfants », mais en fait si je veux être honnête, je n’avais pas tellement de principes sur le sujet des écrans, donc pour nous c’est plutôt l’inverse « Avant je n’avais pas d’enfants, maintenant j’ai des principes » (enfin sur ce sujet en particulier, hein!). J’avais bien entendu « pas d’écran avant 3 ans », mais je trouvais ça assez drastique. La vérité c’est que nous ne sommes ni télé addict, ni geek, nous n’avons ni console, ni tablette, donc je ne me suis jamais inquiétée de l’impact des écrans sur mes enfants. La chose s’est encore plus radicalisée lorsque nous avons déménagé dans cette maison puisque nous avons deux salons, la télé n’est plus du tout au centre de la maison et nous ne sommes jamais devant.

Mais j’avoue que plus les années passent et plus ma position concernant les écrans se raffermit, et je suis devenu assez obtue sur le sujet. Pourquoi? A force de petits constats du quotidien qui m’ont mis la puce à l’oreille. Par exemple lorsque Mona est née, je me souviens que j’autorisai Roméo a regardé un épisode de Sam le pompier le matin pendant que je préparais sa soeur, mais j’ai rapidement déchanté, au lieu de me faciliter la tache, ce petit intermède me gâchait la vie, il pleurait une fois l’épisode fini, puis impossible de le faire s’habiller ou se chausser. Autre exemple, lorsque nous avons pris l’avion pour la Réunion, c’était un vol de nuit, nous avons pensé qu’il tomberait facilement de sommeil devant un dessin animé… grosse erreur, il avait les yeux tout écarquillés et une tête de zombie à minuit mais ne dormait toujours pas. Il s’est finalement endormi au calme sans écran avec des petits câlins dans le dos.. Et quand je les vois lobotomisés en 3 secondes devant un spot télévisé, j’avoue que ça me fait peur. Je ne sais pas si tous les enfants sont pareils, je ne veux parler que des miens ici. Plus j’ai appris à connaître Roméo et Mona, plus je les ai observés, plus j’ai constaté ce qui les rendait heureux et ce qui les faisait grandir et plus j’ai décidé de tenir les écrans à distance.

Ce que je constate en les regardant, c’est qu’ils ont besoin de manipuler, et que non dessiner sur une tablette ou sur une feuille n’a rien de semblable, ils ont besoin de toucher, d’échouer, de gommer, d’expérimenter le feutre qui bave et celui qui est tout sec, de tailler leur crayon et découper les contours. Je constate qu’ils prennent autant de plaisir à installer une scène de playmobil qu’à y jouer, et que même si ranger est pénible c’est formateur. Quand je les regarde je remarque que ce qui compte dans l’enfance c’est de tout essayer, de tout mélanger, de changer les règles du jeu, et d’imaginer. Je les trouve tellement créatifs, plein de ressources et interessants, je crois que j’ai peur qu’ils perdent tout ça devant une tablette ou une console.  Même si j’ai conscience que c’est certainement un peu simpliste d’opposer les choses comme ça.

Alors, concrètement comment ça se passe chez nous? Les enfants ne sont jamais seuls devant un écran, ils n’ont ni console, ni tablette, ils ne regardent jamais les dessins animés de la télé, sauf chez les grands-parents, par contre quand on est à la maison le samedi soir, on se fait une soirée film, on choisi un vrai dessin animé à regarder à quatre et souvent on en profite pour grignoter un gros apéro devant. Je ne suis contre rien, surtout pas contre la culture. Nous allons souvent au cinéma voir les sorties jeunesse ou le programme art et essai enfance de mon cinéma chouchou, oui ça fait super bobo de dire ça, mais bon à un moment il faut bien assumer ses choix. Est-ce que je m’impose tout ça? Absolument pas, en réalité, il n’y a aucun moment où je me dis que ce serait plus simple de les caler devant la télé ou un jeux vidéo, ils n’en font jamais la demande, ils ne s’ennuient jamais, lorsque je les sens désoeuvrés ou énervés, je leur propose de faire un dessin ou un puzzle et ça marche à chaque fois. Ce n’est pas une contrainte de vivre loin des écrans, je ne sais même pas si c’était un choix de départ , c’est plutôt un choix de bon sens qui s’est imposé à nous. Et oui même pendant les longs trajets ils savent s’occuper, même au restaurant, ou dans une salle d’attente, parfois je croise des parents étonnés mais honnêtement je ne vois pas l’exploit, on faisait bien sans écrans nous quand nous étions enfants… et je n’ai pas de souvenirs que c’était difficile. Et j’ai l’impression que cette donnée s’inscrit naturellement dans notre mode de vie que nous voulons juste simple et sans chichi.

Ce qui, en revanche nous simplifie grandement les choses c’est qu’ils ne réclament rien en rapport, ni de jouer sur nos smartphones, ou de visionner un épisode de tel ou tel programme. Surtout ils ne demandent ni tablette, ni console à Noël, alors c’est sur pour l’instant c’est très pratique. Probablement que c’est quelque chose qui va arriver, et je ne pense pas que nous dirons non. Je sais que Roméo a déjà eu des remarques à l’école sur le fait qu’il ne connaisse pas certains jeux vidéo, j’ai même vu un copain à lui s’étonner qu’il n’ait pas de tablette. Pour l’instant lui le vit bien, et comme il l’explique simplement il ne demande pas de tablette à Noël car il préfère avoir plein de playmobil et plein de lego. Je sais qu’il a de la reparti et qu’il a déjà répondu à ses camarades (qui ne sont pas ses amis) qu’il préférait faire du sport en vrai que sur une console. Mais j’ai pleinement conscience que c’est aussi notre discours et nos convictions qu’il porte en lui, et qu’un jour il aura plus envie de faire plaisir à ses camarades qu’à ses parents et peut être même que s’intégrer au groupe deviendra plus importants que ses propres convictions à lui. Alors on verra. Avec son papa, on leur a déjà dit qu’on n’était contre rien , que l’essentiel c’était de ne rien faire dans l’excès et de continuer à partager avec les autres et dans la réalité.

L’avantage de cette situation c’est aussi qu’ils n’ont aucune envie pré-formatée notamment par la publicité, et ça j’avoue que c’est quelque chose auquel je tiens profondément, que leurs désirs soient encore bien les leurs, de façon innocente sans valeur de prix, de prestige ou de marque.

J’aimerais beaucoup échanger avec vous sur ce sujet.. sans jugement de valeur. J’aimerais d’autres retours, et aussi savoir comment ça passe avec les garçons plus grands dans les cours d’école. J’espère que vous serez bavards dans les commentaires.

63 réflexions au sujet de « Mes enfants et les écrans »

  1. On est un peu des ovnis. La télé c’est à dose homéopathiques chez nous.
    Jamais en semaine. Le week-end seulement et comme nous sommes rarement chez nous ces jours là, ça se limite à un DVD emprunté à la biblio.
    Notre fille choisit un dessin animé, un « 1 minute au musée », un ballet.
    Elle a une tablette, gagnée à la tombola de l’école (on ne l’aurait jamais achetée). Elle n’y joue que dans les salles d’attente ou dans le TGV, autant dire presque jamais.
    Et nos téléphones ne servent qu’à envoyer des SMS ou passer des appels. Elle n’y a pas accès du tout.
    Pendant ces vacances on a sorti la vieille Wii, elle a joué pour la première fois à Mario. On essaie tout de même de la garder à niveau avec les enfants de son âge pour ne pas être en total décalage avec les camarades de classe.

  2. ici la tele est très limitee. le dimanche ils ont souvent un disney en fin d aprèm en famille… par contre mon fils de 7 ans a parfois un « besoin » de télé et je lui mets un lego ninjago souvent le mercredi après-midi. une fois qu’ il a eu « sa dose » comme je dis il retourne à ses dessins et legos.
    je ne pense pas qu’ il faille absolument bannir l écran mais limiter… pas de tablette, pas d accès à l ordinateur ni aux portables. ils ont des jouets, de quoi dessiner, et un accès au jardin de façon quasi illimité (selon le temps).
    leurs amis ont quasi tous consoles et tablettes mais ils n en réclament pas et tant mieux.. .

    1. moi des fois je propose un petit dej devant les dessins animés du matin, les enfants adorent car c’est rare… moi je me rends compte que j’ai vraiment du mal avec les dessins animés de la télé, c’est n peu naze non?

      1. ça ne vaut sûrement pas princesse Sarah que je regardais enfant… je ne suis pas très au fait des dessins animés d aujourd’hui car les rares extraits m ont déprimé… je suis peut être trop vieille pour ces choses là ! (heureusement je me tiens au courant sur les nouveautés cinéma histoire de me rattraper quand même! )

  3. En lisant ton article un grand sentiment de culpabilité m’envahit. La télé est limitée la semaine, ils doivent me demander l’autorisation. Cependant, souvent seule avec mes enfants et quand je sens ma patience décliner, je suis bien contente que la TV existe. Mon fils de 6 ans 1/2 est très demandeur et je dois le freiner. Il a du mal à jouer tout seul depuis quelque temps. Les jeux avec sa sœur de 10 ans finisse en pugilat et il ne joue pas avec sa petite sœur de 3 ans. Bref je n’ai pas des enfants aussi créatifs que toi. Cela doit venir de moi qui ne joue pas assez avec eux… Félicitation pour votre éducation exemplaire.

    1. Je me permets juste de vous dire qu’ il ne faut surtout pas culpabiliser! nous sommes toutes différentes mais l important c est l amour que nous leur portons… chaque enfant est différent et leurs besoins aussi… du moment que les programmes sont surveillés et que ce n est pas du 24/24…
      Quand à jouer avec nos merveilles je ne le fais quasi jamais et je n en culpabilise pas… je fais autre chose pour eux et avec eux mais les barbie et les legos m ennuient et je ne me force pas! prenez soin de vous.

    2. Ce n’est pas du tout un article qui se veut culpabilisant et je suis désolée si c’est ce que tu as ressenti! Je ne pense pas du tout avoir une education exemplaire! Et d’ailleurs ces histoires d’écran me questionnent car nous avons pas mal de reflexions dans notre entourage pour nous dire que nous isolons socialement nos enfants, ou que nos enfants vont devenir incompetents informatiquement parlant alors que c’est leur génération!
      Donc tu vois finalement on n’est jamais comme il faut pour les autres!

  4. Merci de cet article.. quel débat ces écrans !!
    Ici mes filles sont plus grandes 12 & 9 ans.. A 12 elle n’a pas de portable et c’est la seule de sa classe, elle a un Ipod ou elle a dessus son application SnapChat & qu’elle laisse à la maison. Depuis peu j’ai instauré la règle : plus de tablette & ipod la semaine, seulement le week end (bon ok des fois ça dérive le mercredi après midi).
    Mais elle fait sa profession de foi en Juin & a demandé de l’argent pour avoir un tel à la rentrée, nous l’avons prévenu qu’elle ne le prendra pas pour le collège (interdit à l’intérieur), quand ils sont pré ados ça devient de plus en dur de les interdire..
    Pour la plus jeune c’est plus difficile car étant multi dys son instit lui a fourni sur clé usb les tables de multiplication & elle les apprend de cette manière. Idem avec les poésies qu’on trouve sur youtube en forme de chanson ou de DA plus facile pour elle d’apprendre..
    Donc même si je ne veux pas trop de tablette force de constater qu’elle aide parfois aussi les enfants difficiles.
    Mais je te rejoins sur le fait que sans tablette nos enfants sont plus disposés, plus cool..
    Je fais mon max pour diminuer le temps sur les tablettes, ce qui veut dire aussi prendre plus de temps de jouer avec eux.. et avec nos vies de maman à 100 à l’heure c’est des fois difficiles avouons le aussi !
    Bonne journée & faisons du mieux que l’on peux !

    1. oui le telephone c’est encore une grande question!! Surtout que lorsque les enfants deviennent plus independants c’est quand même très rassurant pour les parents!
      Oui je suis convaincue qu’il y a des aspects très positifs à l’informatique!

  5. Chez nous, c’est peu comme chez toi avec les écrans et la télé. Pas de télé la semaine, ils ne jouent pas sur le téléphone, et nous n’avons pas de tablette, et tant mieux, ils s’amusent trop avec les jouets. Il peut se passer des semaines sans que les enfants ne réclament la télé, mais aussi, au contraire, des we ou des vacances où ils sont crevés et se disputent beaucoup, où on est fatigués aussi, où on a des travaux à faire… et à ces moments-là, ils font un peu le plein de télé, ça a le grand avantage de les neutraliser. Toutefois, ma grande de 7 ans, et bien sûr son petit frère de 3 ans, n’arrivent jamais à rester assis pendant tout un dessin animé, ils finissent toujours par avoir une idée de jeu en rapport avec le dessin animé.

    1. les miens aussi trouvent toujours un jeu en rapport avec le film qu’ils viennent de voir… mais lorsqu’il est fini! J’avais justement l’impression que c’est parce qu’ils n’avaient pas beaucoup accés aux ecrans qu’ils etaient si attentifs (voire scotchés, voire zombifiés) mais ça n’a peut etre pas de liens en fait!

      1. Je ne sais pas, c’est vrai que mes trois enfants n’ont passe même rapport à la télé, alors qu’ils y sont exposés de la même manière, il n’y en a qu’une qui est vraiment accro. Sinon, la grande qui est en CE1 a découvert les moteurs de recherche pour enfants, elle aime bien faire des recherches d’images sur ses passions du moment, elle a surtout adoré ça le jour où elle s’est retrouvée sur le site des zoulous, sur lequel elle a pu voir des dessins animés…

  6. Je pense qu’il n’y a pas de culpabilité à avoir, les écrans font (malheureusement et heureusement à la fois) partie de la vie d’aujourd’hui. Je regarde rarement la télé, mon conjoint également donc il n’y a pas de maivais exemple à la maison et pourt

    1. ce n’etait pas du tout mon but de faire un texte moralisant et culpabilisant
      D’ailleurs chez nous, les plus geeks sont bel et bien les adultes!!

      1. Non ne t’inquiètes pas !! Je me suis mal fait comprendre je ne suggérai pas que ton article était culpabilisant ou moralisateur. Tu es quelqu’un de très bien je faisais référence à un parent plus haut qui parlait de culpabilité. Chacun essaie de faire comme il peut et je pense que chaque parent fait au mieux pour ses enfants, c’est cela l’essentiel.

  7. Ah ah, chez nous il n’est même pas encore la que c’est déjà un sujet sur lequel on débat. On a déjà pas très envie que le bébé ai des jouets bruyants et plein de lumières clignotantes. Et pour les écrans je pense qu’on aura tendance à suivre votre chemin. La difficulté pour nous sera aussi de donner l’exemple parce que même si on est pas ultra geek je me rend compte qu’on est quand même souvent sur nos smartphone. Certainement que l’arrivée du bébé justement diminuera notre consommation de smartphone.

    1. nous aussi on est trop sur les smartphones, mais ça ne donne pas envie aux enfants par contre ils ne se dérangent pas pour nous faire la leçon!!

  8. (désolée j’ai appuyé sur une mauvaise touche), je poursuis mon fils de 7 ans et ma fille de 11 ans sont en demande d’écrans. Nous essayons de limiter et d’instaurer des temps mais il faut être honnête (et je défie ceux qui ont des plus grands de dire le contraire), il y a des moments où l’on ne maîtrise pas forcément les choses. Nous travaillons à temps complet, n’avons pas nos mercredis pour être à la maison avec nos enfants et ne rentrons pas forcément à 17h le soir, bref tout ça pour expliquer qu’il y a les règles que l’on instaure ….et la réalité. Ma fille de 11 ans est rentrée au collège cette année, a eu son portable car oui cela me rassure pour l’instant qu’elle m’appelle quand elle est dans le bus et qu’elle rentre à la maison. Mais une fois rentrée, elle fait ses devoirs et est souvent sur son portable malheureusement. Quant à mon fils il est très demandeur de jeux vidéos mais ce qui est amusant c’est qu’il demande de la compagnie dans le jeu, il veut que l’on joue avec lui. Je pense donc que l’important c’est d’être dans le jeu avec eux même si le jeu se passe devant un écran. Et encore une fois, plus ils grandissent plus cela devient difficile car on ne peut pas être toujours derrière nos enfants (sauf quand on a la chance de ne pas travailler).

    1. c’est marrant le mien aussi, il aimerait que je sois toujours avec lui pour jouer aux jeux vidéos. Et je suis d’accord en grandissant, beaucoup de choses changent, tout simplement parce qu’on ne peux pas tout contrôler. Je pense aux jouets en bois non toxiques par exemple. Au delà d’une certain âge, ben chapeau si les parents arrivent à maintenir le cap. Pour les écrans, on fait avec ça aussi, et avec quel(s) enfants(s) on a.

  9. Mes enfants sont plus grands que les tiens (20 et 17) quand ils étaient petits j’aimais bien les DVD de père Castor (je ne sais pas si ça existe toujours) et ils aimaient beaucoup ces petites histoires. Les tablettes étaient moins courantes ils n’en n’ont pas eu et n’en ont toujours pas d’ailleurs…
    Mon fils jouait sur la console mais seulement le WE et un certain temps
    Le fait d’habiter la campagne où on peut sortir très facilement en garrigue ou dans les champs avec les copains, faire du vélo ou de la trottinette …. facilite les choses je trouve
    Aller ramasser des fleurs, des escargots, des olives, des asperges sauvages….ils ont plutôt baignés dans cet environnement là
    Aujourd’hui ma fille aime regarder des séries sur netflix mais elle est raisonnable et se gère par rapport au lycée
    C’est vrai qu’en grandissant le regard des copains les influence aussi

  10. Je pourrais écrire la même chose. La télé chez nous n’est pas branchée. Elle sert pour regarder un dessin animé ou film en famille. Moins d’une fois par mois. Et c’est toujours un moment partagé, une petite fête en soi (et on fait des pop corn 😉

    Nous avons une tablette et les grands savent l’utiliser pour mettre de la musique dans le salon (donc nous sommes à coté)
    Ils savent qu’on ne dit jamais non quand ils demandent à regarder un c’est pas sorcier sur un sujet dont on a discuté ensemble. Mais de fait c’est jamais abusif (2 fois par mois? je ne crois même pas!)

    La télé n’est pas chez nous un moyen pour occuper nos enfants. Ils jouent super bien à 3 aux playmo ou autre… Ils sont en décalage avec les enfants de l’école qui ont déjà consoles et parfois téléphone (non mais téléphone!! mes grands ont 8 ans!!)

    Depuis peu ils font parfois un petit jeu sur l’ordi ou la tablette pour mémoriser les tables de multiplication. C’est vraiment un jeu basique et qui fonctionne bien pour la mémorisation alors…

    On verra par la suite, petit à petit on autorise un peu plus les ainés quand ils ont une question technique à aller sur l’ordi pour chercher (toujours accompagnés)

    Comme toi on a eu qq crises quand ils étaient petits les rares fois ou ils regardaient un dessin animé ce qui nous a aidé à ne pas trop réitérer. Maintenant ils gèrent mieux (mais vu l’accès limité…)

    Bref quand je vois mes enfants, curieux, épanouis creatifs… je n’ai envie de changer pour rien au monde ma politique des écrans!

    1. Roméo adore « c’est pas sorcier »
      Et comment ils vivent le fait d' »etre en decallage avec les copains d’école justement?

  11. Pour mon fils, c’est un peu schizophranique: écrans à gogo chez son père, depuis toujours. Le matin c’est Gulli tout seul, l’aprem c’est un film tout seul, et la console soit seul soit avec son père. Et chez ces grand-parents, la télé des adultes sans filtre.
    Pas de télé chez nous, même pas l’appareil « télé », le canapé fait face à un mur de vinyles et de plantes, pas à un écran. Vers 3 ans il adorait regarder de temps des c’est pas sorcier et des documentaires chelous (son préféré, sur les brise-glaces nucléaires russes ahah). En grandissant, on a remplacé par « nos ptites » soirées: comme vous, on choisit un film, on dîne tous les deux en le regardant sur mon ordi. Pas de tablette (mais il joue sur celle de ma mère quand il la voit). En revanche, c’est avec moi qu’il a fait sa découverte des jeux vidéos, d’abord sur mon téléphone, maintenant sur sa DS. S’il pouvait, il jouerait tout le temps. Plus qu’il ne regarderait la télé. Son temps de jeu est limité (1h le mercredi après le centre aéré, un jour du weekend, soit quoi, 1h30?, sachant qu’un weekend sur 2 il est scotchés à tous les écrans de la terre). Et puis il y a les exceptions, et les moments où on joue ensemble (peu, je n’ai le temps que pendant mes vacances d’aout!).

    Pour résumer, j’essaie le plus possible de barrer l’entréé de ma maison (et de nos cervelles) aux pub (pas facile du tout. Je n’écoute presque plus France inter à cause de ça). Pas de libre service , jamais le matin, le moins possible d’écrans seuls (mais tous les temps de jeu vidéo ou presque le sont). Jamais d’écrans en voiture, (par contre on a une collection gigantesque de livres CD et livres audio, qu’il adore et écoute aussi énormément à la maison, il en est quasi accro) ou au resto.

    Moi j’ai un enfant qui est seul, et qui a du mal à jouer seul. Il demande souvent les jeux vidéos, il tente, même s’il connaît la règle. Il en parle tout le temps. Il les dessine, il les joue dans sa tête. Mais comme l’accès n’est pas illimité, il fait autre autre chose: il lit énormément, et j’essaie toujours de trouver du temps pour lui, tous les jours, jeux de société, lecture, activités manuelles etc. Et je ne me sers jamais des jeux vidéo comme monnaie d’échange (si tu ne fais pas ça, je te prive de jeu). en revanche son père lui a promis une nouvelle console en échange de certaines choses eues égard à l’école, et pour l’instant l’effet carotte fonctionne (même si je fais ma rabat-joie et lui explique qu’il doit faire les choses pour lui avant tout :D)
    Au fait, il a presque 8 ans.
    PS: je ne comprends pas qu’on ne légifère pas et qu’on interdise pas les pubs sur les supports, qules qu’ils soient, spécifiques au enfants. Et qu’on régule le son dans les ciné aussi. ah puis tellement d’autres trucs…

    1. Ah oui c’est compliqué lorsqu’il y a deux maisons avec des règles différentes.. mais finalement les enfants s’y retrouvent bien. Mona s’est découvert une passion pour les livres audio, mais on n’a pas trop de supports pour la maison, il les écoute comment ton fils? Il a un poste dans sa chambre?

      1. Non, on a un poste dans la grande pièce commune, donc j’écoute avec lui en vaquant chacun à nos petites occupations. Je le laisse toujours écouter quand il veut, tant pis si j’écoutais une émission radio, je l’écouterai plus tard, ou pas. Il écoute une histoire un millier de fois avant de passer à autre chose, mais j’ai une tolérance haute aux répétitions à l’infini 🙂 Mais on peut déplacer le poste dans les autres pièces (quand il prend son bain, dans sa chambre le soir quelque fois à la place de l’histoire). Et on peut écouter aussi sur mon ordi quand ce sont ds cd mp4, que mon vieux poste ne lit pas (ni ma voiture, pénible parce que les livres audio récents et les histoires longues sont souvent en mp4). En ce moment je n’ai pas le temps, mais je pourrais éventuellement te faire une sélection à partir d’avril. Il y a de belles choses chez Actes Sud Junior (les Olive et moi lus par François Morel par exemple), chez Gallimard aussi pour les livres audio (classiques ou contemporains).

  12. Je vous rejoins dans la façon d aborder les écrans. Parfois ça m arrangeait qu elles regardent un ou deux dessins animés pendant que je finissait de préparer les affaires pour la journée mais ça finissait souvent en crise pour éteindre la télé ou un 3ème dessin animé alors que quand elles jouent ou dessinent tout va bien. Par contre elles ont le droit d en voir en replay (pas de pub) le week end et on se fait souvent des courts métrages au ciné. Etant encore petites et ayant une peur des images elles ne tiendraient pas plus longtemps que 45 minutes. N ayant jamais de tablette ou dvd pour les longs trajets ou les rdv elles n en reclament pas et s occupent autrement (chanson, dessin, doudou).
    Par contre on vit dans une société tellement lié au marketing que ma fille me réclame (sans succès ) des habits reine des neiges sans avoir vu le dessin animé.

  13. La question… LA question du moment! Je suis très mitigée donc j.observe. mon fils de 13ans n.a pas de portable (le seul de sa classe depuis la 6eme donc 3ans) tout simplement car il n’éprouve pas le besoin. Il a une tablette qui consulté tous les jours pour les résultats sportifs. Et en fin de journée il adore regarder des émissions sur YouTube comme secrets d.histoire. Il reste raisonnable de lui même. C’est une génération qui ne regarde pas la tv. Programme à la carte sur écran. Tant que cela n.empeche pas la lecture de livre ça ne me choque pas. Ma fille de 11ans qui s’est intéressée aux écrans vers 8ans était la seule en maternelle a être perdu devant un ordi (5ans) pour le blog de la classe ce qui avait étonné le prof. Pour ma part j’étais étonnée qu’il soit étonné! Aujourd’hui elle aime la tablette pour écouter des musiques et regarder des tutos de coiffures. La non plus je vois pas de problème. Ma fille de 6ans n.aime pas les écrans et dit que ça ramollie le cerveau. Ça ne me choque pas non plus 😊. Mon fils de 4ans à un copain qui lui a montré sur la Wii mario. Ça l.a totalement captivé. Et là cela m.a choqué. Je l.ai senti happé. Ça devenait l.obsession. donc pour lui on est très vigilant et on lui explique que ces activités sont chronophages et peuvent vite lui gâcher ses temps libres. Pour mon expérience je dirais donc que les enfants ne réagissent pas pareil face à l.attrait des écrans. La tv n.interesse plus les enfants les ados et les adultes car on décide de choisir cd qu’on regarde sans subir les pubs ou la vision de la chaîne… C’est une chance. Tant que cela n’occupe pas notre quotidien et nous coupe des relations. C’est un outil qui peut être ludique ou juste agréable. On a une tv qui n.attire plus personne… on est une famille qui partageons bcp d.activites et de conversation. On interdit rien. On les laisse enrichir leurs centres d.interet , le système solaire. Histoire. Coiffure. Musique. Héros… parfois au musée parfois devant un écran. Voilà pour ce long commentaire. Et agréable suite, des bonnes choses pour votre foyer.

    1. J.ajoute aussi que les minuteurs, les interdictions ne rendent pas critique l.enfant. cela le fruste juste et attise son envie. Il faut , je pense, expliquer simplement les choses. Un ami de mon fils n.a pas d’écran chez lui. Zéro. Quand il vient chez nous il aurait tendance à vouloir faire une cure! C’est mon fils qui le rappelle à la raison. Il faut les responsabiliser face au sujet. Pas juste interdire. Pareil pour les pubs. Car de toute façon ils y seront exposés qu’.on le souhaite ou non.

      1. oui oui je suis completement d’accord qu’il ne faut pas interdire car ça devient ensuite un objet de fantasme et donc d’abus!
        Et je suis aussi d’accord avec toi sur le fait que chaque enfant est different et va donc se comporter differemment devant un écran, on doit donc s’ajuster.

  14. J’ai lu tous les commentaires et j’ai l’impression que ma moitié et moi sommes des ovnis…
    La miss a accès à la télé (les chaines de dessins animés hein, pas le journal et la téléréalité). Elle a d’ailleurs toujours eu accès à la télé puis à la tablette, puis aux jeux vidéos. Nous n’avons jamais appliqué la règle pas d’écran avant 3 ans. Toute petite elle regardait déjà des dessins animés en italien et en anglais pour la musicalité de la langue. Par contre, elle a toujours régardé sur la grande télé, dans le salon avec nous et jamais sur la tablette qui peut créer un effet d’enfermement lié à la taille de l’écran.
    On discute, on regarde parfois un bout de dessin animé avec elle, on explique les mots qu’elle ne comprend pas, on approfondit les situations qu’elle peut ne pas arriver à comprendre (sur les comportements des persos, sur ce qui est bien et mal), bref on échange beaucoup. Elle n’a jamais eu d’effet lobotomisation (bon ça c’est peut-être aussi parce qu’elle ne tient pas en place, haha). Et parfois quand elle en a marre, elle éteint au beau milieu d’un épisode ou d’un film pour aller faire autre chose.
    Quand elle était petite j’avais lu une phrase sur un blog qui m’avait bien plu : les enfants savent s’auto-réguler et parfois les interdits provoquent un effet de désir intense.. Je ne sais pas si c’est le fait de savoir que les choses sont en accès libres, mais elle n’a jamais fait de crise pour un écran. Elle a sa DS dans sa chambre et pourrait donc jouer à n’importe quel moment avec, mais elle n’y joue jamais sans demander avant si elle peut. Elle peut y jouer deux heures une après-midi et ne plus y toucher pendant un mois. Elle dessine, crée des objets avec du papier, joue avec ses poupées, lit énormément, adore sortir au musée, faire des activités culturelles etc. Je pense que c’est parce que nous lui avons présenté les écrans comme une activité parmi tant d’autres. Il n’y a pas d’effet de désir, c’est banal quoi.
    Je regardais des vieilles photos l’autre jour et je me suis aperçue qu’on lui avait proposé des activités manuelles alors qu’elle avait à peine un an. Des crayons, de la peinture, des gommettes etc. En fait on a toujours eu un équilibre entre les différentes activités et je pense que la question n’est pas tant « écran ou pas écran » mais comment on les insère dans une pédagogie et un apprentissage général. Etant de vrais geeks passionnés de retro gaming et de jeux vidéos en général ça nous a semblé naturel d’inclure ça dans son éducation.
    Je vais même t’avouer un truc, sans les jeux vidéos on aurait été bien embêtés pour l’apprentissage de la lecture. Elle nous a fait un blocage dessus, elle qui était toujours partante pour apprendre de nouvelles choses c’était incompréhensible. C’est en CP qu’elle a commencé à jouer à des petits jeux demandant de la lecture sur la tablette. Comme je n’avais pas toujours le temps d’être à côté d’elle pour tout lui lire, je lui ai dit « tu sais, lorsque tu sauras lire, tu pourras jouer à ce que tu veux ». A la Toussaint elle avait un bon niveau de lecture.
    Une ou deux fois par semaine elle fait de l’informatique avec son papa et ils jouent aussi une ou deux fois aux jeux vidéos ensemble. On choisit des jeux qui développent de la statégie et de l’entraide, idem pour les jeux de sociétés (en ce moment ils jouent à Andor par exemple). Avec moi elle a commencé à apprendre à utiliser les logiciels de dessin et parallèlement elle passe son temps à dessiner avec de vrais crayons et du papier.
    Je crois que le problème des reportages qui parlent des écrans (des reportages en général d’ailleurs) c’est qu’ils forcent le trait et rendent tout diabolique. La clé de tout c’est l’équilibre à mon avis. 🙂
    Bon évidemment tout ceci vaut pour notre miss. Chaque enfant ayant un caractère différent ça peut être plus difficile de gérer les écrans avec un autre.

    1. Ton temoignage est super interessant! Je suis d’accord qu’interdire force le désir et donc n’est pas très bon. Chez nous non plus ce n’est pas interdit, c’est juste que c’est tellement pas au centre de nos activités que c’est pas forcement naturel pour nous. Moi même je suis completement larguée en terme de jeux vidéo par exemple!
      Ils ont tous les deux un appareil photo avec 2 ou 3 jeux pré installés dessus et parfois ils y jouent, mais comme tu dis c’est en accés illimité dans leur chambre et finalement ils sont TRES raisonnables… peut etre aussi que ce ne sont pas des jeux super interessants! 😉

  15. Effectivement, c‘est un sujet difficile! Nous n‘avons plus de télé depuis longtemps, et notre ancien téléviseur n‘a d’ailleurs jamais été au salon car j‘ai toujours détesté cet „objet“ au niveau esthétique. Je crois que ma fille avait 2 ans à l‘époque, et mon fils 4 ans quand il est tombé en panne, donc cela fait maintenant environ 10 ans. Du coup, ils ne connaissent pas vraiment la télé car ils étaient trop petits, et dans notre entourage, les foyers sans téléviseurs sont de plus en plus fréquents. Nous vivons très bien sans (ok, nous avons un imac tout de même) et lorsque nous voulons voir des films, nous allons au ciné ou sur internet (nous sommes en Allemagne, donc nous allons sur la médiathèque d‘ Arte ou d’ARD , ou sur itunes ou amazon prime), du coup pas de pub et nous choisissons notre programme. Le plus compliqué à leurs âges, c‘est les smartphones et les tablettes. Il faut malheureusement sans arrêt contrôler le temps qu‘ils y passent. Mon fils a récupéré une console de jeux d‘occasion hier et j‘attends de voir comment cela va se passer. Nous en avons longuement discuté et posé nos conditions, par exemple pas de jeux violents. Si cela se passe mal, il sait que nous la confisquerons. Je n’ai pas mis mes enfants devant un écran lorsqu’ils étaient petits pour qu’ils apprennent à s’occuper autrement. Par contre, ils ont beaucoup écouté de livres-audio, et depuis qu‘ils savent lire, ils lisent beaucoup plus que leurs camarades du même âge. Voilà mon expérience de „vieille“ maman 😉

    1. oui les foyers sans télé sont de plus en plus courants…. sauf vers chez nous à la campagne. Ici les mentalités n’en sont pas vraiment là et quand Roméo parle avec ses camarades il constate que beaucoup passent leur temps libres partagé enytre TV, tablette, jeux vidéo. Mais bon finalement son meilleur copain est comme lui, passionné de lecture et sans console chez lui…

      1. oui, c’est drôle, quand j’en parle en France (j’ai grandit à la campagne en Savoie), les gens ont du mal à comprendre, sauf mes parents qui regardent aussi très peu la tv. Nous étions toujours dehors lorsque j’étais petite, mais je constate quand nous sommes dans ma région natale que mes enfants berlinois sont beaucoup plus endurants (rando, ski de fond…) que certains de leurs copains français alors qu’ils ont tout à portée de main! Mais c’est un autre sujet 😉

  16. Je n’ai pas d’enfant, mais je peux parler de mon point de vue d’enfant ayant grandie et qui a eu une certaine expérience avec la télévision notamment et les écrans en général.

    J’ai été élevée à la télévision. Ce n’est rien de le dire, j’ai littéralement grandie devant ! Je n’en veux pas à mes parents, tous les 2 travaillaient énormément, mon père n’était pas le genre de père qui joue avec ses enfants et ma mère n’avait aucune envie ni patience pour nous occuper autrement qu’en nous achetant des VHS à l’époque. Ma culture de Disney a été très élargie très tôt, j’ai vu et revu les grands classiques. J’avais d’ailleurs surtout le droit aux dessins animés, le matin et en rentrant de l’école avec les émissions télé, le reste de la journée avec les VHS. On ne m’a jamais dit non quand je voulais regarder, et j’en ai bien profiter ! Ma mère agrandissait régulièrement la collection de dessins animés disponibles en en achetant, ce n’était jamais des cadeaux pour une quelconque occasion, c’était simplement quand elle avait envie de nous l’offrir.
    Les seuls vrais films que j’avais le droit de visionner étaient ceux de Louis de Funés. Ma mère adorait -adore toujours !- et aimait les regarder avec nous, c’était pour elle de vrais films, de vraies comédies, aucun risques que nous soyons choqué par quelque chose dedans. Je les connais par cœur, a vrai dire les voir aujourd’hui ne me fais plus envie, j’ai du faire une overdose. Nous n’allions jamais au cinéma, la première fois que j’y ai mis les pieds j’avais 14 ans, c’était ma première sortie seule avec une amie et c’était au Félini à Villefontaine !! 😉 Le premier vrai film en VHS auquel nous ayons eu droit à été Titanic, en 1999 donc. Et à vrai dire je n’ai pas supporté, j’avais 11 ans et je partais du salon dès lors que le bateau heurte l’iceberg, les scènes suivantes m’avaient angoissée au premier visionnage, et ça me reste encore aujourd’hui, j’ai vu pire mais c’est un film qui me rappelle des souvenirs angoissants…
    En grandissant j’ai eu le droit de regarder un peu plus de séries télé plutôt que les VHS, j’ai découvert les publicités avec et elles ont bien sur influencé l’adolescente que je devenais. Par contre, une règle à laquelle ma mère ne dérogeait jamais c’était l’heure d’extinction de la télévision 20h30 et du coucher qui s’en suivait, 21h. Absolument non négociable.

    Est arrivé l’ordinateur fin des années 90, d’abord curiosité que j’appréhendais. Puis l’adolescente que j’ai été a délaissé la télé pour lui dans les années 2000. L’heure d’extinction était la même, mais j’y passais un temps considérable, j’en avais un dans ma chambre, et même si je l’ai toujours bien caché, mon assiduité à faire mes devoirs en a pâti je dois l’admettre. La découverte des premiers réseaux sociaux m’a pris beaucoup de temps !

    A côté de ça, si ma mère ne m’interdisait jamais la télévision ou l’ordi, elle ne refusait jamais non plus de m’acheter un livre. Et dieu sait que j’ai du lui coûter cher de ce point de vue là aussi, je suis devenue accro aux livres aux alentours de 8 ans, seule, en la voyant lire elle, mais jamais parce qu’elle m’a fait la lecture, ça n’a jamais été le cas.

    Depuis cette époque que je raconte là, la télé chez mes parents est devenue moins épaisse et beaucoup plus grande encore, et s’est démultipliée pour faire des petits dans toutes les pièces, même sur la terrasse l’été ! Ma mère s’endort systématiquement devant, mon père ne peut pas dîner sans la regarder (j’ai oublié de mentionner que nous dînions même devant enfants, sur la table basse, quasi tous les soirs, jamais de tablées familiales), elle est allumée en permanence même si personne ne la regarde, simplement comme bruit de fond, « animation », qu’il y ai du monde d’invité ou pas d’ailleurs. Elle fait partie de la maison.

    Et depuis que j’ai grandie, ai pris mon indépendance et déménagé et bien je ne supporte plus la télévision, et déteste cette façon de vivre avec qu’ont mes parents !
    A croire que comme les films de De Funés, j’ai atteint le point de non retour, l’overdose… Autant j’adore aller au cinéma, autant regarder un film sur la télévision je n’y arrive pas, je ne tiens pas en place sur le canapé, je ne peux pas rester figée devant cet écran. Avoir été élevée avec et avoir grandie devant ne m’en a pas rendue adepte du tout. Alors j’en ai une bien sur, même 2, parce que je ne vis pas seule (sinon je n’en aurais pas) et que lui aime sa télévision et la regarder, il me reproche souvent de ne pas partager de films avec lui mais c’est comme ça, un point sur lequel chacun de nous fait des concessions. Je n’écoute et regarde que les informations dessus, je ne trouve rien qui m’intéresse d’autre. Et encore c’est seulement si l’homme est là pour l’allumer, sinon je vis sans et très bien. Beaucoup de mes amis s’étonne du silence dans lequel je passe mon temps libre, ni musique, ni télé pour animé chez moi. Je bénis le silence ^^ mais ce n’est pas compréhensible pour tout le monde je le conçois.
    Pour l’ordinateur c’est une autre histoire encore, j’en ai un, et lui je ne crois pas que je pourrais m’en passer. J’y passe du temps (que j’essai de diminuer), je regarde des séries dessus mais jamais sans faire autre chose en même temps (les mails, des recherches, des courriers à préparer, du rangement de mon bureau aussi, etc…).

    Je ne dirais pas que j’ai des principes avant d’avoir des enfants. J’ai par contre mon expérience que je ne souhaite pas renouveler avec mes futurs enfants.Mais qui vivra saura.
    🙂

    1. Je n’ai pas pensé à parlé smartphone et tablette.
      Je suis adepte du smartphone. Après réflexion je me passerais peut-être plus facilement de l’ordinateur que du smartphone. C’est malheureux, mais il y a tout dedans, des choses les plus futiles aux plus importantes de ma vie. Je ne suis pour autant pas une accro de la version la plus moderne, je n’en change pas tous les 6 mois, seulement quand il rend l’âme et jamais je n’investirais plusieurs centaines, voire le millier d’euros pour ça. Il m’est arrivé de devoir ressortir un vieux téléphone en dépannage et j’ai bien survécu ^^
      Pour la tablette l’histoire est courte : ça ne m’a jamais fait envie. Mon homme m’en a offerte une il y a plusieurs années, avec clavier amovible qui ressemblait donc plutôt à un mini ordinateur, mais je m’en suis extrêmement peu servi. Après 2 ans a prendre la poussière et quand la sienne à rendue l’âme, je lui ai ré offerte celle qu’il m’avait offerte. Cadeau à moindre court et au moins elle sert à quelqu’un !

      1. C’est super interessant ton temoignage, merci d’avoir pris le temps de l’écrire. Chez mes parents, la télé était sur une mezzanine donc pas du tout au centre de la maison, mes parents n’y montaient qu’à 21h pour regarder le film (un peu comme nous faisons chez nous aujourd’hui finalement), par contre très jeune j’ai eu la télé dans ma chambre , du coup regader un film n’était pas du tout un temps familial, chacun choississait son programme et moi je regardais le mien seul… ça c’est un peu dommage je trouve.

  17. Ah ces écrans … Je n’aime pas qu’ils passent du temps scotchés à la télé. C’est un temps qu’ils regrettent d’ailleurs ensuite de ne pas avoir passé à jouer ….
    Alors on gère et négocie avec du replay choisi ensemble uniquement et maxi 20 minutes par jour (et pas nécessairement tous les jours bien sûr). Nous n’avons ni tablette ni console. Nos téléphones servent par contre à écouter de la musique.
    En général ils choisissent des programmes qui leur servent à jouer ensuite mais aussi en rapport avec leurs intérêts du moment. Mon grand est passionné d’histoire et il dévore donc les DVD d’il était une fois l’homme.
    En alternative, pour ne pas être totalement coupés de leurs camarades, nous avons des livres ou livre cd des dessins animés « à la mode» type pat patrouille ou oui oui. Mais pour le moment, les parents des meilleurs copains de mon grand partagent à peu près les mêmes règles que nous, il ne vie donc pas vraiment de décalage …

    1. oui c’est rigolo car ici aussi le meilleur copain de Roméo semble avoir les même règles que nous, du coup ils sont bien ensemble à échanger sur leurs lectures, leurs jeux, leurs constructions de lego…

  18. Bonjour,
    Et oui c’est le grand sujet du moment.
    Pour approfondir un peu tu peux aller voir le site lebonusagedesecrans.fr
    J’ai une fille de 11 ans et un garçon de 8 ans.
    Mon fils a vite été très intéressé par télé et nos smartphones, je dirais vers 4 ans. EN VOYANT son état par la suite, nous avons mis des règles très rapidement.
    Pas de jeux vidéos ni de jeux sur smartphone ou tablette. Je n’ai pas peur de dire que ça a été « une guerre ». Difficile aussi pour nous car il a pris conscience que ça n’était pas bon pour lui et qu’il ne pouvait pas faire comme les copains et avoir la dernière console à la mode. Mais passé ce moment, nous savons que nous a vous fait le bon choix car il est beaucoup mieux dans sa peau comme ça. Il a le droit à la tv, un dessin animé en vod ou DVD ke samedi et le dimanche. C’est déjà beaucoup, environ 1h30.
    POUR notre fille, elle a u téléphone sans connection internet et n’en n’abuse pas du tout. J’ai mis deezer sur ma tablette car elle aime danser et écouter de la musique et elle avait pris le réflexe YouTube (Les clips ne sont pas du tout adaptés). Je lui ai également instzllé netflix qu’elle regarde environ 1h le samedi et 1h le dimanche. Côté copines à l’école, elle n’est pas trop en décalage mis à part les applis snapchat, instagram et messagerie instantanée que je refuse pour l’instant. Sans trop de difficultés.
    On regarde également un peu comme toi de temps en temps un bon film qui méritera débat par la suite : Amélie poulain, japeloup, Billy elliot pour les derniers.
    Côté informatique je pense qu’il est quand même bon de les initier un peu, je me suis fais surprendre par l’entrée en 6eme et le petit retard accumulé.
    Ils doivent faire des recherches sur internet, des présentations Word, PowerPoint …. et ont même des cours sur les réseaux ect au CDI. EN CM2 déjà ça commençait. Je pense pour mon fils commencer à s’initier au cm1
    voilà pour mon expérience en espérant t’avoir éclairé également avec mon expérience d’enfants légèrement plus grands que les tiens.

    1. Le téléphone sans la connexion internet c’est une super idée je trouve.
      Les réseaux sociaux ça me fait un peu (beaucoup) flipper entre les mains de jeunes ado!,

  19. Coucou ! Alors nous on a une super grande tv… mais on la reçoit pas LOL. Elle sert pour nous à regarder des séries le soir essentiellement. La petite a été élevée sans télé. Pas d’habitude prise petite, ce qui fait qu’aujourd’hui elle n’y pense même pas et ne demande pas à regarder. Quand on sort chez les copains, souvent la bande de gamins ont droit à un DA ensemble. De temps a autre on ramène un dvd de la meditaheque et voilà, souvent un documentaire. Pas de tablette non plus, de temps a autre je lui prête la mienne pour un jeu. Pour le moment elle ne dit rien par rapport aux autres enfants, je ne sais pas si elle a déjà eu des remarques sur le fait qu’elle n’ait pas de télé ni de tablette… Idem pour les voyages en voiture et les restos, pas de tablette ! Lecture et jeux suffisent. Ils ont tellement de choses a voir et a faire autre que scotcher devant un écran… pour cela on se fait des petites sessions ciné 😉 Je ne pense pas qu’on l’isole des autres, j’avoue que ce sont plutôt les autres qui me choquent moi, des gamins au CP l’an passé avaient déjà vu tout star wars à leur âge perso çà me choque beaucoup plus que de ne pas regarder la télé… ! A l’école ils apprennent à se servir de l’ordinateur et certains devoirs sont mis en ligne, c’est très bien pour une première approche ! Oui on est des stakanovistes des écrans mais on a une gamine hyper heureuse et qui n’en demande pas… Le scotchage écran arrivera surement assez tôt !

    1. Moi ce qui me choque c’est que les gamins de CP regardent les films du soir à la télé la semaine…. déjà je trouve le contenu inadapté et surtout du coup ils se couchent à quelle heure ces mômes????!!

      1. Tu sais les amies de ma fille (en CM2 donc) utilisent instagram et snapchat depuis un moment, ont parfois déjà un tel portable , commencent à s’habiller et se comporter en très ado …
        et certaines regardent déjà des films interdits au moins de 16 ans …

        ils ont des cours sur les réseaux sociaux et les dangers d’Internet …

  20. Ici aussi, j’ai l’impression d’être un ovni !!
    On a commencé par mettre des comptines sur la tablette à ma fille le soir quand elle avait 18 mois (paaaas bieeen) et qu’on était à l’arrache pour faire à manger…. Ensuite elle a découvert les dessins animés chez ses cousins et papi mamie et les a fortement réclamé à la maison : on a cédé…
    Puis j’ai découvert la règle des 3 6 9 12 (voir sur http://www.3-6-9-12.org de memoire) et surtout comme l’a souligné une personne dans un commentaire j’ai trouvé qu’elle était complètement excitée à la fin d’un épisode, l’inverse de ce que nous recherchions !
    Maintenant les écrans c’est un peu le mercredi et le week-end et je lui ai expliqué que les ecrans empêchaient les enfants de bien grandir si on les regardait trop, elle a bien accroché à ce message à bientôt 4 ans 😉 Mais je pense aussi que ça se passe mieux pcq je suis en congé parental pour son petit frère donc bien plus cool, plus présente et plus disponible.
    Enfin pour info on s’est abonné à un site « benshi studio » qui recense plein de petits dessins animes, films d’animation courts métrages pour enfants. C est classé par age, ce sont de tres jolis petits films, de très bonne qualité, on est ravi !! (Mais c’est 5 euros par mois…)
    Maintenant mon challenge c’est de lâcher le smartphone quand je joue avec elle (ouais, c’est pas top je sais 🙁

  21. C’est assez similaire chez nous, et mes filles ont les mêmes âges que Roméo et Mona. Pour le coup, elles n’ont jamais vu un écran avant 3 ans, ce principe était important pour moi pour les raisons que tu as évoquées (besoin de manipuler, toucher etc). Et en fait, ça n’a vraiment pas été difficile du tout, même pour ma petite qui avait donc une grande soeur. En fait tout simplement la tv n’est jamais allumée chez nous en journée, donc déjà c’est comme ça, elles ne la réclament jamais! Elles jouent ponctuellement sur la tablette familiale (on l’a depuis 1 an), j’ai téléchargé quelques applis sympa, pédagogiques et pas « bébêtes », mais on peut passer 1 mois sans qu’elles y touchent, surtout à partir de cette saison où on est beaucoup plus dehors! Ma grande est un peu plus demandeuse depuis quelques temps : elle est fan de Monsieur google qui sait tout, alors de temps en temps elle me demande mon portable ou la tablette pour faire une recherche, mais ça me fait sourire… (c’est quoi les étoiles, comment faire de la potion magique, comment voler… 😂). Ou plus récemment on a regardé ensemble des vidéos sur Disneyland, car nous irons pour la 1ere fois dans 15 jours, et elles voulaient voir « comment c’etait ». Ma grande nous a réclamé une DS a Noël, on lui a proposé une console familiale (la wii), et heureusement nous en avons acheté une d’occasion avec qq jeux, car elle a dû y jouer 4-5 fois pendant les vacances de Noël et puis plus rien… Sinon depuis quelques semaines elle est fan du DA « totally spies’, donc on lui accorde de la regarder le we le matin car ça passe sur gulli, mais c’est tout ce qu’elle regarde sur la tv! Et nous avons instauré depuis l’année dernière une soirée DVD plateau pizza le samedi soir, c’est notre petite fête a nous!
    Comme toi j’ai déjà eu des réflexions de parents qui me disaient que mes filles allaient être en décalage par rapport aux autres enfants, qu’elles ne sauraient pas faire… Mais j’ai pu constater que c’était faux, c’est fou comme ils ont des facilités à utiliser ces outils! Elle a voulu écrire sur ordinateur une petite histoire qu’elle avait écrite, je lui ai ouvert le traitement de texte, expliqué rapidement comment ça fonctionnait, et elle a recopié toute son histoire toute seule sans problème, et même enregistré le fichier dans son dossier!
    En fait si il y a une personne a la maison qui suis accroc aux écrans c’est moi! Elles me le reprochent très souvent d’ailleurs, donc on a instauré de nouvelles règles pour que je ne regarde pas tablette/téléphone le matin et le soir quand elles sont là… 🙈

    1. Oui je pense également que c’est faux. J’ai d’ailleurs constaté l’autre jour alors qu’on etait dans une concession auto et qu’il y avait un espace enfant avec une tablette à disposition, Roméo a su se mettre un dessin animé sur youtube, ça m’a fait halluciner car il n’a jamais touché à un ordi. Bon surement que youtube etait dans les favoris ou dans un onglet ouvert mais il a su choisir son programme etc.

  22. Je vise à integrer à peu près le meme fonctionnement mais bon, mon fils n’a que 2 ans donc je n’ai pas grand chose à te dire sur le sujet. Ce que je trouve le plus fou dans ton article, c »est le nombre de commentaires culpabilisés alors que tu dis bien « MES enfants et les écrans », « sans jugement …et qu’au final tu sembles douter toi même. C’est fou cette capacité qu’on a à toujours se sentir coupable, jugée, pas au niveau ….

  23. Bonjour
    Je suis maman de deux enfants de 10 et 7 ans .
    La télé chez nous c’est le we quasiment uniquement, les tablettes surtout pour les voyages en voiture (et parfois entre), pas encore de smartphone pour eux.

    La télé ma fille sait la doser, mon fils beaucoup moins et petit il était hypnotisé … même devant Petit ours brun !
    Comme il est d’une nature vif et dynamique, il ne dit jamais non pour aller à l’extérieur et il regarde son dessin animé le samedi ou dimanche matin !

    Ma fille n’aura sans doute pas de téléphone au début du collège et ensuite uniquement pour appels et sms , nous avons un PC à la maison si besoin d’autre chose.
    Ils demandent tjs s’ils peuvent regarder ou utiliser le pc et la tablette et pourquoi faire.. c’est un règle chez nous

    Mon mari est accroc à son téléphone.
    De part mon métier je suis sur le PC toute la journée et mon métier découle des nouvelles technologies donc je ne peux pas le bannir !
    Le soir pas de PC pour nous, des séries à la télé ou pour ma part je lis, les enfants aiment lire aussi (ma fille adore ça tout comme moi)

    Nous avons une Wii (que nous avions qu’ils ne naissent) et ils jouent peut être une fois par mois à des jeux vidéos (voiture, danse, mario) …

    Pourtant je ne les sens pas hors du monde car ils sont connectés à minima donc pas de décalage avec l’école

    En CM1 ‘et CM2 cette année il y a de la programmation il faut donc que ma fille s’habitue au PC mais seulement en classe. A la maison elle regarde qq vidéos pédagogiques et utilise Office.

    Sans les ordinateurs et nouvelles technologies mon métier n’existerait pas … les NTI font partie de notre société, à nous de les intégrer chacun à notre manière dans nos vies personnelles suivant nos principes.
    Mes parents regardent tous les soirs la télé avec des émissions intéressantes de culture, et pourtant lisent/utilisent un PC une tablette/partent en voyage et sont très cultivés ! J’espère faire de même et que mes enfants soient aussi comme ça
    La télé chez nous est aussi dans une autre pièce..

  24. Chez nous, il y a écran, mais on limite beaucoup et de plus en plus. Déjà il n’y a pas de console, ni de tablette, ni ordinateur, ni de smartphone (enfin, si on a tout ça, mais c’est pas pour elle). Les écrans, c’est la télé, et encore uniquement sur Netflix, ou 5 min de Zouzous le matin pendant que je la coiffe (sinon elle hurle ! Et je ne suis pas matinale !), car comme toi, je n’aime pas qu’elle s’abrutisse devant les publicités. En semaine, elle regarde la télé moins d’un quart d’heure par jour. Le week-end, on est plus souples, et il lui arrive de regarder le TV tout le matin. Mais ce n’est pas tous les week-ends heureusement !

    Avant on autorisait la tablette pour les trajets en voiture, mais on a tendance à la prendre de moins en moins. On a chacun un jeu sur notre téléphone en cas extrême de gamine ingérable. Elle est fille unique, et s’ennuie rapidement au resto quand on sort tous les 3. Du coup, il nous arrive de lui laisser notre téléphone quand elle ne tient plus en place et qu’on n’a pas terminé de manger. Mais ça reste rarissime.

    Autour de nous, la plupart des parents usent et abusent des écrans pour leurs gosses. Ce qui m’agace, c’est qu’ils leur refilent avant même que les gamins les réclament. Franchement je ne comprends pas, ils jouaient, n’enquiquinaient personne, pourquoi les coller devant un écran ?!

    Pour revenir à notre fille, elle est complétement hypnotisée par les écrans. C’est pour ça que les autres m’agacent, moi je limite, mais elle va se coller sur les écrans des autres ! Il lui arrive de vouloir aller voir ses copains juste parce qu’ils ont une Nintendo DS et qu’ils lui la prêtent. ça me fout hors de moi ! Contrairement aux tiens, elle est tout le temps en demande, c’est vraiment pénible. Par exemple, elle nous demande tous les jours si elle peut jouer à la PS3. Tous les jours, on lui dit non, mais elle redemandera le lendemain, c’est usant !

    1. Oui tout à fait les enfants collés devant des écrans alors qu’ils n’ont rien réclamé… ça me surprend toujours. Roméo est vite hypnotisé aussi, c’est bien son genre à se coller à un voisin qui regarde quelque chose sur une tablette.
      Je comprends aussi que ta fille soit plus demandeuse si elle s’ennuie vite en fille unique.

Laisser un commentaire